Seine-et-Marne : Bilal, 8 ans, tabassé par sa professeure

6 mars 2020 - 07h40 - France - Ecrit par : G.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Une enseignante vacataire à l’école Pierre-et-Marie-Curie de Chelles, est accusée d’agression sur son élève de huit ans. Elle a été immédiatement renvoyée. Les parents et la victime restent encore sous le choc.

Choqué pour avoir été passé à tabac, Bilal n’a pas su trouver les mots pour dire à ses parents ce qui s’est vraiment passé. "Il n’a rien su me dire", explique Imen, la maman du petit garçon. Ce sont les camarades de classe de l’enfant qui lui ont raconté les faits. L’enseignante aurait tiré l’oreille de Bilal, lui aurait donné des claques, et tiré par le pull. "Elle avait attrapé Bilal par le dos et l’avait mis dans un coin". Et c’est après que les coups ont plu, raconte la mère au journal Le Parisien.

La réaction des autres enfants dans la cour de récréation a été à la hauteur de l’attitude violente de l’enseignante. "Ils ont sauté sur la maîtresse et lui ont dit d’arrêter. Ils ont emmené Bilal aux toilettes et l’ont soigné", explique Imen. "Ils se sont interposés", confirme une autre élève.

L’inspection académique a confirmé l’information et condamne cette agression : « Elle a maltraité un enfant. C’est inacceptable. Deux enseignants ont été témoins de la scène." L’inspection académique ajoute que les parents de Bilal seront reçus. Une cellule psychologique, déployée par l’inspection, recevra enfants et adultes qui le souhaitent, afin d’évacuer le choc reçu.

Alors que les parents d’élèves se demandent par quel hasard cette enseignante, sans aucune pédagogie, a atterri comme remplaçante dans l’école, ils ont été rassurés par l’inspection qui affirme mettre du sérieux dans le recrutement des professeurs remplaçants. "Nous vérifions le niveau d’études et on demande un extrait de casier judiciaire. Les choses sont vérifiées. Ce genre de faits est extrêmement rare."

Bilal était au centre de loisirs, mercredi, au lendemain de l’agression. Sa mère dit ne pas vouloir le garder à la maison, au risque de le voir ruminer ce qui s’est passé. Imen ne compte pas laisser l’agression de son fils impunie. Mercredi soir, elle a déposé une plainte avant de se rendre, jeudi matin, à l’école de Bilal pour évoquer le sujet. Pour le moment, elle pense que c’est trop tôt pour que son fils retourne à l’école où il a été maltraité, même si l’agresseur n’est plus là. "C’est un très bon élève, confie-t-elle. Je m’inquiète pour la suite de sa scolarité."

Sujets associés : France - Education - Violences et agressions

Suivez Bladi.net sur Google News

Nous vous recommandons

France

L’ex-épouse de Zakaria Moumni visée par un mandat d’arrêt international

La ressortissante française Taline Sarkissian, ex-épouse de l’ancien champion marocain de kickboxing, Zakaria Moumni est sous le coup d’un mandat d’arrêt international pour « complicité d’escroquerie...

Le Maroc maintient « stupidement » ses frontières fermées

Le Maroc ne figure pas sur la liste des destinations les plus vendues en ce début d’année de France, selon les tendances de réservations révélées par Entreprises du Voyage (EdV).

France : un musulman agressé parce qu’il a fêté Noël

Un jeune musulman de Belfort, fils de policiers, a déposé plainte après avoir été victime d’une agression parce qu’il a fêté Noël.

Du soutien pour Hassan Iquioussen, menacé d’expulsion

La menace d’expulsion lancée contre l’imam Hassan Iquioussen, est très mal perçue au sein de la communauté musulmane en France. L’organisation Musulmans de France (MF), à laquelle il est rattaché, a réagi, exprimant son indignation face à un traitement jugé...

Marocanité du Sahara : Manuel Valls fait pression sur la France et l’Espagne

L’ancien Premier ministre Manuel Valls a affirmé que la France et l’Espagne doivent être plus claires sur leur soutien au Maroc sur le Sahara. Il soutient que c’est autour d’une autonomie sous souveraineté marocaine que cette question doit être...

Education

43 étudiants marocains intègrent l’école polytechnique en France

L’école polytechnique en France a ouvert ses portes et accueille les étudiants malgré le contexte actuel marqué par la crise sanitaire que traverse le monde. Au nombre des 300 étudiants étrangers de cette école, 43 viennent du Maroc et s’adaptent tant bien...

Maroc : le bras de fer responsables d’écoles françaises-parents d’élèves se poursuit

Alors que les parents touchés par la crise sanitaire liée au coronavirus insistent sur la réduction voire le non-paiement des frais de scolarité du troisième trimestre, les responsables des écoles françaises au Maroc ne démordent...

Les services de Santé s’améliorent selon les Marocains

Les résultats d’une enquête publiée par le Haut Commissariat au Plan (HCP) ont révélé que les ménages marocains ont changé leur opinion sur la qualité des services de santé en 2020. Ils se seraient énormément améliorés durant l’année 2020 par rapport à...

Ecoles françaises au Maroc : du soutien scolaire en attendant la rentrée

Les élèves et parents des établissements du réseau scolaire français au Maroc sont désormais fixés sur le calendrier de la rentrée scolaire. Les congés sont prolongés jusqu’au 1ᵉʳ octobre prochain, mais d’ici là des cours de soutien seront...

Les responsables d’écoles françaises narguent les autorités marocaines

Au Maroc, de nombreux manuels scolaires comportant des cartes du royaume amputées du Sahara sont au programme dans les lycées français.

Violences et agressions

Bruxelles : procès du meurtrier de Leïla Zahiri

En septembre 2019, Abdelkader Baoujaja a été accusé du meurtre de sa compagne Leïla Zahiri à Molenbeek Saint-Jean. Devant la cour d’assises de Bruxelles lundi dernier, l’unique suspect est décrit par son ex-épouse comme une personne calme et...

Les Marocains de l’Essonne veulent porter plainte contre le Polisario

Lors d’un rassemblement pacifique à Paris, des Marocains de France soutenant la marocanité du Sahara ont été attaqués par des "mercenaires" du Polisario. L’Union des associations des Marocains de l’Essonne a décidé de porter plainte pour coups et...

Ceuta : un Marocain expulsé pour agression

Le tribunal pénal de Ceuta a condamné lundi, un Marocain qui a violemment agressé au couteau un ressortissant de Ceuta à deux ans de prison et à verser une indemnité de 11 776,55 euros. La peine d’emprisonnement a été ensuite remplacée par l’expulsion du...

France : un MRE radicalisé incarcéré pour violences sur ses filles

Un père de famille radicalisé soupçonné de violences envers ses deux filles âgées de 16 et 17 ans, à Mantes-la-Jolie (Yvelines) a été interpellé puis incarcéré mercredi 19 août. Son procès s’ouvrira le 22 septembre...

Affaire Ghali : le juge appelle un témoin à comparaître le 27 juillet

Le juge d’instruction de l’Audience nationale, Santiago Pedraz, a cité Ahmed Tarouzi à comparaître le 27 juillet comme témoin dans la plainte contre Brahim Ghali, le chef du Front Polisario, accusé de torture et de crimes contre...