Recherche

Des ennuis judiciaires pour la filiale marocaine de l’allemand FRS

© Copyright : DR

7 décembre 2020 - 12h00 - Economie - Par: S.A

Le tribunal de commerce de Tanger a ordonné, le 17 novembre dernier, une saisie conservatoire du navire Tanger Express, propriété de la compagnie FRS. Une importante quantité de drogue avait été découverte dans ce navire.

Cette décision fait suite au refus de la compagnie de verser à l’Administration des douanes et impôts indirects (ADII) une amende de l’ordre de 183 millions de dirhams, à titre de dommages et intérêts. La Guardia civil d’Algésiras avait intercepté, le 12 août dernier, une cargaison de 4,5 tonnes de haschisch, en provenance du port Tanger-Med, à bord du navire Tanger Express. À l’aide d’une benne à ordures, les trafiquants avaient introduit la drogue dans le navire.

Cette découverte a conduit à l’interpellation et à la mise en examen de trois collaborateurs de la compagnie. Ceux-ci ont été écroués. Dans la foulée, les autorités marocaines ont décidé d’approfondir leurs investigations pour déterminer les responsabilités éventuelles de la société FRS. Il ressort que la compagnie maritime n’a pas respecté le code international relatif à la sûreté des navires et des installations portuaires (ISPS).

«  Comme toute compagnie maritime, RFS se doit de respecter certaines consignes de sécurité. À titre d’exemple, seules les personnes désignées par le commandant peuvent accéder au garage. Dans le cas de RFS, aucune liste n’a été enregistrée. Se pose aussi la question des installations de surveillance à bord du bateau  », confie à Le360 un haut responsable au ministère du Transport. La brigade des stupéfiants de Tanger mène une enquête judiciaire.

Mots clés: Drogues , Tanger , Maritime , FRS , Amendes

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact