Ikea Maroc condamnée

6 avril 2021 - 21h20 - Maroc - Ecrit par : J.K

Pour n’avoir pas honoré ses engagements contractuels, IKEA Maroc est condamnée à verser des dommages et intérêts à l’un de ses clients marocains. C’est une décision du tribunal de première instance de Rabat.

IKEA Maroc doit verser 20 000 dirhams de dommages et intérêts à ce consommateur. La décision, en date du 25 mars dernier, stipule également « l’exécution urgente de la sentence » et la « prise en charge des frais de justice par l’enseigne condamnée », fait part Le 360.

Au début de cette année, le client, I.O, avait déposé une plainte devant le tribunal contre l’enseigne au Maroc, pour non-respect de ses engagements contractuels envers lui, c’est-à-dire le montage de meubles en kits que le consommateur avait acquis deux mois plus tôt. Suite à une longue attente et plusieurs relances, I.O a fait appel à un huissier pour le constat, avant de porter plainte au tribunal. Devant le tribunal, la société a allégué que ce retard était du fait du client. Mais, faute de preuve, le tribunal a donné raison au client.

Il faut noter que ce cas est l’un des multiples que la société doit gérer à travers le monde. Par exemple, en France, l’enseigne, soupçonnée d’avoir mis sous surveillance ses employés et des candidats à l’embauche, pourrait être condamnée jusqu’à deux millions d’euros et à un an de prison pour un ex-PDG. 

Sujets associés : Droits et Justice - Amende

Aller plus loin

Des ennuis judiciaires pour la filiale marocaine de l’allemand FRS

Le tribunal de commerce de Tanger a ordonné, le 17 novembre dernier, une saisie conservatoire du navire Tanger Express, propriété de la compagnie FRS. Une importante quantité de...

Cluster de Lalla Maimouna : la justice aux trousses des responsables

Le procureur général du roi s’est auto-saisi et a ouvert une enquête sur le cluster de Lalla Mimouna, confiée à une brigade spécialisée pour auditionner des caïds, des...

Une amende salée attend "l’empéreur du vin"

En raison du nombre important de bouteilles d’alcool de contrebande saisies, "l’Empereur du vin" encourt de lourdes sanctions pénales. La facture de la Douane marocaine est...

Ikea ouvre un magasin à Tétouan

L’enseigne Ikea va ouvrir d’ici juin 2022, son deuxième grand magasin à Tétouan, au sein de la zone commerciale de Tanger Med Zones, pour un investissement de 400 millions de DH.

Ces articles devraient vous intéresser :

Un député marocain poursuivi pour débauche

Le député Yassine Radi, membre du parti de l’Union constitutionnelle (UC), son ami homme d’affaires, deux jeunes femmes et un gardien comparaissent devant la Chambre criminelle du tribunal de Rabat.

Maroc : 20 affaires de détournement de fonds publics devant la justice

Le président du ministère public a été saisi par le procureur général du Roi près la Cour des comptes de 20 affaires de détournement de deniers publics au titre de l’année 2021.

Maroc : les ravages du mariage sur reconnaissance de dette

Une forme de mariage peu médiatisée est en train de prendre de l’ampleur dans certaines régions du Maroc, selon une émission diffusée sur la chaîne Al Aoula. Il s’agit du mariage sur reconnaissance des dettes.

Maroc : un ministre veut des toilettes pour femmes dans les tribunaux

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, s’est indigné face à l’absence de toilettes pour les femmes dans les tribunaux, ce qui selon lui constitue un « véritable problème » pour les détenues.

L’affaire "Escobar du désert" : les dessous du détournement d’une villa

L’affaire « Escobar du désert » continue de livrer ses secrets. L’enquête en cours a révélé que Saïd Naciri, président du club sportif Wydad, et Abdenbi Bioui, président de la région de l’Oriental, en détention pour leurs liens présumés avec le...

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Maroc : l’utilisation de WhatsApp interdite dans le secteur de la justice

Le procureur général du Maroc, Al-Hassan Al-Daki, a interdit aux fonctionnaires et huissiers de justice d’installer et d’utiliser les applications de messagerie instantanée, et principalement WhatsApp, sur leurs téléphones professionnels.

Grosse amende pour Maroc Telecom

L’Agence nationale de règlementation des télécommunications (ANRT) a récemment notifié à Maroc Telecom une nouvelle sanction en lien avec l’affaire de dégroupage dans laquelle elle a été condamnée en 2020. Elle va devoir payer 2,45 milliards de...

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Maroc : le parquet exige une tenue correcte dans les tribunaux

Les magistrats marocains doivent soigner leur apparence, en portant une tenue officielle correcte. Un rappel à l’ordre a été fait dans ce sens par le président du ministère public, El Hassan Daki.