Recherche

Royal Air Maroc réagit après « l’incendie » d’un avion

© Copyright : DR

4 mars 2020 - 14h30 - Société - Par: S.A

Royal Air Maroc (RAM) a démenti les informations relatives à un de ses appareils, le Boeing 767, qui aurait atterri d’urgence au Congo.

La photo d’un avion de Royal Air Maroc (RAM) en feu, sur le tarmac d’un aéroport, est devenue virale sur les réseaux sociaux. L’appareil aurait atterri d’urgence au Congo. La publication indique qu’il s’agit d’un « crash raté de justesse » d’un Boeing 767 de Royal Air Maroc (RAM), dont le moteur aurait été pris par les flammes sur le tarmac d’un aéroport au Congo. À leur tour, les médias guinéens et congolais en ont fait leur chou gras. Ces médias ont rapporté que cet « incident grave » est survenu dans la nuit de samedi à dimanche, lors d’un vol reliant Brazzaville à Casablanca.

« À aucun moment, la sécurité des passagers n’a été remise en cause. Le tableau de bord a signalé un petit dysfonctionnement au niveau d’un des deux réacteurs. Par précaution, le commandant de bord a éteint le réacteur et fait demi-tour, avant d’atterrir à l’aéroport Maya Maya », a expliqué un haut responsable de RAM à Le360.

La compagnie aérienne a, assure-t-il, pris en charge les 160 passagers et les a logés dans différents hôtels de Brazzaville, avant l’arrivée d’un autre avion de RAM, le lendemain. L’appareil les a transportés vers Casablanca. Il ajoutera que RAM dessert le Congo via un B 737, et non via le B 767.

L’incident auquel l’image publiée à grande échelle sur les réseaux sociaux fait allusion, s’était produit en novembre 2013, sur le tapis d’un véhicule handler, à proximité d’un avion assurant la liaison Montréal-Casablanca, précise RAM. À l’époque, l’appareil avait atterri d’urgence à l’aéroport international Pierre-Elliott Trudeau de Montréal.

Mots clés: Royal Air Maroc (RAM) , Casablanca , République démocratique du Congo , Fake news

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact