Recherche

Non-lieu dans l’affaire Soulaïmane Jamili, la famille du Marocain fait appel

© Copyright : DR

9 novembre 2015 - 16h20 - Marocains du monde

La justice belge a décidé de classer l’affaire Soulaïmane Jamili, jeune Belge d’origine marocaine mort en février 2014 à Molenbeekm, dans la région bruxelloise, après avoir été happé par une rame de métro.

La justice a donc prononcé un non-lieu dans cette affaire, mais les parents ont décidé de faire appel de la décision. Les faits remontent au 21 février 2014 quand, le jeune Souleïmane, 14 ans, avait été interpellé par la police en compagnie de ses deux amis.

Retenu pendant 45 minutes par les agents de police des chemins de fer et ceux de la STIB (compagnie de transport de Bruxelles), ce dernier échappe à leur vigilance et se dirige vers la rame de métro qui le percute.

Pour les agents de police, le jeune adolescent s’est suicidé, ce que réfutent catégoriquement ses parents. « La question est : que s’est-il passé pour qu’il se lève et aille ainsi vers la rame ? C’était un gamin pour qui tout allait bien, à l’école comme dans sa famille, ça n’a pas de sens », s’interroge l’avocat de la famille.

Plus mystérieux, les enregistrements de la vidéo de surveillance sont amputés d’une dizaine de minutes, qui expliqueraient, selon la famille ce qui s’est vraiment passé ce jour là. Cette affaire avait ému une partie de la population de Molenbeek qui avait décidé de faire une marche blanche à la mémoire du jeune Solaïmane.

N’acceptant pas ce non-lieu décision, la famille de la victime a décidé de faire appel de la décision.

Mots clés: Belgique , Bruxelles , Faits divers , Droits et Justice , Molenbeek

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact