Marrakech : une femme condamnée pour avoir expulsé son mari du domicile conjugal

28 mars 2021 - 09h00 - Maroc - Ecrit par : A.P

Le tribunal de première instance de Marrakech a condamné à deux mois de prison avec sursis et une amende de 500 dirhams, une femme qui a expulsé son mari du domicile conjugal.

Le fait est inhabituel dans la société marocaine. A Marrakech, un mari expulsé par sa femme du domicile conjugal, a déposé une plainte contre elle auprès du procureur, rapporte Assabah. Ce dernier, ayant tenté en vain de réconcilier les deux époux, a renvoyé l’affaire devant le tribunal. Devant les juges, la femme est restée catégorique et n’a pas accepté que son mari rejoigne le domicile conjugal.

Le tribunal l’a condamnée à deux mois de prison avec sursis et une amende de 500 dirhams et à verser 2 000 dirhams à titre de dommages-intérêts à son mari.

Sujets associés : Marrakech - Droits et Justice - Violences et agressions

Aller plus loin

Marrakech : ouverture d’une enquête sur « la séquestration » d’une femme

Les services de police de Marrakech ont ouvert une enquête après avoir intercepté la vidéo d’une femme nue sur la terrasse d’une maison. La femme a été retrouvée dans un état «...

Maroc : une femme interpellée pour le meurtre de son mari

Une femme a tué, le jour de l’an, son mari dans la commune de Cheratte. La victime a succombé à ses blessures à l’hôpital provincial Moulay Abdellah de Mohammédia suite à des...

Condamné pour avoir émigré au Maroc en abandonnant sa famille à Monaco

Ruiné par la crise sanitaire liée au Covid-19, un chef d’entreprise a émigré au Maroc sans verser de pension alimentaire à sa petite famille à Monaco. La justice monégasque l’a...

Rabat : arrestation d’une femme de 24 ans, cerveau d’une bande criminelle

La Direction Générale de la Surveillance du Territoire (DGST) a sauvé in extrémis, à Rabat, un jeune d’une mort préméditée de la part d’une bande criminelle. Le meurtre manqué...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : révocation en vue des députés poursuivis par la justice

Les députés poursuivis par la justice pour détournement ou dilapidation de fonds au Maroc pourraient être déchus de leurs mandats. La Chambre des représentants s’apprête à voter des amendements dans ce sens.

Maroc : les ravages du mariage sur reconnaissance de dette

Une forme de mariage peu médiatisée est en train de prendre de l’ampleur dans certaines régions du Maroc, selon une émission diffusée sur la chaîne Al Aoula. Il s’agit du mariage sur reconnaissance des dettes.

Mohamed Ihattaren rattrapé par la justice

Selon un média néerlandais, Mohamed Ihattaren aurait des démêlés avec la justice. Le joueur d’origine marocaine serait poursuivi pour agression et tentative d’incitation à la menace.

Un Marocain tabassé par des videurs dans le nord de l’Espagne

Un jeune homme de 23 ans, médiateur culturel d’origine marocaine résidant à la Corogne, dans le nord-ouest de l’Espagne, a porté plainte, affirmant avoir été victime d’une agression racistede la part de deux videurs.

Maroc : un ministre veut des toilettes pour femmes dans les tribunaux

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, s’est indigné face à l’absence de toilettes pour les femmes dans les tribunaux, ce qui selon lui constitue un « véritable problème » pour les détenues.

Deux fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone en prison

Accusés de détournement de fonds, deux anciens fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone ont été placés en détention, mercredi, par le procureur général du Roi près du tribunal des crimes financiers de Rabat.

Corruption : Rachid M’barki reconnaît les faits

Après avoir juré, sous serment, en mars dernier devant la commission d’enquête parlementaire sur les ingérences étrangères, n’avoir jamais perçu de rémunération occulte en contrepartie de la diffusion d’informations erronées ou très orientées pour...

Concours d’avocat : profond désaccord au sein de la profession

La polémique liée au concours d’accès à la profession d’avocat a fini par diviser le corps des avocats, dont certains défendent le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, et son département contre tout « favoritisme » tandis que d’autres appellent à...

Le Maroc confronté à la réalité des violences sexuelles

Les femmes marocaines continuent de subir en silence des violences sexuelles. Le sujet est presque tabou au Maroc, mais la parole se libère de plus en plus.

Affaire de viol : Achraf Hakimi devant le juge

L’international marocain du Paris Saint-Germain, Achraf Hakimi, a eu affaire à la justice ce vendredi matin, en lien avec une accusation de viol portée contre lui.