Sahara : Moncef Marzouki critique Kaïs Saïed

29 août 2022 - 10h20 - Maroc - Ecrit par : S.A

L’accueil du chef du Polisario Brahim Ghali à la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD) qui s’est achevée ce dimanche 28 août à Tunis continue de susciter des réactions. Moncef Marzouki, ancien président tunisien fustige l’attitude de l’actuel dirigeant du pays Kaïs Saïed, et apporte son soutien au Maroc.

Une autre voix s’élève contre l’accueil réservé au chef des séparatistes par l’actuel chef de l’État tunisien, Kaïs Saïed. Dans un post sur son compte Facebook, Moncef Marzouki, ancien président tunisien, s’insurge contre « l’acte d’accueillir triomphalement le chef du Polisario comme s’il était mondialement connu ». Cet accueil « est condamnable et préjudiciable aux intérêts de la Tunisie et du Maroc », a-t-il affirmé.

À lire : Brahim Ghali à la TICAD : une diplomate tunisienne soutient le Maroc contre Kaïs Saïed

L’ancien dirigeant tunisien a aussi dénoncé la création par l’Algérie d’un « sixième État au Maghreb ». Selon lui, c’est impossible à réaliser. « La seule solution qui soit dans leur intérêt, et celui de tous les Maghrébins, réside dans l’autonomie avec toutes les composantes, sans exclure aucun parti politique au sein du vaste pays qu’est le Maroc », a ajouté Moncef Marzouki.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tunisie - Polisario - Afrique - Brahim Ghali

Aller plus loin

Moncef Marzouki contredit les rumeurs d’interdiction de séjour au Maroc

Moncef Marzouki interdit de séjour au Maroc ? L’ancien président tunisien et ardent défenseur d’un Maghreb arabe uni a coupé court à la rumeur.

Moncef Marzouki tient l’Algérie pour responsable de la dégradation des relations maroco-tunisiennes

Depuis l’accueil par le président Kaïs Saïed du chef du Polisario Brahim Ghali à la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD) à Tunis, les...

La Tunisie invite Brahim Ghali, le Maroc rappelle son ambassadeur

Le rapprochement entre l’Algérie et la Tunisie se confirme. Après l’invitation par le pays de Kaïs Saïed du chef du Polisario, Brahim Ghali, le Maroc a décidé de rappeler son...

Sahara : l’Algérie travaille à monter la Tunisie contre le Maroc

L’Algérie, protectrice du Polisario, est déterminée à monter la Tunisie contre le Maroc pour que celle-ci s’aligne derrière l’option de l’Indépendance du Sahara occidental.

Ces articles devraient vous intéresser :

Quatre dirigeants du Polisario tués par un drone marocain

Au moins quatre dirigeants du front du Polisario ont été tués par un drone des Forces armées royales (FAR) dans la zone tampon.

Sahara : un drone marocain abattu par le Polisario ?

Des images montrant un drone prétendument marocain abattu par le Polisario dans le Sahara circulent sur les réseaux sociaux. De quoi s’agit-il en réalité ?

L’armée marocaine envoie l’artillerie lourde au Sahara

Après avoir prolongé en 2021 le mur de défense de 50 km à l’est pour sécuriser Touizgui dans la province d’Assa-Zag et compléter le dispositif sécuritaire à l’est, les Forces armées royales (FAR) ont déployé l’artillerie lourde dans la même zone.

Le Polisario dit « accepter la paix » mais ne veut pas « déposer les armes »

Le Front Polisario a déclaré qu’il est pleinement engagé pour une paix juste, mais aussi pour la défense, par « tous les moyens légitimes », du droit inaliénable du peuple sahraoui à l’autodétermination.

Brahim Ghali dénonce le « silence complice » de l’ONU sur les «  abus  » du Maroc

Le secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a accusé le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, de maintenir un « silence complice et injustifiable » sur «  la violation par le Maroc du cessez-le-feu  », menaçant qu’il n’y...

L’Espagne tire un trait sur le Sahara occidental

Le ministère espagnol des Affaires étrangères, sous la houlette de José Manuel Albares, a retiré de son site internet une section consacrée au Maghreb et au Moyen-Orient. Auparavant, cette partie incluait l’engagement de l’Espagne pour...

Comment les drones marocains ont changé les règles du jeu face au Polisario

Depuis la rupture du cessez-le-feu le 13 novembre 2020, le Maroc utilise des drones pour contrer les attaques du Polisario.

Sahara : l’ONU accuse, le Polisario récuse et critique le Maroc

Le Polisario critique le rapport du secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, sur la situation au Sahara qui l’accable et accuse le Maroc de violation continue de la présence et du travail de la MINURSO.

Brahim Ghali s’en prend à nouveau au Maroc

Le président de la « République arabe sahraouie démocratique » (RASD), Brahim Ghali, a mis en garde lundi contre les politiques hostiles du Maroc dans la région, allusion faite à son alliance avec Israël.

Smara : « Ces attaques ne resteront pas impunies », prévient le Maroc

Omar Hilale, représentant permanent du Maroc aux Nations unies a réagi à l’attaque que le Polisario a affirmé avoir mené dans la nuit du samedi à dimanche dans la ville d’Es-Semara et qui a fait un mort et trois blessés dont deux sont dans un état grave.