Confirmation de la condamnation à mort de Said Mansour, sa défense veut le tirer d’affaire

3 novembre 2020 - 15h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Le Maroc a confirmé au Danemark la condamnation à mort de l’ex-citoyen danois Said Mansour d’origine marocaine pour son implication dans les attaques terroristes du 16 mai 2003 à Casablanca. Ces attaques avaient coûté la vie à 45 personnes.

Dans un courriel, le ministère danois de l’Immigration et de l’Intégration a fait savoir que les autorités marocaines ont confirmé au Danemark la condamnation à mort de M. Mansour au Maroc, et que le verdict a fait l’objet d’un appel, rapporte l’agence de presse Ritzau. Aussi, les autorités danoises se demandent-elles si la peine de mort serait exécutée. Depuis 1993, le Maroc dispose d’un moratoire sur la non-exécution des condamnations à mort. La même source indique que le Danemark est en pourparlers avec les autorités marocaines.

Sur le site du radiodiffuseur public DR, il est écrit que la défense de l’accusé redoute l’exécution de la peine de mort. "Cela met l’État danois dans une situation un peu malheureuse si nous avons effectivement extradé un citoyen vers un pays où il est condamné à mort", a déclaré son avocat, Eigil Strand. À la demande de la famille de Said Mansour, celui-ci assure s’être saisi de l’affaire.

"Le fait est qu’il a reçu son verdict maintenant, mais il n’y a aucune garantie qu’il ne sera pas exécuté. C’est le gouvernement en place et ceux au pouvoir qui ont la compétence de décider d’exécuter ou non la peine", a expliqué l’homme de droit. Pour lui, L’État danois doit s’impliquer et clarifier ce qu’il s’est réellement passé là-bas. "Et [déterminer] quelles garanties possibles vous pouvez réclamer maintenant, du côté danois, [pour] faire en sorte que le Maroc ne fasse rien qui soit contraire à ce à quoi le Danemark s’est engagé", a ajouté M. Strand.

Surnommé "libraire de Brønshøj" en raison de ses publications classées comme "extrémistes", Said Mansour est accusé d’avoir planifié un acte terroriste contre le sommet de l’ONU à Copenhague en 1995. Il sera arrêté puis relaxé après le retrait des charges retenues contre lui. En 2004, le tribunal le condamne à trois mois d’emprisonnement. Lors d’une perquisition à son domicile, le service de renseignement danois (PET) avait saisi un ensemble important de films vidéo, de discours et de chansons appelant au Jihad.

Une nouvelle perquisition avait été effectuée à son domicile l’année suivante. Du matériel contenant des discours des dirigeants d’Al-Qaïda, Abu Musab al Zarqawi et Abu Qutada, plus de 3000 CD, dont un tiers recelait des contenus islamistes extrémistes ont été saisis. Il sera arrêté, inculpé et détenu pour apologie du terrorisme. En 2007, un tribunal de Copenhague le condamne à trois ans et six mois de prison.

2014, nouvelle condamnation. Il écope d’une peine de quatre ans de prison pour appel au terrorisme et à la guerre sainte devant le tribunal de Frederiksberg à Copenhague. En 2016, la Cour suprême décide du retrait de sa nationalité danoise (une première dans l’histoire du pays) et de son extradition vers le Maroc.

Sujets associés : Casablanca - Terrorisme - Danemark - Peine de mort

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Danemark : un djihadiste perd sa nationalité

La nationalité danoise a été retirée à un jeune homme de 25 ans. En cause, son adhésion à l’organisation terroriste "État islamique".

Nous vous recommandons

Casablanca

Couvre-feu maintenu à Casablanca pendant un mois

Le Grand Casablanca et les provinces de Berrechid et Benslimane observeront pendant quatre semaines supplémentaires, les mesures préventives contre la pandémie du Covid-19. Telle est la décision prise par le gouvernement à compter du 20 décembre à...

Maroc : une bouffée d’oxygène pour les cafés-restaurants

La situation économique des 13 000 cafés-restaurants restés fermés et de ceux qui ont repris l’activité avec une capacité d’accueil réduite à 50% dans la région Casa-Settat n’est guère reluisante. La Direction générale des Collectivités locales (DGCL) a pris...

Maroc : quand des chasseurs de trésors pillent un cimetière chrétien

Le cimetière chrétien de Mediouna, près de Casablanca, est en proie à une vague de vandalisme. Sur la soixantaine de sépultures, une seule reste encore presque intacte.

Casablanca va abriter la plus grande station de dessalement de l’eau de mer en Afrique

Le processus est engagé pour la réalisation d’une grande station continentale de dessalement de l’eau de mer à Casablanca. C’est le ministre de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau, Abdelkader Amara, qui en a fait l’annonce, mardi à...

