Assainissement du secteur immobilier au Maroc : bientôt, un statut pour les promoteurs

18 octobre 2020 - 22h00 - Ecrit par : J.K

La bataille de la fédération nationale des promoteurs immobiliers est en passe d’être gagnée. La finalisation du statut "promoteur" est sur la bonne voie.

Pendant des années, plusieurs scandales immobiliers ont porté préjudice au secteur en l’occurrence, Bab Darna, qui fait des centaines de victimes. Plusieurs fraudes ont été mises à nu dans le rang des opérateurs qui passent pour des promoteurs professionnels, dans tout le pays où, seul l’article 30 du code général des impôts donne une définition du promoteur immobilier. C’est dire qu’il n’existe pas encore un texte réglementaire fondé sur une loi, avec des prérogatives, des droits, mais aussi, des obligations, devant asseoir et préserver la crédibilité des vrais professionnels et garantir la sécurité des intérêts des clients.

C’est dans cette logique que la FNPI, dans son mémorandum publié en 2018, avait émis le souhait de la création d’un statut de promoteur ayant pour objectif, de délimiter les sphères de responsabilité, répondre aux normes de qualité requises, prôner la transparence, réglementer la profession et protéger les employés et ouvriers.

Désormais, il va falloir compter avec l’obligation de signer des contrats avec tous les corps de métier, comme le bureau d’études, le bureau de contrôle, l’architecte, l’obligation de souscrire une assurance décennale et la revendication d’une assurance responsabilité civile auprès de l’entreprise de construction et de vérification de sa validité, fait savoir La vie éco.

En ce qui concerne le côté financier, "la FNPI refuse d’intégrer cette clause dans la réflexion qu’elle mène, pour éviter toute discrimination basée sur la taille du promoteur "et dans la pratique, "un corps national des promoteurs immobiliers devrait être créé. C’est une instance qui devrait avoir davantage de prérogatives que la fédération, dont justement, prendre la responsabilité du contrôle des promoteurs et des documents ", a expliqué Taoufik Kamil, président de la FNPI.

"Cela dit, la réglementation du métier est essentielle pour arrêter, du moins limiter d’assimiler les amicales à des promoteurs immobiliers " a martelé M.Kamil. Mais pour le moment, le projet est encore en débat avec l’autorité de tutelle, d’après la même source.

Tags : Immobilier - Impôts - Associatif - BTP

Aller plus loin

Crédits immobiliers au Maroc : un durcissement des règles pour sauver le secteur

Bank Al Maghrib fixe de nouvelles règles pour protéger le secteur bancaire de la faillite, surtout en matière de crédits immobiliers. Elle appelle à la vigilance en vue de...

Immobilier : comment améliorer l’application de la VEFA au Maroc

Alors que la loi sur la Vente en l’état futur d’achèvement (VEFA) présente plusieurs avantages tant pour les promoteurs immobiliers que pour les acquéreurs, elle s’applique...

Des propositions pour la relance du secteur de l’immobilier au Maroc

Au Maroc, la crise sanitaire liée au coronavirus a produit un impact négatif sur le secteur de l’immobilier. La Fédération nationale des promoteurs immobiliers (FNPI) a fait des...

Au Maroc, «  les taux immobiliers restent à des niveaux intéressants  »

Le marché immobilier reprend timidement après avoir été durement touché par la crise sanitaire liée au coronavirus. Les taux immobiliers sont, pour le moment, à des «  niveaux...

Nous vous recommandons

Les services de renseignements marocains enquêtent sur l’attaque au Mali

Les services de renseignement marocains ont ouvert une enquête suite à l’assassinat de deux routiers marocains au Mali. À la manœuvre, la Direction Générale des Études et de la Documentation (DGED).

Vahid Halilhodzic est fier de son équipe

Le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, enchaîne les victoires depuis le début des éliminatoires pour la Coupe du monde 2022. Avec quelques changements opérés dans l’effectif, le coach des Lions de l’Atlas a fait un parcours sans faute en remportant 4...

La famille de Saad, un Marocain de 13 ans, désespérément à sa recherche

Les parents de Saad, un jeune Marocain de 13 ans, porté disparu alors qu’il tentait de rejoindre Ceuta, sont désespérément à sa recherche depuis le 5 août dernier.

L’Allemagne classe le Maroc en «   zone à haut risque »

L’Allemagne a classé le Maroc et une grande partie du Sud de la France comme «   zone à haut risque », à partir de ce dimanche 8 août, en raison de l’augmentation des chiffres d’infection au coronavirus.

Le Belgo-marocain Benjamin Bouchouari choisit les Lions de l’Atlas

La sélection nationale marocaine de football s’enrichit d’un nouveau membre. Benjamin Bouchouari a décidé de porter le maillot des Lions de l’Atlas. Un exploit pour la Fédération royale marocaine de football (FRMF) qui s’est donné pour mission de convaincre...

Royal Air Maroc annonce une mauvaise nouvelle à ses clients

Alors que le Maroc vient de reprendre ses liaisons aériennes de et vers le Maroc, la compagnie aérienne nationale Royal Air Maroc (RAM) vient d’annoncer la saturation de ses vols en provenance de la France, l’Italie, la Belgique et les Pays-Bas en...

Le Maroc porte plainte contre un journal allemand

L’ambassadeur du Maroc à Berlin, Zohour Alaoui, a déposé au nom du Royaume, une demande d’injonction à l’encontre de la société d’édition de journaux « Süddeutsche Zeitung GmbH », pour « allégations mensongères dans le cadre d’un reportage sur l’utilisation...

Maroc : retour du couvre-feu

Les Marocains doivent s’armer davantage de patience pour faire face à la série de mesures que compte prendre le gouvernement pour lutter contre la propagation de la pandémie du nouveau Coronavirus (Covid-19). Ainsi à compter du 23 juillet, de 23h à 4h30,...

Coupe arabe : voici la prime des Marocains s’ils battent l’Algérie

La Fédération royale marocaine de football versera une grosse prime aux Lions de l’Atlas en cas de victoire contre l’Algérie en quart de finale de la Coupe arabe des nations 2021. De quoi motiver les poulains de Houcine...

Le groupe Voltalia va construire deux centrales solaires au Maroc

Volta Maroc, filiale du groupe français Voltalia, l’entreprise appartenant à la famille Mulliez, plus connue par ses enseignes Auchan, Décathlon, Kiabi, Pimkie, ou encore Leroy Merlin, va réaliser deux centrales solaires dans le royaume dans le cadre de...