Une femme décapitée par son frère à Essaouira

19 avril 2021 - 14h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Deux drames sont survenus dans les villes de Taounate et d’Essaouira, samedi dernier où une vieille femme et deux enfants ont été tuées par un psychopathe, et une sexagénaire décapitée par son frère. Après leur arrestation, les deux présumés assassins vont répondre de leurs actes devant la justice.

Le premier drame s’est produit dans la commune d’Ain Beida, près de Taounate, rapporte Al Akhbar. Arme contondante en main, un psychopathe faisait régner la terreur dans la ville. Il a asséné des coups à une vieille femme qui est décédée sur le coup. Deux autres enfants seront dans son viseur. Ils ont connu le même sort. Blessées grièvement, trois autres personnes dont un enfant ont été admis d’urgence dans les hôpitaux de Fès et de Taounate. Alertés, les éléments de la gendarmerie sont descendus sur les lieux des drames, et ont arrêté l’assassin. Placé en garde à vue, il va être déféré, ce lundi, devant le procureur général du roi près la cour d’appel de Fès.

Le second drame est survenu dans la ville d’Essaouira. Un individu a porté 14 coups de machette à sa sœur, sexagénaire avant de la décapiter. Une fois le crime commis, il est retourné chez lui. À leur arrivée, les gendarmes l’ont interpellé sans anicroches. À l’origine de ce drame, une affaire familiale sur fond de vengeance. Selon les explications du présumé meurtrier, il a demandé à plusieurs reprises à sa sœur de lui permettre d’exploiter un champ d’arganiers appartenant à la famille, mais il s’est toujours heurté au refus catégorique de celle-ci. Cette affaire familiale est d’ailleurs pendante devant la justice. Impatient, le prévenu a menacé plusieurs fois sa sœur avant de la tuer.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Essaouira - Taounate - Homicide - Arrestation

Aller plus loin

Taounate : trois personnes tuées et deux autres blessées par un malade mental

Un homme souffrant de troubles mentaux a violemment agressé plusieurs personnes à l’aide d’un bâton, samedi à Douar Rass El Koudia relevant de la province de Taounate. Cette...

L’homme qui a tué sa mère près d’Oujda s’est suicidé

Un individu placé sous surveillance médicale à l’hôpital, s’est suicidé, samedi matin, selon la préfecture de police d’Oujda. Il s’est jeté par la fenêtre d’une unité sanitaire...

Une fille tuée près de Casablanca, ses parents réclament la peine de mort (vidéo)

Une collégienne âgée de 13 a été sauvagement tuée de plusieurs coups de couteau par un homme dans la région de Casablanca alors qu’elle revenait de l’école. Le crime a été...

Tiznit : elle tue son enfant et incrimine son ex-mari

Les éléments de la gendarmerie royale ont arrêté une mère accusée d’avoir tué son enfant de deux ans dans la province de Tiznit.

Ces articles devraient vous intéresser :

Mohamed Ihattaren rattrapé par la justice

Selon un média néerlandais, Mohamed Ihattaren aurait des démêlés avec la justice. Le joueur d’origine marocaine serait poursuivi pour agression et tentative d’incitation à la menace.

Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Drame dans la commune d’Ait Amira. Un jeune homme a donné un coup de couteau mortel à son père après que ce dernier a refusé de lui donner de l’argent pour acheter un paquet de cigarettes.

Un ancien ministre interdit de quitter le Maroc après ses propos sur le roi Mohammed VI

Les autorités marocaines ont interdit à l’ancien ministre Mohamed Ziane de quitter le royaume, après ses déclarations contre le roi Mohammed VI dont il dénonçait l’absence prolongée.

Affaire de viol : Achraf Hakimi devant le juge

L’international marocain du Paris Saint-Germain, Achraf Hakimi, a eu affaire à la justice ce vendredi matin, en lien avec une accusation de viol portée contre lui.

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

Le kickboxeur marocain Mohammed Jaraya arrêté par la police

Le kickboxeur néerlandais d’origine marocaine, Mohammed Jaraya, risque gros. Il vient d’être arrêté par la police et les accusations à son encontre pourraient mettre définitivement fin à une carrière pourtant prometteuse.

Maroc : l’utilisation de WhatsApp interdite dans le secteur de la justice

Le procureur général du Maroc, Al-Hassan Al-Daki, a interdit aux fonctionnaires et huissiers de justice d’installer et d’utiliser les applications de messagerie instantanée, et principalement WhatsApp, sur leurs téléphones professionnels.

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

Maroc : 20 affaires de détournement de fonds publics devant la justice

Le président du ministère public a été saisi par le procureur général du Roi près la Cour des comptes de 20 affaires de détournement de deniers publics au titre de l’année 2021.