Les constructeurs automobiles quittent l’Ukraine pour le Maroc

24 avril 2022 - 12h20 - Economie - Ecrit par : A.T

L’industrie automobile fait rayonner le Maroc à travers le monde. Le secteur a le vent en poupe, accéléré par la délocalisation de plusieurs industriels qui ont fui la guerre en Ukraine pour s’installer au royaume.

Depuis le début de conflit, plusieurs industriels, à l’instar du fabricant japonais de fils électriques et de câbles à fibres optiques Sumitomo Electric Industries et de l’irlandais de pièces automobiles Aptiv ont annoncé leur délocalisation au Maroc.

Ce choix de plusieurs groupes internationaux se justifie par l’attractivité du Maroc sur plan industriel. Ces dernières années, le Maroc n’a cessé de gagner en importance en tant que pays fournisseur de l’industrie automobile. Le Royaume a en effet fourni d’innombrables efforts pour que le secteur soit aussi solide que compétitif. Et grâce à une position géographique stratégique, une main-d’œuvre qualifiée et des écosystèmes industriels robustes, le pays est aujourd’hui devenu un véritable pilier de l’industrie automobile.

A lire : Des équipementiers automobiles quittent l’Ukraine et s’installent au Maroc

Dans ce contexte, Fitch Solution espère que ce soutien politique se poursuivra. La signature par BYD d’un accord préliminaire pour l’ouverture d’une usine dans la ville de Tanger et l’arrivée d’Opel, constructeur de véhicules électriques filiale de Stellantis, en août 2021, montre que le pays est également attractif pour les fabricants de véhicules électriques.

Selon le classement Production Risk/Reward Index (RRI) (qui note un pays sur 100 sur la base des risques et des avantages des activités liées à l’automobile dans le pays), le Maroc demeure la deuxième destination la plus populaire dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord pour production automobile et 36ᵉ au niveau mondial.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Automobile - Ukraine

Aller plus loin

L’équipementier Marelli quitte Tanger pour Châtellerault

L’équipementier automobile italo-japonais Marelli (ex Magneti-Marelli) s’active pour la relocalisation de l’une de ses chaînes marocaines sur son site de Châtellerault,...

Automobile : le Maroc loin devant l’Afrique du Sud

Fort de sa position géopolitique et de ses potentialités, le Maroc s’impose comme un fer de lance de l’automobile sur le continent. Le pays est cité comme le numéro 1 dans le...

L’allemand Trox quitte l’Espagne pour le Maroc

Trox, société allemande spécialisée dans le développement, la fabrication et la distribution des composants et systèmes pour la climatisation et la ventilation, quitte Saragosse...

Véhicules électriques : le Maroc fait les yeux doux à Stellantis

Le constructeur automobile Stellantis, sollicite l’aide du gouvernement espagnol pour installer l’une des quatre usines de production de véhicules électriques STLA. Le fabricant...

Ces articles devraient vous intéresser :

Norme « Euro 6 » : le patronat marocain demande un moratoire à l’Europe

Dans une demande formulée depuis juillet, la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) demande du temps avant la mise en application de la norme antipollution dénommée « Euro 6 » déjà en vigueur en Europe et qui sera appliquée à partir de...

Du changement pour les voitures des MRE à leur arrivée à la douane

Les Marocains résidant à l’étranger devront se soumettre à un nouveau document émis par l’administration des douanes et qui concerne la circulation des véhicules immatriculés à l’étranger.

La nouvelle Porsche 911 Dakar testée au Maroc

Le tout nouveau bijou de Porsche, la 911 Dakar, a été testé au Maroc. Le véhicule, aux allures d’un tout-terrain, sera dévoilé au Salon de l’auto de Los Angeles le 16 novembre.

Maroc : bond spectaculaire des exportations automobiles

Au Maroc, les exportations du secteur automobile ont atteint plus de 141,76 milliards de dirhams à fin décembre 2023, soit une augmentation de 27,4 % par rapport à l’année précédente.

Nouvelle baisse du marché automobile marocain

Après trois mois successifs de croissance, le marché automobile marocain a renoué avec la baisse des ventes au cours du mois de novembre 2022.

Dacia et Renault défient la baisse des ventes de voitures au Maroc

La vente de véhicules neufs a atteint 64 025 unités à la fin de mai, en baisse de 4,45 % par rapport à la même période de l’année précédente, selon les statistiques de l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (AIVAM).

Maroc : 100 milliards de dirhams d’exportations automobiles cette année

Le secteur automobile marocain devrait réaliser cette année un chiffre d’affaires record de 100 milliards de dirhams en termes d’exportation de véhicules, a annoncé mardi Ryad Mezzour, le ministre de l’Industrie et du commerce.

Du nouveau pour la NamX, la voiture à hydrogène créé par un Marocain

Le constructeur franco-marocain NamX dirigé par le Marocain Faouzi Annajah, en collaboration avec le carrossier italien Pininfarina, a dévoilé la technologie qu’il utilisera pour son NamX Huv, un nouveau véhicule à hydrogène révolutionnaire.

Le Français Faurecia va créer 1400 nouveaux emplois au Maroc

L’entreprise française Faurecia, spécialisée dans la fabrication d’équipements automobiles, va renforcer sa présence au Maroc, à travers la création d’une nouvelle usine à Salé. Dans ce sens, un protocole d’accord a été signé entre le groupe et l’État.

La voiture NEO « Made in Morocco » bientôt sur le marché

Le Maroc procèdera bientôt au lancement de NEO, la toute première voiture conçue et produite sur le sol marocain. Le véhicule a déjà validé les tests statiques et dynamiques au Maroc et à l’étranger. Le processus de son homologation est en cours.