La délocalisation d’activités de Stellantis au Maroc inquiète les salariés français

30 octobre 2021 - 11h40 - Ecrit par : S.A

S’il est un sujet qui préoccupe les salariés français du groupe automobile Stellantis, c’est bien la délocalisation des activités au Maroc et en Inde pour des raisons de coûts salariaux.

Architecture véhicule, calculs de simulation aérodynamique, simulation chocs (sécurité passive), conception de fonctions et équipements électroniques, essais de validation électricité/électronique, conception d’équipements intérieurs ou encore essais physiques sur véhicules (acoustique, étanchéité). Ce sont les activités que Stellantis a déjà délocalisées au Maroc et en Inde dans le cadre de sa stratégie en matière de recherche et développement.

À lire : La Citroën Ami « made in Morocco » fête son premier anniversaire

« Les directions d’ingénierie se pilotent désormais en fonction du taux de main-d’œuvre (LCC pour Low Cost Countries), la R & D en Europe étant jugée trop coûteuse », explique à L’Est républicain Christine Virassamy, déléguée syndicale centrale de la CFDT. Les collègues du Morocco Technical Center (MTC) sont de plus en plus présents dans les équipes de développement et se connectent aux réunions via Skype. » « Sur les périmètres projets, cela représente près de 1 000 personnes et la tendance est en forte croissance. La nouvelle Citroën C3 conçue en Inde répond à la même logique », ajoute la responsable.

Elle fait remarquer qu’au Maroc et en Inde, les sites sont équipés de moyens d’essais modernes, « pendant que ceux des sites franciliens sont obsolètes en raison d’un sous-investissement chronique ». Christine Virassamy demande si ces derniers seront modernisés et/ou transférés au Maroc. « Nos questions à la direction restent sans réponse », déplore-t-elle.

À lire : Citroën veut corriger les défauts de jeunesse de l’Ami, une voiture fabriquée au Maroc

« Le travail fourni par les collègues marocains, formés par des Français, n’est pas toujours à la hauteur. C’est par exemple le cas avec la Citroën AMI 100 % électrique fabriquée à Kénitra. Des collègues de Vélizy ont souvent dû rattraper leurs erreurs alors qu’on a les savoir-faire et les compétences ici, en France », a-t-elle poursuivi.

Tags : Inde - Automobile - Fiat

Aller plus loin

Les constructeurs automobiles quittent l’Ukraine pour le Maroc

L’industrie automobile fait rayonner le Maroc à travers le monde. Le secteur a le vent en poupe, accéléré par la délocalisation de plusieurs industriels qui ont fui la guerre en...

Citroën veut corriger les défauts de jeunesse de l’Ami, une voiture fabriquée au Maroc

Citroën a lancé une « campagne de modernisation » de son quadricycle Ami fabriqué au Maroc, afin de corriger ses différents défauts. Près de 200 Ami sont d’ores et déjà convoyés vers...

La Citroën AMI « made in Morocco » s’attaque au marché britannique

Après la France l’Espagne, l’Italie, l’Allemagne, la petite Citroën AMI, produite au Maroc, va s’attaquer au Royaume-Uni dès 2022. Plusieurs clients britanniques ont déjà manifesté...

Attrait soudain pour la Citroën AMI fabriquée au Maroc

La Citroën AMI, une voiture sans permis électrique est fabriquée dans l’usine du Groupe PSA installée à Kénitra au Maroc. Elle coûte 6900 euros et attire, déjà, beaucoup de...

Nous vous recommandons

Pedro Sánchez a eu un autre discours sur le Sahara à l’ONU

Dans son discours prononcé à l’occasion de la 77ᵉ Assemblée générale de l’ONU, le président du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez, a notamment évoqué la question du Sahara.

Pays-Bas : KLM ouvre une enquête après des propos racistes contre les Marocains

La compagnie aérienne néerlandaise KLM a ordonné l’ouverture d’une enquête après que des Marocains se trouvant à bord d’un avion de Royal Air Maroc (RAM) à destination du royaume ont été la cible de propos...

Explosion des importations espagnoles de tomates marocaines (+348%)

Les importations espagnoles de tomates en provenance du Maroc sont passées d’environ 18 millions de kilos en 2014 à 80 millions de kilos en 2021, soit une augmentation de 348 %.

L’Espagne maintient fermées les frontières de Sebta et Melilla

Les frontières de Ceuta et Melilla avec le Maroc resteront fermées jusqu’au 31 octobre « sous réserve d’une éventuelle modification », selon une ordonnance du ministère de l’Intérieur espagnol publiée samedi au Journal officiel de l’État...

Morad sort un nouvel opus, « Pelele »

Morad, le rappeur espagnol d’origine marocaine, vient de sortir une nouvelle chanson qui cartonne. « Pelele », c’est le titre de ce bijou.

Faudel présente ses excuses pour avoir soutenu Nicolas Sarkozy

Le numéro de Complément d’enquête du jeudi 3 février, diffusé sur France 2, a été consacré au chanteur naturalisé marocain Faudel Belloua. Le petit prince du raï a raconté le cauchemar qu’a été sa vie après sa décision de soutenir publiquement la candidature de...

Aid al-Adha : Vox se plaint de l’influence du Maroc

La section Ceuta du parti d’extrême droite Vox reproche au gouvernement de reporter le Conseil des porte-parole initialement prévue pour le mercredi 21 juillet, rappelant que la fête de l’Aïd al-Adha est célébrée le mardi 20 juillet dans toute l’Espagne et...

Chelsea : nouvelle consécration pour Hakim Ziyech (vidéo)

Écarté de l’équipe nationale, Hakim Ziyech fait des étincelles avec Chelsea. Son but marqué face à Tottenham vient d’être désigné comme le meilleur du mois de janvier.

Police aux frontières : l’Espagne soutient le Maroc, malgré la crise

Quelques jours après l’entrée massive de migrants à Ceuta les 17 et 18 mai, l’Espagne a conclu l’achat de 98 caméras thermiques au profit du Maroc. Elle prévoit aussi l’acquisition de 90 quads destinés à renforcer les forces de sécurité marocaines aux...

Vahid Halilhodzic règle ses comptes avec ses détracteurs

Sous le feu des critiques depuis plusieurs semaines, le sélectionneur national des Lions de l’Atlas, Vahid Halilhodzic, a réagi à plusieurs sujets, notamment sur la qualification pour la Coupe du monde 2022, les spéculations sur son départ, les propos de...