Sahara /Algérie : « Il n’y aura pas de solution négociée avec le Maroc »

16 mars 2003 - 14h18 - Ecrit par :

La porte-parole du gouvernement, Khalida Toumi, a saisi l’occasion de son passage hier au forum « Fatour Essabah », organisé hebdomadairement par le journal El Khabar, pour apporter une mise au point aux dernières déclarations du général à la retraite Khaled Nezzar.
« Le conflit du Sahara n’est pas une affaire entre l’Algérie et le Maroc, mais c’est une question qui relève des compétences des Nations unies », a-t-elle en effet tenu à souligner.

Une institution qui, selon ses termes, « a pour mission d’organiser un référendum d’autodétermination ».

Une fois ces élections organisées, « les Sahraouis sont libres de choisir entre l’indépendance ou s’intégrer dans l’Etat marocain », renchérit-elle avant de faire savoir qu’en Algérie, il existe un consensus national autour de deux questions : la Palestine et le Sahara. L’Algérie, faut-il le préciser, a de tout temps milité pour le droit à l’autodétermination des deux peuples.

Rappelons que Khaled Nezzar est allé, durant l’entretien accordé à La Gazette du Maroc, jusqu’à suggérer aux Sahraouis de renier les vingt-cinq années de combat contre les forces coloniales du royaume chérifien. « Je pense que la meilleure des solutions serait d’aller vers la thèse du ni perdant ni gagnant. Il faut trouver la formule adéquate permettant d’intégrer les Sahraouis, rejoindre le pays dans le cadre d’une entente », confie-t-il au journaliste de La Gazette du Maroc. Et d’ajouter : « De toute manière, l’Algérie n’a pas encore besoin d’un nouvel Etat à ses frontières.

La création de l’espace maghrébin aidera sans aucun doute à une sortie de cette impasse. » « Faux », lui rétorque Khalida Toumi. Pour elle la construction de l’ensemble maghrébin est assujettie au règlement du conflit sahraoui sur la base des résolutions des Nations unies. « Le renforcement et l’accélération du processus de l’édification de l’espace maghrébin est tributaire de la satisfaction du droit du peuple sahraoui à l’autodétermination à travers une application honnête du plan de paix des Nations unies », relève-t-elle, avant de préciser que ce plan de paix a été ratifié par les deux parties en conflit lors des accords de Houston en 1991.

Est-ce la même réponse réservée par les autorités algériennes aux propositions de James Baker, l’envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU, M. Kofi Annan ? La porte-parole du gouvernement ne souffle mot à ce sujet. Mais en tout état de cause, dit- elle, la position de l’Algérie est connue. Elle a été réitérée, indique-t-elle, par le Président Bouteflika dans la dernière lettre qu’il a envoyée au Président français Jacques Chirac. Par ailleurs, la porte-parole du gouvernement a réfuté la thèse selon laquelle l’ancien ministre de la Défense est mandaté par la hiérarchie militaire ou une autre institution de l’Etat pour parler de la question sahraouie. « C’est un avis exprimé par un citoyen, et tout citoyen a droit à l’expression dans un Etat démocratique », indique-t-elle non sans avertir que « quand il s’agit de secret d’Etat, l’obligation de réserve est de mise ».

Nadir Benseba - Le Matin Alger

Tags : Algérie - Polisario - Sahara Marocain

Nous vous recommandons

Malgré les critiques, Kawtar Benhalima représentera le Maroc à Miss Univers

Kawtar Benhalima, couronnée Miss Maroc le 10 novembre dernier, après le retrait de Fatima-Zahra Khayat initialement élue, représentera bel et bien le royaume à Miss Univers qui se déroulera en Israël. Ceci, en dépit de la polémique entretenue sur les réseaux...

Une majorité des agences de voyage a fait faillite au Maroc

La pandémie de Covid-19 a provoqué la fermeture de 80 % des agences de voyage exerçant au Maroc. Pour sauver le secteur, Khalid Benazzouz, président de l’Association régionale des agences de voyages de Casablanca-Settat (ARAVCS) plaide sa cause auprès du...

Laurent Blanc, futur entraîneur du Maroc ?

Le Maroc s’intéresserait à l’ancien sélectionneur de l’équipe de France Laurent Blanc pour remplacer le technicien franco-bosnien Vahid Halilhodzic dont les jours seraient comptés à la tête de l’équipe. S’il est recruté, il devra conduire les Lions de l’Atlas...

Le trafic passagers en forte baisse à Tanger Med

Le trafic maritime à Tanger Med a considérablement augmenté en 2021, enregistrant plus de 7 millions de conteneurs, soit une hausse 24 % par rapport à l’année précédente. Le trafic passagers, lui, est en forte...

Des chercheurs espagnols à la recherche du scinque de Fès

Des chercheurs de l’association Faunatura de Murcie veulent vérifier si le scinque de Fès, ce reptile rare, survit encore ou est déjà mort. Dans ce sens, ils prévoient de mener du 10 au 17 octobre, une expédition dans le nord du...

Des entreprises quitteraient la Russie pour s’installer au Maroc

Le Maroc pourrait accueillir certaines multinationales qui ont décidé de quitter la Russie depuis l’invasion de l’Ukraine. Le Royaume est inscrit sur une liste restreinte de pays éligibles.

La présence de chars à Melilla inquiète le Maroc

Des chars de combat de l’armée espagnole ont parcouru les rues de la ville de Melilla mardi dernier. La manœuvre n’est pas passée inaperçue du côté marocain.

Reprise timide de l’activité touristique à Marrakech

L’activité touristique reprend progressivement à Marrakech, après des mois de cessation du fait de la crise sanitaire. La ville accueille de plus en plus de touristes depuis la réouverture, mi-juillet, des frontières aériennes et la reprise des vols...

Le trafic aérien international reprend son envol au Maroc

L’Office national des aéroports (ONDA) indique que le trafic commercial international a enregistré une hausse considérable au cours de la période allant du 15 juin au 31 août 2021. En tout, plus de 3,5 millions de passagers accueillis à travers 31 202 vols...

Le dirham prend de la valeur par rapport à l’Euro

Le dirham a gagné 0,21 % face à l’euro et s’est déprécié de 0,67 % vis-à-vis au dollar américain durant la semaine du 18 au 24 novembre, selon les données publiées par Bank Al-Maghrib (BAM).