Les constructeurs automobiles quittent l’Ukraine pour le Maroc

24 avril 2022 - 12h20 - Ecrit par : A.T

L’industrie automobile fait rayonner le Maroc à travers le monde. Le secteur a le vent en poupe, accéléré par la délocalisation de plusieurs industriels qui ont fui la guerre en Ukraine pour s’installer au royaume.

Depuis le début de conflit, plusieurs industriels, à l’instar du fabricant japonais de fils électriques et de câbles à fibres optiques Sumitomo Electric Industries et de l’irlandais de pièces automobiles Aptiv ont annoncé leur délocalisation au Maroc.

Ce choix de plusieurs groupes internationaux se justifie par l’attractivité du Maroc sur plan industriel. Ces dernières années, le Maroc n’a cessé de gagner en importance en tant que pays fournisseur de l’industrie automobile. Le Royaume a en effet fourni d’innombrables efforts pour que le secteur soit aussi solide que compétitif. Et grâce à une position géographique stratégique, une main-d’œuvre qualifiée et des écosystèmes industriels robustes, le pays est aujourd’hui devenu un véritable pilier de l’industrie automobile.

A lire : Des équipementiers automobiles quittent l’Ukraine et s’installent au Maroc

Dans ce contexte, Fitch Solution espère que ce soutien politique se poursuivra. La signature par BYD d’un accord préliminaire pour l’ouverture d’une usine dans la ville de Tanger et l’arrivée d’Opel, constructeur de véhicules électriques filiale de Stellantis, en août 2021, montre que le pays est également attractif pour les fabricants de véhicules électriques.

Selon le classement Production Risk/Reward Index (RRI) (qui note un pays sur 100 sur la base des risques et des avantages des activités liées à l’automobile dans le pays), le Maroc demeure la deuxième destination la plus populaire dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord pour production automobile et 36ᵉ au niveau mondial.

Tags : Automobile - Ukraine

Aller plus loin

Automobile : le Maroc loin devant l’Afrique du Sud

Fort de sa position géopolitique et de ses potentialités, le Maroc s’impose comme un fer de lance de l’automobile sur le continent. Le pays est cité comme le numéro 1 dans le...

Des entreprises du secteur automobile quittent l’Ukraine pour le Maroc

L’invasion russe en Ukraine pousse certaines entreprises de l’industrie automobile à quitter ce pays, qui était le centre de gravité du secteur en Europe, pour aller s’installer au...

La délocalisation d’activités de Stellantis au Maroc inquiète les salariés français

S’il est un sujet qui préoccupe les salariés français du groupe automobile Stellantis, c’est bien la délocalisation des activités au Maroc et en Inde pour des raisons de coûts...

Guerre en Ukraine : Sumitomo Electric délocalise sa production au Maroc

La guerre en Ukraine contraint le Japonais Sumitomo Electric Bordnetze (SEBN) à délocaliser ses activités au Maroc. Le constructeur automobile avait suspendu ses activités depuis...

Nous vous recommandons

Le Polisario se retire de la table ronde sur le Sahara

Après l’Algérie, c’est au tour du Polisario, son protégé, de refuser de participer aux tables rondes des négociations sur le Sahara que la Suisse accepte accueillir.

Maroc-Russie : le troc pour contourner les sanctions occidentales

L’ambassadeur de Russie à Rabat, Valerian Chouvaev, a fait des propositions devant permettre à son pays et au Maroc de contourner les sanctions occidentales contre Moscou sur les échanges commerciaux.

Nora Attal et Malika El-Maslouhi critiquent Dior

Le mannequin britannique d’origine marocaine Nora Attal et sa compatriote Malika El Maslouhi ont fustigé la styliste italienne Maria Grazia Chiuri, directrice artistique de la maison Dior qui a émis des commentaires chocs sur le mannequinat dans une...

Brest : un Marocain agresse violemment le présumé amant de sa femme

Mis en examen pour tentative de meurtre, un Marocain de 43 ans en situation irrégulière en France — son visa touristique est arrivé à expiration — a été écroué à la maison d’arrêt de Brest jeudi dernier. À l’origine de cette tentative de meurtre, un différend...

Europe : les Marocains champions des naturalisations

En 2020, quelque 68 900 Marocains sont devenus citoyens européens, soit 10 % de toutes les nationalités accordées dans l’UE.

Ruée des entreprises et touristes israéliens vers le Maroc

La normalisation des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël intervenue en décembre 2020 provoque une ruée des entreprises et touristes israéliens vers le royaume.

Le Maroc maîtrise son risque-pays

Malgré la crise sanitaire, le Maroc a réussi à maintenir tous ses indicateurs du risque-pays au vert, ceci grâce aux mesures prises par les pouvoirs publics pour soutenir l’économie.

Nice : un Algérien poursuivi pour avoir égorgé sa femme d’origine marocaine

Un homme de 77 ans est jugé devant les Assises à Nice pour avoir égorgé sa compagne qui voulait partir toute seule au Maroc, son pays natal. Il encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

Maroc : appel à une réforme du code de la famille

L’Association démocratique des femmes du Maroc (ADFM) plaide pour une relecture profonde du Code de la famille afin de renforcer l’arsenal juridique visant à mieux garantir les droits des femmes.

Football : l’Iran refuse de jouer contre le Maroc

Un fait inhabituel aux Jeux de la Solidarité Islamique de Konya. L’équipe de l’Iran a refusé d’affronter l’équipe du Maroc.