Sidi Slimane : la gendarmerie enquête sur la tentative de meurtre d’un député

17 octobre 2021 - 10h20 - Maroc - Ecrit par : S.A

La gendarmerie royale d’El Ksiba dans la province de Sidi Slimane enquête sur la tentative de meurtre de l’ancien député Driss Radi et ancien leader de l’Union constitutionnelle (UC). Déjà plusieurs auditions enregistrées.

L’ancien député Driss Radi avait accusé son frère Said de tentative de meurtre avec sa voiture durant les derniers jours de la campagne électorale relative aux dernières élections et avait porté plainte contre lui, rapporte Assabah. Dans cette plainte, il avait demandé « l’ouverture d’une enquête judiciaire contre son frère, le président de la commune urbaine de Sidi Slimane et toutes les personnes qui seraient impliquées dans la constitution d’une bande criminelle, tentative de meurtre et incitation à la violence ».

À lire : Décès de Abdelouahab Belfqih, élu du PAM, après une tentative de suicide

Les éléments de la gendarmerie royale d’El Ksiba ont auditionné le plaignant, le frère accusé, le président de la commune de Sidi Slimane ainsi que les témoins des deux parties. Le contenu d’une vidéo montre la voiture de l’ancien leader du parti du Cheval heurtée à l’arrière de manière “préméditée” durant les derniers jours de la campagne électorale. Des incidents qui sont survenus au moment où la bataille politique faisait rage entre les fils des deux frères (Yassine et Noureddine) dans les circonscriptions électorales N° 18 et 19 dans les environs de la commune El Ksiba.

Le fils de Driss Radi (Yassine) a été élu membre de la chambre des représentants et président de la commune urbaine de Sidi Slimane. Quant au fils de son frère Said (Noureddine), il était candidat du RNI.

Sujets associés : Enquête - Union Constitutionnelle - Sidi Slimane - Gendarmerie Royale

Aller plus loin

Décès de Abdelouahab Belfqih, élu du PAM, après une tentative de suicide

Transféré d’urgence à l’hôpital militaire de Guelmim dans un état très critique, Abdelouahab Belfqih, ex-élu de l’USFP et du PAM, vient de décéder. Le parlementaire aurait été...

Report du procès de Saïd Radi pour tentative de meurtre sur son frère

Le tribunal de première instance de Sidi Slimane a décidé de reporter au 22 décembre le procès de Saïd Radi, président de la commune, également membre de la chambre agricole de...

Un Marocain risque sept ans de prison pour tentative de meurtre en Espagne

Un homme d’origine marocaine est accusé d’avoir tenté en décembre 2016 de poignarder un autre à la suite d’une dispute à Grenade. Le parquet de la ville a requis contre lui sept...

Canaries : un Marocain arrêté pour tentative d’agression sur un policier

Des agents de la police nationale espagnole ont arrêté dimanche, un jeune Marocain de 25 ans qui a tenté de poignarder un policier qui était à sa poursuite. Le mis en cause...

Ces articles devraient vous intéresser :

Des nouvelles caméras-piétons pour les gendarmes marocains

La Gendarmerie Royale a reçu dernièrement des nouvelles caméras-piétons. Ces dispositifs doivent protéger les gendarmes lors de leur intervention mais aussi servir de preuve en cas de contestation de l’infraction.

Maroc : les auteurs d’infractions routières plus durement sanctionnés

Au Maroc, certaines infractions routières seront plus sévèrement punies. Tel est le vœu de la Gendarmerie royale qui mise sur la correction de certaines lacunes judiciaires.

Bientôt une centaine de radars mobiles déployés au Maroc

120 nouveaux radars seront bientôt déployés dans plusieurs villes marocaines, pour renforcer la sécurité routière. Ces équipements ont été remis mardi, à la Gendarmerie Royale et à la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) (Police).

Des soucis avec les bagages à l’aéroport Mohammed V de Casablanca

L’aéroport Mohammed V de Casablanca, en collaboration avec la Royal Air Maroc (RAM) et l’Office national des aéroports (ONDA), vient de créer une équipe spéciale pour améliorer la gestion des bagages en correspondance.

Un député marocain poursuivi pour débauche

Le député Yassine Radi, membre du parti de l’Union constitutionnelle (UC), son ami homme d’affaires, deux jeunes femmes et un gardien comparaissent devant la Chambre criminelle du tribunal de Rabat.