Les subventions pour l’’Exécutif des Musulmans de Belgique décriées

13 septembre 2012 - 13h59 - Belgique - Ecrit par : J.L

L’Exécutif des Musulmans de Belgique vient de bénéficier d’un financement de 280.000 euros, accordé par la ministre de la Justice Annemie Turtelboom. Cette subvention est décriée en raison de la procédure judiciaire dont fait l’objet l’EMB.

L’Exécutif dirigé par une nouvelle équipe depuis janvier dernier, est poursuivi par les membres écartés pour faux en écriture devant la justice bruxelloise, rapporte De Tijd. Des enquêteurs s’étaient rendus en mai dernier au siège de l’EMB pour le perquisitionner.

D’après une porte-parole du ministère de la Justice, l’aide est destinée au "paiement des imams et des frais de téléphone, de déplacement et de location de l’Exécutif des musulmans". L’instance, privée de l’aide de l’Etat depuis janvier dernier, souffrait depuis de problèmes financiers.

L’EMB censé représenter tous les musulmans de Belgique, est divisé par le désaccord régnant entre les différentes communautés musulmanes, mais aussi par l’influence des ambassades étrangères en Belgique.

L’instance active depuis 1999 au sein de la communauté musulmane de Belgique, soupçonnée de malversations comptables, avait déjà fait l’objet d’une enquête judiciaire en 2007.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Belgique - Religion - Procès - Exécutif des Musulmans de Belgique (EMB) - Fraude

Ces articles devraient vous intéresser :

« Tu mourras dans la douleur » : des féministes marocaines menacées de mort

Au Maroc, plusieurs féministes, dont des journalistes et des artistes, font l’objet d’intimidations et de menaces de mort sur les réseaux sociaux, après avoir appelé à plus d’égalité entre l’homme et la femme dans le cadre de la réforme du Code de la...

Le jeûne du ramadan est-il compatible avec le diabète ?

Quel est l’impact du jeûne de ramadansur la santé d’un fidèle diabétique et quels sont les risques encourus ? Abdul Basit et Yakoob Ahmedani, tous deux médecins, donnent leur avis sur cette question qui préoccupe de nombreux fidèles musulmans.

Maroc : les sites pour adultes cartonnent pendant le ramadan

Les Marocains sont friands des sites pour adultes pendant ce mois de ramadan. À quel moment visitent-ils ces sites ?

Vaucluse : les raisons de l’annulation d’une conférence musulmane

Programmée le 27 novembre à Montfavet, une conférence musulmane organisée par l’association D’Clic Valence, a été reportée au 8 janvier avant d’être annulée. Qui des raisons derrière cette annulation ?

Ramadan : point sur la délégation d’accompagnement religieux des MRE

Le nombre de personnes composant la délégation chargée de l’accompagnement religieux des Marocains résidant à l’étranger en ce mois de ramadan est connu.

Voici la date de l’Aid al adha en France

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) vient d’annoncer la date de l’Aïd al-Adha en France. Cette fête intervient le 10ᵉ jour du mois de Dulhijja (12ᵉ mois lunaire).

Maroc : 20 affaires de détournement de fonds publics devant la justice

Le président du ministère public a été saisi par le procureur général du Roi près la Cour des comptes de 20 affaires de détournement de deniers publics au titre de l’année 2021.

Maroc : comment des consultants échappent à l’impôt

Au Maroc, des ingénieurs et autres consultants en informatique ont trouvé la formule pour échapper au fisc. Ils proposent de manière informelle leurs services aux grandes entreprises qui les paient via des intermédiaires.

L’Institut musulman Al Cham à Montpellier fermé par la Préfecture

L’Institut Al Cham, établissement religieux musulman situé à Montpellier, a été fermé suite à un contrôle administratif inopiné mené par la préfecture. Les autorités ont constaté que l’établissement accueillait illégalement des enfants mineurs de moins...

Le Conseil d’État annule un arrêté anti-burkini

La ville de Mandelieu-la-Napoule, dans le sud-est de la France, a vu son arrêté interdisant le port du burkini sur ses plages suspendu par le Conseil d’État. Cet arrêté, réitéré chaque année depuis 2012, avait été contesté en justice par la Ligue des...