Recherche

Témara : l’espace public "débarrassé du wahhabisme"

© Copyright : DR

20 mai 2020 - 16h00 - Société

La réaction des autorités était vivement attendue après le changement de noms, par l’actuel maire PJD, de plusieurs rues à Temara. Mouh Rejdali avait en effet choisi des noms de prédicateurs et cheikhs wahhabites pour baptiser des rues.

Lors de la réunion du conseil de la ville de Témara, le maire a présenté des prédicateurs et cheikhs du wahhabisme tels que Khalid Assoltan, Hamad Adahlouss, Ahmed Anakib ou encore Khalid Saoud Lhalibi comme des compagnons du prophète, rapporte Assabah. Selon la même source, il s’agit d’une véritable "mascarade" qui tend à ruiner les réformes religieuses entreprises au Maroc.

Ce projet, qui aurait démarré en 2003, à l’initiative du président de la commune urbaine de Témara, Mouh Rejdali, membre du Parti de la justice et du développement (PJD), a suscité des réactions de la population de la ville qui a dénoncé et condamné cette initiative sur les réseaux sociaux.

Dans la foulée, les autorités compétentes ont lancé une vaste opération de "désinfection" de l’espace public. Ainsi, toutes les plaques sur lesquelles sont inscrites les appellations "douteuses" ont été purement et simplement retirées lors de cette opération. 

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact