Le Maroc ambitionne de doubler sa capacité de production de voitures électriques

10 septembre 2022 - 08h00 - Maroc - Ecrit par : G.A

Dans les trois ans à venir, le Maroc entend mobiliser ses efforts et ses ressources pour améliorer sa production en matière de voitures électriques, selon le ministre marocain de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour.

L’industrie automobile est le deuxième secteur le plus important du Maroc, avec un chiffre d’affaires d’environ 5,6 milliards de dollars enregistré à la fin du mois de juillet. Le Maroc a également l’avantage d’abriter des usines Renault et Stellantis avec une capacité de production de 700 000 voitures par an, dont 50 000 électriques. L’autre facteur qui milite en faveur de la hausse de la production des voitures électriques, est le fait que le marché d’écoulement existe et reste l’Europe. Surtout qu’à partir de 2035, seules les voitures électriques seront autorisées, rapporte Altayar.

À lire : Le Maroc, future plaque tournante de la fabrication de véhicules électriques

Pour conserver sa place sur le marché européen, le ministère de l’Industrie et du Commerce a annoncé en juillet dernier qu’il négociait avec les fabricants de batteries pour construire une usine avant la fin de 2022, afin d’éviter une pénurie de cet élément essentiel dans la fabrication des voitures électriques. La mise en place de cette usine permettra au Maroc d’en tirer le plus de bénéfices. Le Maroc possède l’une des plus grandes réserves de cobalt et est classé dans le Top 5 des plus grands producteurs mondiaux, selon les données de la société Managem recueillies par Asharq Business.

À lire : Le Maroc rêve plus grand pour le secteur automobile

Le Maroc peut également compter sur STMicroelectronics, société franco-italienne spécialisée dans la fabrication de produits électroniques et de semi-conducteurs. Elle a récemment inauguré dans son usine située à Bouskoura, une nouvelle ligne de production dédiée aux éléments utilisés dans les voitures électriques, notamment les puces de nouvelle génération.

À lire : Maroc : les premières bornes de recharge électrique pour les voitures enfin lancées

Toutefois, le Maroc devra fournir énormément d’efforts s’il tient à augmenter sa capacité de production en voitures électriques et stimuler leur utilisation au sein de la population, car pour le moment, elles ne représentent que 4 % des ventes totales de voitures au Maroc. Selon Mezzour, cela est dû à la faiblesse de l’infrastructure de chargement. Adel Bennani, directeur de l’Association marocaine des importateurs de voitures, ajoute qu’en plus de renforcer les points de recharge afin de stimuler la demande de véhicules électriques, le gouvernement doit multiplier les séances de sensibilisation.

Sujets associés : Automobile - Ministère de l’industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies - Ryad Mezzour

Aller plus loin

Le Maroc rêve plus grand pour le secteur automobile

Au total, 700 000 voitures sont fabriquées au Maroc chaque année. Le royaume qui aspire à détrôner la Chine ne compte pas dormir sur ses lauriers. Il rêve grand pour le secteur.

Des voitures électriques Renault-Nissan pour la COP22

Le partenaire officiel de la COP22], Renault-Nissan, vient d’annoncer la mise à disposition des participants à la conférence internationale sur le climat de véhicules 100%...

Vers le développement d’un véhicule électrique 100% marocain

Un plan d’action sera bientôt lancé par le consortium constitué du groupe Schneider, Renault et M2M pour développer le premier véhicule électrique made in Morocco.

Le Maroc accélère la transition vers la mobilité électrique

L’Association professionnelle intersectorielle de la mobilité électrique (APIME), regroupant les principaux acteurs du secteur, ambitionne d’installer 2 500 bornes de recharge...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc accélère la transition vers la mobilité électrique

L’Association professionnelle intersectorielle de la mobilité électrique (APIME), regroupant les principaux acteurs du secteur, ambitionne d’installer 2 500 bornes de recharge fonctionnelles pour les véhicules électriques sur l’ensemble du territoire...

Maroc : Une année record pour l’industrie automobile

L’année 2023 a été exceptionnelle pour l’industrie automobile au Maroc, affichant une hausse des ventes de 30,5 % et atteignant 116,38 milliards de dirhams à fin octobre.

Le Maroc ambitionne de doubler sa capacité de production de voitures électriques

Dans les trois ans à venir, le Maroc entend mobiliser ses efforts et ses ressources pour améliorer sa production en matière de voitures électriques, selon le ministre marocain de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour.

BMW, Renault et Managem au cœur d’un scandale écologique au Maroc ?

Une enquête dévoile la pollution importante de certains villages marocains où sont déchargés des résidus miniers. BMW, Renault et la Managem, grande entreprise minière marocaine, sont pointés du doigt.

Maroc : bond spectaculaire des exportations automobiles

Au Maroc, les exportations du secteur automobile ont atteint plus de 141,76 milliards de dirhams à fin décembre 2023, soit une augmentation de 27,4 % par rapport à l’année précédente.

Le Maroc accueille le premier centre d’essais de voitures en Afrique

Le groupe allemand FEV vient d’inaugurer au Maroc le premier centre d’essais des prototypes de voitures neuves en Afrique. Un centre à la pointe de la technologie et à l’abri des regards indiscrets.

Maroc : record des exportations automobiles

L’industrie automobile marocaine atteint un record jamais réalisé à l’export. À fin septembre dernier, les exportations se sont établies à 77,68 milliards de dirhams, soit leur plus haut niveau durant la même période des cinq dernières années.

Du nouveau pour l’usine géante de batteries au Maroc

Le gouvernement marocain vient de signer un mémorandum d’entente avec le groupe sino-européen Gotion High-Tech pour la réalisation d’un projet de mise en place d’un écosystème industriel de production de batteries pour véhicules électriques et de...

Maroc : la chute des ventes de voitures neuves continue

Les ventes de voitures neuves au Maroc sont toujours dans le rouge. À fin septembre, 120 905 unités ont été vendues, soit une baisse de 8,15 %, comparativement à la même période de l’année dernière.

Bonne nouvelle pour les automobilistes marocains

La Direction Générale des Impôts (DGI) vient de faire une fleur aux automobilistes marocains en ce qui concerne la Taxe Spéciale Annuelle sur les Véhicules (TSAV).