La CEDH a accepté l’expulsion par le Danemark d’un Marocain qui aurait critiqué le roi

15 février 2019 - 15h25 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

La Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH), plus haute juridiction européenne des droits humains, vient de rejeter le recours déposé par Saïd Mansour après son expulsion par le Danemark (pour incitation au terrorisme). Ce dernier a même affirmé être en danger au Maroc pour avoir critiqué le roi et le gouvernement.

« Le libraire de Brønshøj », tel qu’il est nommé dans les médias danois (Brønshøj étant un district de Copenhague, la capitale danoise), a récemment été expulsé vers le Maroc (le 4 janvier 2019) après avoir été condamné à deux reprises au Danemark pour incitation au terrorisme.

Pour sa défense, Saïd Mansour a affirmé être en danger au Maroc car il a émis de vives critiques envers la monarchie marocaine et le gouvernement.

« La cour a constaté, sur la base de documents internationaux, que la situation des droits de l’homme au Maroc s’était globalement améliorée depuis plusieurs années et que les autorités s’efforçaient de respecter les droits de l’homme internationaux », écrit la cour dans son verdict.

Pour la Cour, Mansour n’est pas en danger au Maroc, tout en reconnaissant, selon le média Thelocal.dk, que « la torture est toujours pratiquée dans le pays d’Afrique du Nord et elle est pratiquée à la fois par la police et par les services de sécurité ». La cour précise toutefois que les personnes suspectées de terrorisme ou de menace à la sécurité de l’État sont celles qui font l’objet de torture, toujours selon la même source. A savoir que Mansour est bien accusé d’apologie et d’incitation au terrorisme…

Saïd Mansour a vu sa nationalité danoise révoquée en 2016 après avoir été condamné pour avoir publié en ligne, outre des menaces, des messages faisant l’éloge d’Oussama ben Laden. Il aurait également appelé ses lecteurs à rejoindre le front al-Nusra d’al-Qaïda. Le Marocain a aussi diffusé des vidéos de soldats exécutés en Syrie et en Irak. En plus de cela, il a été condamné pour avoir édité et publié trois livres considérés comme de la propagande terroriste.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Expulsion - Danemark

Aller plus loin

Terrorisme : un Marocain perd sa nationalité danoise

C’est une première au Danemark. La justice vient de décider la révocation de la nationalité danoise à un ressortissant marocain condamné dans le cadre d’une affaire de terrorisme.

Le Danemark expulse un Marocain condamné pour terrorisme

Après avoir été déchu de sa nationalité danoise en 2015, le Marocain Saïd Mansour vient d’être expulsé au Maroc où il sera placé en détention.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : l’utilisation de WhatsApp interdite dans le secteur de la justice

Le procureur général du Maroc, Al-Hassan Al-Daki, a interdit aux fonctionnaires et huissiers de justice d’installer et d’utiliser les applications de messagerie instantanée, et principalement WhatsApp, sur leurs téléphones professionnels.

Mohamed Ihattaren rattrapé par la justice

Selon un média néerlandais, Mohamed Ihattaren aurait des démêlés avec la justice. Le joueur d’origine marocaine serait poursuivi pour agression et tentative d’incitation à la menace.

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.

Les Marocains parmi les plus expulsés d’Europe

Quelque 431 000 migrants, dont 31 000 Marocains, ont été expulsés du territoire de l’Union européenne (UE) en 2022, selon un récent rapport d’Eurostat intitulé « Migration et asile en Europe 2023 ».

Le chanteur Adil Miloudi recherché par la police

Le célèbre chanteur marocain Adil El Miloudi est sous le coup d’un mandat d’arrêt pour avoir, dans une vidéo, menacé des fonctionnaires de police.

L’affaire "Escobar du désert" : les dessous du détournement d’une villa

L’affaire « Escobar du désert » continue de livrer ses secrets. L’enquête en cours a révélé que Saïd Naciri, président du club sportif Wydad, et Abdenbi Bioui, président de la région de l’Oriental, en détention pour leurs liens présumés avec le...

Un Marocain très apprécié menacé d’expulsion en France

Alors qu’il se trouve en France depuis plusieurs années, Alae Eddine Ennaimi est menacé d’expulsion. Le jeune homme de 24 ans a été arrêté par la police après un contrôle dans le restaurant où il travaillait.

Carte du Maroc sans le Sahara : l’ONCF annonce des poursuites judiciaires

L’Office national des chemins de fer (ONCF) aurait publié sur l’une de ses affiches une carte incomplète du Maroc, suscitant la colère des internautes marocains. L’Office vient de démentir l’information et envisage de poursuivre les auteurs de cette...

Maroc : 20 affaires de détournement de fonds publics devant la justice

Le président du ministère public a été saisi par le procureur général du Roi près la Cour des comptes de 20 affaires de détournement de deniers publics au titre de l’année 2021.

Le harcèlement sexuel des mineures marocaines sur TikTok dénoncé

Lamya Ben Malek, une militante des droits de la femme, déplore le manque de réactivité des autorités et de la société civile marocaines face aux dénonciations de harcèlement sexuel par des mineures sur les réseaux sociaux.