Opel veut transférer des activités au Maroc

15 octobre 2021 - 11h00 - Economie - Ecrit par : A.T

Stellantis, la société mère d’Opel, pourrait transférer des emplois du centre de développement en Allemagne vers le Maroc. Le géant de l’automobile a évoqué le niveau élevé des charges sociales.

Dans sa politique de restructuration entamée depuis quelques mois, le constructeur automobile allemand envisage de délocaliser une partie de ses activités vers le royaume. La nouvelle a été annoncée aux employés lors d’une récente réunion, soulignent les médias allemands, ajoutant que les responsables ont évoqué les coûts de plus en plus élevés.

« Il y a de plus en plus d’indications que la prochaine réorganisation de Stellantis est non seulement imminente, mais que dans certains domaines, elle est déjà mise en œuvre illégalement sans information préalable, conseil et négociation avec les représentants des salariés », dénoncent les syndicats. Ceux-ci annoncent que « des démarches juridiques ont été engagées » car « leurs droits ont été violés ».

A lire : Opel va-t-elle s’implanter au Maroc ?

Par ailleurs, les médias ont rappelé que Stellantis a annoncé, la semaine dernière, son intention de séparer les deux usines de production de Rüsselsheim et d’Eisenach d’Opel Automobile GmbH. Les deux infrastructures pourraient bientôt ne plus appartenir à Opel et disposer de leurs propres organisations juridiques et de production.

À noter qu’au mois août dernier, Stellantis a informé que la Rocks-e, modèle d’Opel proche de la citadine électrique AMI de Citroën, sera fabriquée dans l’usine du groupe à Kénitra.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Allemagne - Investissement - Délocalisation - Automobile

Aller plus loin

Automobile : le Maroc veut détrôner l’Inde et la Chine

Le Maroc veut détrôner l’Inde et la Chine pour se hisser au premier rang mondial en matière de compétitivité automobile. Une ambition que Moulay Hafid Elalamy, ministre de...

Le Maroc, leader de l’industrie automobile en Afrique

Déjà première en Afrique, l’industrie automobile marocaine se renforce chaque jour davantage et côtoie de plus en plus les grands pays industrialisés. Ce secteur a pour...

Le succès du secteur automobile au Maroc vanté par Financial Times

Au fil des ans, le Maroc s’est transformé en un hub automobile et aspire, à terme, à détrôner la Chine. Quel est le secret de ce succès ?

Opel va-t-elle s’implanter au Maroc ?

Opel aurait choisi le Maroc comme site de production d’un nouveau modèle de véhicule. Ce choix s’expliquerait par la politique de PSA qui vise à déployer la marque allemande...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : de bonnes perspectives pour le marché de l’occasion

Le projet de loi de finances (PLF) 2023 annonce une hausse de 33,36 % des recettes de droits de mutation (biens immobiliers, automobiles, etc.). Les perspectives semblent prometteuses pour le marché de l’occasion.

Renault va produire plus de véhicules électriques au Maroc

Renault ambitionne d’ici 2027 de lancer huit nouveaux modèles hybrides et électriques (E-Tech) et de doubler le bénéfice net par unité vendue hors d’Europe et notamment au Maroc.

Les voitures de luxe séduisent de plus en plus les Marocains

Les voitures de luxe cartonnent comme jamais au Maroc. En témoignent les résultats des ventes d’automobiles aux six premiers mois de cette année.

Blachiment d’argent : le Maroc sort de la liste grise (GAFI)

Après évaluation des dispositifs mis en place par le Maroc pour lutter contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, le groupe d’action financière (GAFI) a décidé de sortir le royaume de la liste grise.

Du nouveau pour la NamX, la voiture à hydrogène créé par un Marocain

Le constructeur franco-marocain NamX dirigé par le Marocain Faouzi Annajah, en collaboration avec le carrossier italien Pininfarina, a dévoilé la technologie qu’il utilisera pour son NamX Huv, un nouveau véhicule à hydrogène révolutionnaire.

Une usine géante de batterie bientôt au Maroc ?

Le scientifique marocain Rachid Yazami, inventeur de l’anode graphite pour les batteries au lithium, envisage de créer deux usines destinées à la production de batteries rechargeables au lithium au Maroc.

Boom de l’automobile, chute du phosphate : les deux visages de l’économie marocaine

Le secteur automobile marocain a connu une forte croissance de ses exportations, atteignant près de 116,38 milliards de dirhams (MMDH) à fin octobre 2023, selon les dernières données de l’Office des changes.

Transition énergétique : le Maroc sur la bonne voie

Dans un contexte difficile marqué par la crise énergétique et la flambée des prix, le Maroc est passé à la vitesse supérieure sur son chantier de la transition énergétique. Grâce à sa politique axée sur l’investissement privé dans le secteur, le...

C’est la fin des auto-écoles sauvages au Maroc

Le ministre du Transport et de la logistique, Mohamed Abdeljalil, a annoncé une série de réformes concernant les auto-écoles, tant au niveau des conditions d’octroi, de suspension et de retrait des licences que de la formation des instructeurs.

L’automobile, pilier des exportations marocaines

Le secteur automobile continue de booster les exportations marocaines, avec des ventes atteignant déjà 57 milliards de dirhams lors des cinq premiers mois de cette année.