Frappes israéliennes sur Gaza : des Marocains dénoncent « la neutralité » gouvernement

Le Front marocain de soutien à la Palestine et contre la normalisation a organisé un sit-in dimanche à Casablanca, au cours de laquelle il a dénoncé la position « neutre » de la diplomatie marocaine sur la situation dans la bande de...

Terrorisme

La Belgique va rapatrier les enfants des djihadistes belgo-marocains

La Belgique a décidé d’organiser le rapatriement des enfants de djihadistes – la majorité d’entre eux sont des enfants de Belgo-marocains – présents dans les camps de détention du Nord-Est de la Syrie. Le Premier ministre, Alexander De Croo avait fait cette...

Maroc : plusieurs individus pro-Daech arrêtés dans plusieurs villes

La menace terroriste persiste au Maroc. Des dizaines de personnes soupçonnées d’être en liens avec Daech ont été arrêtées.

Les efforts antiterroristes du Maroc sont « plus exhaustifs » que celles des États-Unis et de l’UE

L’expert américain en questions liées à la lutte contre le terrorisme Ido Levy, chercheur associé au Washington Institute for Near East Policy, estime que les efforts déployés par le Maroc en matière de lutte contre l’extrémisme sont plus exhaustifs que la...

Pris pour terroriste, un Maghrébin porte plainte contre Netflix

Un Maghrébin a décidé de porter plainte contre Netflix après avoir découvert qu’il a été filmé à son insu et pris pour terroriste dans le film d’action «  Sentinelle  ».

Le tueur des mosquées de Christchurch condamné à la prison à vie

Le tueur des mosquées de Christchurch, Brenton Tarrant, a écopé d’une peine de prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle pour avoir abattu 51 musulmans en 2019. Il s’agit d’une première dans l’histoire judiciaire de la...

Danemark

Confirmation de la condamnation à mort de Said Mansour, sa défense veut le tirer d’affaire

Le Maroc a confirmé au Danemark la condamnation à mort de l’ex-citoyen danois Said Mansour d’origine marocaine pour son implication dans les attaques terroristes du 16 mai 2003 à Casablanca. Ces attaques avaient coûté la vie à 45...

Maroc : le « cerveau des pirates » extradé vers le Danemark

Le Maroc a procédé à l’extradition d’un Danois de 33 ans, propriétaire du site de torrent DanishBits vers le Danemark. Il était activement recherché par Interpol à cause de la distribution illégale de films, séries télévisées, livres et...

Décès de Kurt Westergaard, caricaturiste du prophète Mohammad

Le Danois Kurt Westegaard, l’auteur des caricatures de Mahomet en 2005, qui ont suscité de nombreuses manifestations et émeutes dans divers pays musulmans, est décédé à l’âge de 86 ans.

Le Danemark refoule les oranges marocaines

Le Danemark a alerté sur une forte présence de résidus du pesticide Chlorpyrifos dans les oranges marocaines importées par les Pays-Bas. Ce pesticide a été interdit d’utilisation par l’Union européenne depuis décembre 2019 en raison de sa dangerosité...

Meurtres d’Imlil : l’État condamné à verser 5 millions de dirhams

Le tribunal administratif de Marrakech a condamné l’État à verser 5 millions de dirhams à titre de dommages-intérêts aux ayants-droits de l’une des victimes des meurtres terroristes commis en décembre 2018 dans la région...

Peine de mort

Maroc : un détenu se suicide à la prison de Meknès

Incarcéré à la prison locale Toulal 2 dans le cadre d’une affaire liée au terrorisme, un détenu s’est donné la mort par pendaison samedi matin, selon la direction de la prison.

Maroc : briser les tabous pour lutter contre la pédophilie et les abus sexuels

Depuis que certains réclament avec insistance la peine de mort comme punition exemplaire au coupable du viol et meurtre de Adnane, un enfant de 11 ans, ceux qui s’opposent farouchement à cette solution “extrême” appellent, d’abord, à lutter contre la...

Abdelillah Benkirane appelle à exécuter les personnes condamnées à mort

Abdelillah Benkirane, ancien chef du gouvernement marocain se dit favorable à l’exécution des personnes condamnées à la peine de mort. Il affirme devoir une fière chandelle à la justice marocaine pour son...

Peine de mort pour le meurtrier d’Adnane Bouchouf

La chambre criminelle près la Cour d’appel de Tanger a rendu son verdict au procès du meurtre d’Adnane Bouchouf. L’accusé principal a été condamné, mercredi matin, à la peine capitale.

Maroc : doit-on appliquer la peine de mort aux pédophiles et violeurs ?

Le viol et le meurtre du jeune Adnane à Tanger a poussé de nombreux Marocains à exiger que la justice applique la peine de mort à la personne qui serait reconnue coupable de ce crime atroce. Bien que choquée par la nature du crime, la présidente du...