Au Maroc, « l’aéronautique est la victime collatérale du Covid-19 »

18 novembre 2020 - 18h30 - Economie - Ecrit par : S.A

Le coronavirus a produit un impact négatif sur le secteur de l’aéronautique marocain qui ne pourra retrouver son rythme d’avant crise de si tôt. Un coup dur pour ce secteur qui, en 20 ans, a fait des progrès significatifs.

"Nous avons dû nous séparer de 30 % de nos effectifs et réorganiser notre production », explique au journal Le Monde Jonathan Modru, jeune directeur de l’usine bâtie à Nouaceur en 2011 par le groupe Ratier-Figeac Maroc (RFM dans la "zone d’accélération industrielle" du MidParc, à 30 km de Casablanca. Cette usine ne fonctionne plus à plein régime. "Malgré une reprise qui sera lente, nous restons confiants. La crise sanitaire a retardé notre montée en puissance", explique-t-il, précisant que les nouvelles productions pour Boeing ou Airbus commenceront bien en 2021.

Matis Aerospace, spécialiste du câblage aéronautique et l’une des toutes premières entreprises installées à Nouaceur, dès 2001 se retrouve dans une situation presque similaire. "Nous allons perdre une année ou deux sur nos prévisions de développement, mais pour nous il ne s’agit que d’un ajournement", pronostique sa présidente, Zahira Bouaouda.

Un choc relativement amorti mais le secteur aéronautique marocain est semble-t-il loin de ses années de gloire. Cette crise sanitaire ruine les efforts du Maroc qui, à l’instar de l’automobile, révolutionne ce secteur. "C’est un trou d’air certain", reconnaît Hamid Benbrahim El Andaloussi, ex-numéro 2 de Royal Air Maroc (RAM) et de Safran Maroc. "L’aéronautique est la victime collatérale du Covid-19. Il faudra trois ou quatre ans pour retrouver le niveau d’activité de 2019, mais le monde ne va pas s’arrêter de construire des avions", dit-il.

Le gouvernement marocain ne partage pas cet avis. "Malgré le marasme, l’exigence de qualité a été réaffirmée, dans un secteur où celle-ci n’est pas négociable, ainsi que sa capacité de fabriquer en temps et en heure", affirme Moulay Hafid Elalamy, le ministre de l’Industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique.

Sujets associés : Royal Air Maroc (RAM) - Aéronautique

Aller plus loin

L’aéronautique marocaine a du mal à se relancer

La crise sanitaire liée à l’épidémie du Covid-19 a mis l’ensemble du secteur aéronautique à rude épreuve, avec des commandes en berne. Cependant, différents moyens sont déployés...

L’aéronautique marocaine veut séduire les Américains

Le ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Économie verte et numérique, Moulay Hafid El Alamy, a entamé lundi, une visite de travail aux États-Unis pour s’entretenir avec...

Royal Air Maroc augmente son capital

Après plusieurs mois d’attente, Royal Air Maroc va augmenter son capital de 3,4 milliards de DH grâce aux apports de l’État et de la fondation Hassan II (deux actionnaires...

Royal Air Maroc annule ses vols internationaux "réguliers"

La compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) aurait décidé de suspendre ses vols internationaux réguliers programmés du 11 septembre au 10 octobre.

Ces articles devraient vous intéresser :

Un avion « made in Morocco » d’ici 2030

Le Maroc affiche de grandes ambitions concernant le secteur de l’industrie aéronautique. Il compte fabriquer son propre avion.

Contre la France, Royal Air Maroc mobilise 30 avions

Royal Air Maroc (RAM) annonce avoir mis en place un dispositif spécial afin de faciliter le déplacement à tous les Marocains qui souhaitent se rendre au Qatar. Les Lions de l’Atlas affrontent mercredi prochain la France, en demi-finale de la Coupe du...

Le Maroc, un leader potentiel de l’industrie aéronautique, selon Forbes

Le secteur aéronautique marocain est en plein essor. Le royaume dispose d’importants atouts pour devenir une destination de choix pour les investisseurs dans ce domaine.

Qatar 2022 : RAM a programmé 22 vols pour le retour des supporters marocains

Afin de permettre aux supporters marocains actuellement au Qatar de rentrer chez eux, Royal Air Maroc (RAM) annonce avoir prévu 22 vols spéciaux.

Le secteur aérospatial marocain en plein essor

Malgré les effets de la crise sanitaire liée au Covid-19, le secteur aérospatial marocain connait un essor sans précédent.

Plan ambitieux pour Royal Air Maroc

Royal Air Maroc prévoit d’investir près de 25 milliards de dollars pour renforcer sa flotte et passer d’environ 50 avions actuellement à 200 avions d’ici 2030.

Royal Air Maroc : de nouveaux vols spéciaux pour les supporters marocains

Les Lions de l’Atlas affrontent samedi 10 décembre le Portugal en quarts de finale du Mondial et Royal Air Maroc est au rendez-vous comme lors des phases précédentes de la compétition. En prévision à cette rencontre, un nouveau programme de vols...

Royal Air Maroc aménage ses vols pour les supporters marocains

Suite à la qualification du Maroc pour les demi-finales de la Coupe du monde Qatar 2022, Royal Air Maroc (RAM) a décidé d’offrir certaines facilités aux supporters marocains.

Royal Air Maroc : 200 nouveaux avions pour la Coupe du monde 2030

En prévision de la coupe du monde 2030, la Royal Air Maroc (RAM) a annoncé le lancement, d’ici la fin de l’année 2023, d’un appel d’offres pour l’achat de 200 avions qui lui seront livrés de manière échelonnée sur les 10 prochaines années.

Première édition de la Morocco Golf Cup : le Maroc attire les joueurs belges

Sous le parrainage de la compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) et de l’Office national marocain du Tourisme (ONMT), la première édition de la Morocco Golf Cup se disputera, tout au long cette saison 2023, dans différents clubs du royaume et réunira...