Chaque avion circulant dans le monde possède une pièce fabriquée au Maroc

17 mars 2021 - 10h40 - Maroc - Ecrit par : A.P

Le ministre de l’Industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique, Moulay Hafid Elalamy, a rassuré mardi, que le secteur aéronautique marocain sortira « plus fort » de la crise sanitaire du Covid-19.

À l’occasion du « Rendez-vous de l’industrie aéronautique », le ministre Elalamy a affirmé que « les perspectives sont extrêmement intéressantes » pour le secteur de l’aéronautique et que le Maroc a été « résilient durant cette période de pandémie ». Exposant le bilan de l’année 2020, le ministre a indiqué le secteur a connu une perte d’emplois de 10 % contre 43 % au niveau mondial et un chiffre d’affaires à l’export en repli de 29 % contre 50 % à l’échelle internationale ».

Selon Elalamy, le taux d’intégration locale s’est établi à 38 %, largement au-dessus des 35 % fixés comme objectif à atteindre dans le cadre du Plan d’accélération industrielle (PAI). « Fabriquer 38 % d’un avion complet est assez rare. Les pays très développés en font beaucoup moins parce qu’ils sous-traitent partout, et ceux moins développés en font aussi souvent moins parce qu’ils n’assurent qu’une partie de ces avions », a ajouté le ministre avant de poursuivre, fièrement : « Chaque avion commercial qui vole dans le ciel de notre planète porte en lui au moins une pièce usinée au Maroc. C’est un élément essentiel dont nous pourrons être fiers ».

Au cours de ce rendez-vous, à la faveur duquel des témoignages de plusieurs acteurs internationaux du secteur de l’aéronautique dont Boeing, Airbus, Spirit et Safran ont été diffusés, les participants ont échangé autour du développement du secteur de l’aéronautique au Maroc à l’aune des résultats de l’année particulière de 2020.

Sujets associés : Aéronautique - Moulay Hafid Elalamy - Ministère de l’industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies

Aller plus loin

Au Maroc, « l’aéronautique est la victime collatérale du Covid-19 »

Le coronavirus a produit un impact négatif sur le secteur de l’aéronautique marocain qui ne pourra retrouver son rythme d’avant crise de si tôt. Un coup dur pour ce secteur qui,...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : le secteur automobile recrute de nombreux ingénieurs

Le ministre de l’Industrie et du commerce, Ryad Mezzour a annoncé que 2 000 nouveaux ingénieurs seront bientôt recrutés dans le cadre du renforcement du secteur de l’industrie automobile au Maroc.

L’Office national des aéroports dans le viseur du Parlement marocain

Au Maroc, nombreux sont les dysfonctionnements qui ont été relevés dans les aéroports. Une commission d’enquête parlementaire pourrait être bientôt mise en place pour passer au peigne fin tous les projets pilotés par l’Office national des aéroports...

Les F-16 Viper de Lockheed Martin bientôt en action au Maroc

Les 25 avions de combat américains F-16 VIPER fabriqués par le groupe américain Lockheed Martin sont en passe d’être livrés au Maroc.

Le Maroc va-t-il lancer de nouveaux satellites ?

Le Maroc a décidé d’élargir ses capacités spatiales. Dans ce sens, il lancera bientôt des satellites d’observation supplémentaires.

Spirit Aerosystems renforce ses effectifs marocains

Après une pause en 2021, les recrutements ont repris au Maroc chez l’Américain Spirit Aerosystems, leader mondial de la fabrication des aérostructures pour l’aviation civile et militaire. Déjà de dizaines de personnes recrutées.

Le secteur aérospatial marocain en plein essor

Malgré les effets de la crise sanitaire liée au Covid-19, le secteur aérospatial marocain connait un essor sans précédent.

Airbus présente l’A220 « made in Morocco »

Le constructeur aéronautique européen Airbus a dévoilé, jeudi, à Casablanca, son nouveau modèle d’avion monocouloir : l’A220, moins polluant et dont des centaines de pièces sont produites au Maroc.

Le Maroc, un leader potentiel de l’industrie aéronautique, selon Forbes

Le secteur aéronautique marocain est en plein essor. Le royaume dispose d’importants atouts pour devenir une destination de choix pour les investisseurs dans ce domaine.

Royal Air Maroc abandonne sa commande de Boeing 737 Max

La compagnie aérienne Royal Air Maroc a annulé la livraison de ses deux derniers Boeing 737 Max 8. Elle envisage de lancer un appel d’offres pour le renouvellement de sa flotte Boeing 737NG.

La marque Lacoste présente ses excuses au Maroc

L’affaire des polos Lacostearborant une carte tronquée du Maroc, excluant ses provinces du sud, connaît un nouvel épisode. Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, a confirmé que les responsables de la célèbre marque française de...