La CEDH a accepté l’expulsion par le Danemark d’un Marocain qui aurait critiqué le roi

15 février 2019 - 15h25 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

La Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH), plus haute juridiction européenne des droits humains, vient de rejeter le recours déposé par Saïd Mansour après son expulsion par le Danemark (pour incitation au terrorisme). Ce dernier a même affirmé être en danger au Maroc pour avoir critiqué le roi et le gouvernement.

« Le libraire de Brønshøj », tel qu’il est nommé dans les médias danois (Brønshøj étant un district de Copenhague, la capitale danoise), a récemment été expulsé vers le Maroc (le 4 janvier 2019) après avoir été condamné à deux reprises au Danemark pour incitation au terrorisme.

Pour sa défense, Saïd Mansour a affirmé être en danger au Maroc car il a émis de vives critiques envers la monarchie marocaine et le gouvernement.

« La cour a constaté, sur la base de documents internationaux, que la situation des droits de l’homme au Maroc s’était globalement améliorée depuis plusieurs années et que les autorités s’efforçaient de respecter les droits de l’homme internationaux », écrit la cour dans son verdict.

Pour la Cour, Mansour n’est pas en danger au Maroc, tout en reconnaissant, selon le média Thelocal.dk, que « la torture est toujours pratiquée dans le pays d’Afrique du Nord et elle est pratiquée à la fois par la police et par les services de sécurité ». La cour précise toutefois que les personnes suspectées de terrorisme ou de menace à la sécurité de l’État sont celles qui font l’objet de torture, toujours selon la même source. A savoir que Mansour est bien accusé d’apologie et d’incitation au terrorisme…

Saïd Mansour a vu sa nationalité danoise révoquée en 2016 après avoir été condamné pour avoir publié en ligne, outre des menaces, des messages faisant l’éloge d’Oussama ben Laden. Il aurait également appelé ses lecteurs à rejoindre le front al-Nusra d’al-Qaïda. Le Marocain a aussi diffusé des vidéos de soldats exécutés en Syrie et en Irak. En plus de cela, il a été condamné pour avoir édité et publié trois livres considérés comme de la propagande terroriste.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Expulsion - Danemark

Aller plus loin

Terrorisme : un Marocain perd sa nationalité danoise

C’est une première au Danemark. La justice vient de décider la révocation de la nationalité danoise à un ressortissant marocain condamné dans le cadre d’une affaire de terrorisme.

Le Danemark expulse un Marocain condamné pour terrorisme

Après avoir été déchu de sa nationalité danoise en 2015, le Marocain Saïd Mansour vient d’être expulsé au Maroc où il sera placé en détention.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le chanteur Adil Miloudi recherché par la police

Le célèbre chanteur marocain Adil El Miloudi est sous le coup d’un mandat d’arrêt pour avoir, dans une vidéo, menacé des fonctionnaires de police.

Corruption : Rachid M’barki reconnaît les faits

Après avoir juré, sous serment, en mars dernier devant la commission d’enquête parlementaire sur les ingérences étrangères, n’avoir jamais perçu de rémunération occulte en contrepartie de la diffusion d’informations erronées ou très orientées pour...

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

Maroc : 20 affaires de détournement de fonds publics devant la justice

Le président du ministère public a été saisi par le procureur général du Roi près la Cour des comptes de 20 affaires de détournement de deniers publics au titre de l’année 2021.

Affaire "Hamza Mon Bébé" : Dounia Batma présente de nouvelles preuves

La chanteuse marocaine Dounia Batma confie avoir présenté de nouveaux documents à la justice susceptibles de changer le verdict en sa faveur.

Concours d’avocat : profond désaccord au sein de la profession

La polémique liée au concours d’accès à la profession d’avocat a fini par diviser le corps des avocats, dont certains défendent le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, et son département contre tout « favoritisme » tandis que d’autres appellent à...

Maroc : vers l’égalité des sexes dans les contrats de mariage

Le ministre marocain de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a réaffirmé son engagement en faveur de l’égalité entre les sexes lors de la conclusion de contrats de mariage et autres actes juridiques.

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.