Véhicules électriques : le Maroc fait les yeux doux à Stellantis

23 octobre 2022 - 14h55 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le constructeur automobile Stellantis, sollicite l’aide du gouvernement espagnol pour installer l’une des quatre usines de production de véhicules électriques STLA. Le fabricant a déjà le soutien du Maroc pour installer l’une de ces usines dans le royaume.

Stellantis veut construire ces usines pour y produire ses voitures électriques STLA à partir de 2025, ont déclaré des sources de l’entreprise à Cinco Dias. Actuellement, le constructeur automobile assemble déjà des voitures électriques dans ses trois usines espagnoles (la Corsa à Saragosse, la Peugeot 2008 et d’autres véhicules utilitaires à Vigo, et la C4 à Madrid). Mais aucun de ces modèles n’est fabriqué avec des plates-formes STLA. Le Maroc, la France et le Royaume-Uni sont prêts à accueillir ces usines.

À lire : La délocalisation d’activités de Stellantis au Maroc inquiète les salariés français

Le ministre espagnol de l’Industrie, du commerce et du tourisme, Reyes Maroto, ainsi que les autorités des communautés autonomes dans lesquelles Stellantis a installé ses usines, ont rencontré il y a un mois les dirigeants du constructeur pour discuter d’une éventuelle aide. « Sans l’aide, il sera très difficile de s’installer en Espagne, car d’autres pays comme le Royaume-Uni ou le Maroc nous en donnent déjà. Et sans la STLA, il n’y aura pas de voitures électriques et donc il n’y aura pas d’usines », ajoutent les mêmes sources.

À lire : Les constructeurs automobiles quittent l’Ukraine pour le Maroc

Cette concurrence avec d’autres pays intervient dans un contexte de faiblesse des ventes en Europe qui, selon le PDG de Stellantis, Carlos Tavares, est la conséquence de la flopée d’usines automobiles sur le continent. Le constructeur espagnol prévoit aussi d’installer une usine de batteries en Espagne. « En 2035, toutes les voitures en Europe devront être électriques, car c’est ce que l’Union européenne a décidé […]. Donc bien sûr, il faudra fabriquer des batteries », a déclaré le directeur des opérations de Stellantis pour l’Europe, Uwe Hochgeschurtz, au Mondial de l’Automobile de Paris cette semaine.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Automobile

Aller plus loin

Des entreprises du secteur automobile quittent l’Ukraine pour le Maroc

L’invasion russe en Ukraine pousse certaines entreprises de l’industrie automobile à quitter ce pays, qui était le centre de gravité du secteur en Europe, pour aller s’installer...

Véhicules électriques : deux usines géantes de batteries au Maroc

Le Maroc va bientôt disposer de deux usines de fabrication de batteries de véhicules. Les projets sont évalués à 6 milliards d’euros et à 4 milliards d’euros, a annoncé cette...

Stellantis va produire 450 000 voitures par an au Maroc

Dans les années à venir, le groupe « Stellantis » entend mobiliser ses ressources pour améliorer la production de voitures de son usine à Kénitra. 300 millions d’euros seront...

La délocalisation d’activités de Stellantis au Maroc inquiète les salariés français

S’il est un sujet qui préoccupe les salariés français du groupe automobile Stellantis, c’est bien la délocalisation des activités au Maroc et en Inde pour des raisons de coûts...

Ces articles devraient vous intéresser :

Ventes de voitures au Maroc : Les marques de luxe cartonnent, les autres s’effondrent

Malgré une conjoncture morose et une baisse globale des ventes de voitures au Maroc en février, les marques de luxe semblent tirer leur épingle du jeu.

C’est la fin des auto-écoles sauvages au Maroc

Le ministre du Transport et de la logistique, Mohamed Abdeljalil, a annoncé une série de réformes concernant les auto-écoles, tant au niveau des conditions d’octroi, de suspension et de retrait des licences que de la formation des instructeurs.

Une usine géante de batterie bientôt au Maroc ?

Le scientifique marocain Rachid Yazami, inventeur de l’anode graphite pour les batteries au lithium, envisage de créer deux usines destinées à la production de batteries rechargeables au lithium au Maroc.

Maroc : boom des exportations automobiles à fin novembre 2023

Les exportations de voitures ont augmenté de 30,2 % à fin novembre 2023 par rapport à la même période de l’année précédente, atteignant plus de 130,64 milliards de dirhams (MMDH).

Le Maroc ambitionne de doubler sa capacité de production de voitures électriques

Dans les trois ans à venir, le Maroc entend mobiliser ses efforts et ses ressources pour améliorer sa production en matière de voitures électriques, selon le ministre marocain de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour.

Maroc : bond spectaculaire des exportations automobiles

Au Maroc, les exportations du secteur automobile ont atteint plus de 141,76 milliards de dirhams à fin décembre 2023, soit une augmentation de 27,4 % par rapport à l’année précédente.

Norme « Euro 6 » : le patronat marocain demande un moratoire à l’Europe

Dans une demande formulée depuis juillet, la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) demande du temps avant la mise en application de la norme antipollution dénommée « Euro 6 » déjà en vigueur en Europe et qui sera appliquée à partir de...

Combien coûte la Lamborghini Urus du rappeur marocain Morad ?

Le rappeur marocain Morad a été récemment aperçu dans les rues du Maroc à bord d’une Lamborghini Urus, une SUV de plusieurs dizaines de milliers d’euros.

Du nouveau pour l’usine géante de batteries au Maroc

Le gouvernement marocain vient de signer un mémorandum d’entente avec le groupe sino-européen Gotion High-Tech pour la réalisation d’un projet de mise en place d’un écosystème industriel de production de batteries pour véhicules électriques et de...

Industrie marocaine : l’automobile tire les exportations vers le haut

Les exportations du secteur automobile ont augmenté de 37,4 % à fin juillet 2023 par rapport à la même période de 2022, atteignant près de 82,02 milliards de dirhams (MMDH), selon l’Office des changes.