Stellantis : L’usine de Kénitra passe à 450 000 véhicules par an

25 mars 2024 - 09h30 - Economie - Ecrit par : S.A

Le constructeur automobile Stellantis investit 300 millions d’euros dans l’extension de sa première usine marocaine inaugurée à Kénitra en 2019. Cet agrandissement permettra de doubler sa capacité de production à 450 000 véhicules par an.

L’usine de Stellantis créée en 2019 avec un investissement initial de près de 600 millions d’euros, à Kénitra, s’agrandit. « Les pelleteuses sont de sortie à Kénitra. Implantée à moins de 60 kilomètres de Rabat à vol d’oiseau, l’usine de Stellantis est en chantier. Partout, des pieux en béton ont surgi, signe que le site inauguré en 2019 – d’où sortent des Peugeot 208 et des quadricycles électriques (Citroën Ami, Fiat Topolino et Opel Rocks) – s’agrandit déjà », rapporte L’Usine Nouvelle. Le groupe né de la fusion du français Groupe PSA et de l’italo-américain Fiat Chrysler investit 300 millions d’euros dans cette extension qui permettra à l’usine marocaine de doubler sa capacité de production, à 450 000 véhicules par an contre 200 000 actuellement.

À lire :Stellantis va produire 450 000 voitures par an au Maroc

En agrandissant son usine de Kénitra, Stellantis fait un pas de plus vers la concrétisation de son vœu, celui de faire du Maroc la base de sa production de véhicules en Afrique et au Moyen-Orient, une zone qui représente actuellement près de 5 % de ses ventes encore très concentrées sur l’Europe et surtout l’Amérique du Nord. Le groupe matérialise également son souhait de développer un troisième marché mondial dans la même zone aux côtés de ceux situés en Europe et en Amérique du Nord. Située au bord de l’Atlantique et à une 200 kilomètres du détroit de Gibraltar, l’usine marocaine offre une position centrale pour exporter vers l’Afrique subsaharienne, le Moyen-Orient, mais aussi le sud de l’Europe.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Automobile - Kenitra - Investissement - Industrie - Peugeot Citroën Kénitra (Stellantis)

Aller plus loin

La délocalisation d’activités de Stellantis au Maroc inquiète les salariés français

S’il est un sujet qui préoccupe les salariés français du groupe automobile Stellantis, c’est bien la délocalisation des activités au Maroc et en Inde pour des raisons de coûts...

Saint-Gobain : l’Espagne délaissée au profit du Maroc

Saint-Gobain a annoncé le lancement de négociations en vue de la cessation d’activité de son usine de pare-brise à Avilés (Espagne), ce qui pourrait entraîner la suppression de...

Doublement de la production de Stellantis au Maroc : inquiétude en France

Le groupe automobile « Stellantis » ambitionne de doubler sa capacité de production au Maroc, qui passera de 200 000 à 400 000 unités, avec à la clé, la création de 2000...

Stellantis va produire 450 000 voitures par an au Maroc

Dans les années à venir, le groupe « Stellantis » entend mobiliser ses ressources pour améliorer la production de voitures de son usine à Kénitra. 300 millions d’euros seront...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc facilite la vie aux investisseurs

À compter de l’année prochaine, le nombre de documents requis pour le traitement des dossiers d’investissement au Maroc sera réduit de près de la moitié.

Une usine géante de batterie bientôt au Maroc ?

Le scientifique marocain Rachid Yazami, inventeur de l’anode graphite pour les batteries au lithium, envisage de créer deux usines destinées à la production de batteries rechargeables au lithium au Maroc.

La nouvelle Porsche 911 Dakar testée au Maroc

Le tout nouveau bijou de Porsche, la 911 Dakar, a été testé au Maroc. Le véhicule, aux allures d’un tout-terrain, sera dévoilé au Salon de l’auto de Los Angeles le 16 novembre.

Du changement pour les voitures des MRE à leur arrivée à la douane

Les Marocains résidant à l’étranger devront se soumettre à un nouveau document émis par l’administration des douanes et qui concerne la circulation des véhicules immatriculés à l’étranger.

La fabrication de drones militaires devient réalité au Maroc

Le Maroc a démarré les activités industrielles de défense, notamment la fabrication de drones équipés de matériel d’observation, de surveillance et d’armement.

Maroc : de bonnes perspectives pour le marché de l’occasion

Le projet de loi de finances (PLF) 2023 annonce une hausse de 33,36 % des recettes de droits de mutation (biens immobiliers, automobiles, etc.). Les perspectives semblent prometteuses pour le marché de l’occasion.

Véhicules électriques : deux usines géantes de batteries au Maroc

Le Maroc va bientôt disposer de deux usines de fabrication de batteries de véhicules. Les projets sont évalués à 6 milliards d’euros et à 4 milliards d’euros, a annoncé cette semaine Ryad Mezzour, le ministre marocain de l’Industrie et du commerce.

Maroc : de nouveaux projets pour renforcer le « Made in Morocco »

Le Maroc poursuit sa marche vers la souveraineté industrielle. Mardi dernier, le gouvernement a procédé au lancement du 4ᵉ lot d’opportunités d’investissements, initiées dans le cadre de la banque à projets. Au total, 275 nouveaux projets ont été...

Sortie imminente du premier véhicule militaire 100% marocain

Les choses se précisent pour la sortie du premier véhicule blindé 100 % marocain destiné aux Forces armées royales (FAR). Rendez-vous à la 5ᵉ édition des Journées de l’industrie, Industry Meeting Days.

Du nouveau dans la gamme de la Citroën Ami fabriquée au Maroc

Une nouvelle version de la Citroën AMI « made in Morocco » est désormais commercialisée sur le site officiel du constructeur automobile français.