Le Maroc accélère la transition vers la mobilité électrique

6 février 2023 - 11h40 - Maroc - Ecrit par : A.P

L’Association professionnelle intersectorielle de la mobilité électrique (APIME), regroupant les principaux acteurs du secteur, ambitionne d’installer 2 500 bornes de recharge fonctionnelles pour les véhicules électriques sur l’ensemble du territoire marocain d’ici trois ans.

Nouvellement créée, l’association vise à soutenir l’adoption et le développement des véhicules électriques au Maroc à travers l’installation à court terme de ces 2 500 bornes de recharge fonctionnelles sur le territoire marocain. Il s’agit notamment des fast-chargeurs et des bornes semi-rapides, indique le quotidien Les Inspirations Eco.

Pour le président de l’APIME et directeur général de Centrelec, Omar El Harti, des séminaires d’information ont commencé à être organisés pour expliquer le projet aux acteurs du secteur. « Nous avons aussi le soutien des fabricants et installateurs de bornes, membres de la FENELEC (Fédération nationale de l’électricité, de l’électronique et des énergies renouvelables, NDLR) et des entreprises qui vont s’occuper de leur maintenance. Parce qu’il ne suffit pas de les installer, il faut aussi que les bornes soient fonctionnelles », précise-t-il.

À lire : Le Maroc ambitionne de doubler sa capacité de production de voitures électriques

« On produit de plus en plus de véhicules électriques et la production de véhicules à moteur thermique va en se réduisant. Du coup, la part des véhicules électriques importés au Maroc va augmenter. Ce qui signifie que les importateurs de véhicules devront s’adapter à l’évolution des tendances et à la hausse des exigences en matière de mobilité verte et d’énergie », souligne pour sa part Omar Magoul, directeur général d’Interworld-africa, organisateur du Forum de la Mobilité verte et de l’énergie, tenu le 1ᵉʳ février à Casablanca.

L’APIME, qui regroupe les professionnels de l’électricité, de l’électronique, des énergies renouvelables, ainsi que les importateurs de véhicules au Maroc, travaille, au côté des acteurs étatiques, à mettre en place l’écosystème favorable au développement rapide de la mobilité électrique au Maroc.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Automobile - Véhicules électriques

Aller plus loin

« Mobilize Duo », la petite Renault 100% électrique fabriquée au Maroc

Dans le cadre de la célébration du dixième anniversaire de l’usine Renault à Tanger, le groupe automobile a annoncé la production dès 2023, d’un modèle de véhicule électrique...

Voitures électriques au Maroc : 2 500 nouvelles bornes à horizon 2026

Le Maroc s’active pour devenir un marché de vente attractif pour les véhicules électriques. L’Association professionnelle intersectorielle de la mobilité électrique (APIME)...

Le Maroc ambitionne de doubler sa capacité de production de voitures électriques

Dans les trois ans à venir, le Maroc entend mobiliser ses efforts et ses ressources pour améliorer sa production en matière de voitures électriques, selon le ministre marocain...

Le Maroc, future plaque tournante de la fabrication de véhicules électriques

Le Maroc va devenir une plaque tournante de la fabrication de véhicules électriques qui s’engage dans une révolution des transports durables. C’est ce qu’affirme une nouvelle...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc ambitionne de doubler sa capacité de production de voitures électriques

Dans les trois ans à venir, le Maroc entend mobiliser ses efforts et ses ressources pour améliorer sa production en matière de voitures électriques, selon le ministre marocain de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour.

Bonne nouvelle pour les automobilistes marocains

La Direction Générale des Impôts (DGI) vient de faire une fleur aux automobilistes marocains en ce qui concerne la Taxe Spéciale Annuelle sur les Véhicules (TSAV).

Le Maroc, futur grand de l’industrie de batteries pour véhicules électriques

Le Maroc dispose des atouts nécessaires pour créer une industrie de batteries pour véhicules électriques. D’ores et déjà, le royaume a engagé des négociations avec certains fabricants dans ce sens.

Au Maroc, la pénurie fait chuter les ventes de voitures

Au Maroc, les ventes de voitures ont chuté à fin août en raison notamment du manque de disponibilité des modèles.

C’est la fin des auto-écoles sauvages au Maroc

Le ministre du Transport et de la logistique, Mohamed Abdeljalil, a annoncé une série de réformes concernant les auto-écoles, tant au niveau des conditions d’octroi, de suspension et de retrait des licences que de la formation des instructeurs.

Maroc : bond spectaculaire des exportations automobiles

Au Maroc, les exportations du secteur automobile ont atteint plus de 141,76 milliards de dirhams à fin décembre 2023, soit une augmentation de 27,4 % par rapport à l’année précédente.

Neo Motors, la nouvelle voiture 100% marocaine, est en vente

C’est désormais effectif. Neo Motors, le premier constructeur automobile à capital marocain, a donné le coup d’envoi de la commercialisation de ses premiers véhicules « made in Morocco ».

La voiture 100% marocaine verra le jour en 2023

Le Maroc prévoit de fabriquer localement des voitures de marque marocaine. Le projet va démarrer à court terme et nécessitera un investissement 100% marocain.

17% des voitures Renault vendues dans le monde ont été produites au Maroc

Renault Group Maroc franchit en avance ses objectifs d’intégration locale et de sourcing local, dépassant ainsi les engagements de l’écosystème Renault. En effet, avec un taux d’intégration locale, hors mécanique, atteignant 65,2 % en 2022 pour un...

Boom de l’automobile, chute du phosphate : les deux visages de l’économie marocaine

Le secteur automobile marocain a connu une forte croissance de ses exportations, atteignant près de 116,38 milliards de dirhams (MMDH) à fin octobre 2023, selon les dernières données de l’Office des changes.