Tiznit : elle tue son enfant et incrimine son ex-mari

15 avril 2021 - 19h00 - Maroc - Ecrit par : G.A

Les éléments de la gendarmerie royale ont arrêté une mère accusée d’avoir tué son enfant de deux ans dans la province de Tiznit.

Alors qu’elle savait ce qu’est devenu son enfant, cette femme divorcée s’est présentée devant les gendarmes pour les informer de la disparition de ce dernier. Des recherches et investigations ont été menées par les forces de l’ordre pour retrouver le jeune enfant. Mais malheureusement, c’est son corps qui sera découvert juste devant l’entrée de la maison de l’ex-époux de sa mère, rapporte Aujourd’hui Le Maroc.

L’autopsie a conclu que l’enfant a été tué par étouffement. C’est finalement l’enquête des gendarmes qui a révélé que le crime a été commis par la mère qui a ensuite tenté d’incriminer son ex-mari.

Sujets associés : Tiznit - Homicide - Criminalité - Arrestation

Aller plus loin

El Hajeb : une dispute entre un couple vire au drame

Un meurtre a été commis dans la région de Meknès. Lors d’une dispute, un homme de plus de 70 ans a tué son épouse de 65 ans après que celle-ci l’a agressé à l’arme blanche.

Maroc : circonstances atténuantes pour une femme divorcée coupable d’infanticide

La chambre criminelle près la Cour d’appel de Rabat a condamné une femme divorcée à 4 ans de prison ferme, pour homicide volontaire, prostitution et outrage à magistrat. La...

Une femme décapitée par son frère à Essaouira

Deux drames sont survenus dans les villes de Taounate et d’Essaouira, samedi dernier où une vieille femme et deux enfants ont été tuées par un psychopathe, et une sexagénaire...

Taounate : trois personnes tuées et deux autres blessées par un malade mental

Un homme souffrant de troubles mentaux a violemment agressé plusieurs personnes à l’aide d’un bâton, samedi à Douar Rass El Koudia relevant de la province de Taounate. Cette...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : appel à l’arrêt immédiat des opérations d’abattage de chiens

Un collectif des associations marocaines de protection animale dénonce « des opérations brutales et inhumaines, de capture et d’abattage des animaux à travers tout le pays, incluant ceux déjà stérilisés, vaccinés et identifiés ».

La criminalité en baisse au Maroc

Au cours du premier semestre 2022, la criminalité a globalement baissé au Maroc. C’est ce que révèle le dernier rapport de la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN).

Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Drame dans la commune d’Ait Amira. Un jeune homme a donné un coup de couteau mortel à son père après que ce dernier a refusé de lui donner de l’argent pour acheter un paquet de cigarettes.

Criminalité au Maroc : les chiffres

Les chiffres officiels de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) montrent les baisses importantes dans toutes les catégories de crimes en 2023.

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Mohammed Ihattaren menacé par le milieu criminel à cause d’une relation amoureuse

L’absence de Mohammed Ihattaren au club néerlandais d’Ajax Amsterdam, ferait, d’après des sources médiatiques, suite à des menaces en provenance du « milieu criminel ». Le joueur et son club démentent.

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

La criminalité au Maroc est sous contrôle selon le ministre de l’Intérieur

Pas d’inquiétude à avoir en ce qui concerne la criminalité au Maroc. La situation sécuritaire dans le pays est « normale et sous contrôle », grâce aux efforts déployés par les autorités, affirme le ministre de l’Intérieur.

Maroc : les tribunaux submergés après la levée des mesures restrictives

Depuis que l’amélioration de la situation épidémiologique au Maroc a entraîné l’assouplissement des mesures restrictives, la vie a repris dans les tribunaux avec une hausse considérable du nombre de plaintes, procès et affaires pénales.

Un Britannique poignarde l’amant Marocain de sa compagne qu’il surprend chez lui

Un citoyen britannique de 28 ans a été interpellé par la Guardia Civil, suite à une tentative de meurtre envers un Marocain à Santa Ponsa (Baléares).