Recherche

Un scénario machiavélique pour détourner 150 millions de dirhams

© Copyright : DR

13 août 2020 - 22h30 - Société

Une société immobilière a réussi en 2017 à établir, avec le concours de deux adouls et un notaire, un faux acte adoulaire lui permettant de lever l’hypothèque sur une propriété foncière à El Jadida d’une valeur de 150 millions de dirhams.

Une enquête pour falsification d’un document officiel a été ordonnée par le Procureur général, rapporte le quotidien Assabah, qui précise que le propriétaire du bien immobilier, censé avoir signé la mainlevée à Azemmour en présence des adouls, était hospitalisé à Rabat dans un état critique. L’homme était décédé deux jours plus tard.

L’avocat des héritiers a affirmé devant le parquet général qu’il disposait du dossier médical du défunt, signé par le médecin légiste, ainsi que d’une attestation du Centre hospitalier confirmant l’admission de la victime en soins intensifs le jour de la signature de l’acte.

Les faussaires de l’acte de cession ont également falsifié la carte d’identité nationale du défunt, dont la date de validité dépassée ne permettait pas d’établir l’acte notarial, à en croire les déclarations de l’avocat. Les suspects ont modifié la date et apposé la signature d’un ancien directeur général de la sûreté nationale, qui n’est plus en fonction depuis plus de 16 ans.

Mots clés: El Jadida , Arnaque

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact