Opel : les employés allemands craignent une délocalisation au Maroc

31 octobre 2021 - 19h40 - Economie - Ecrit par : S.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

La probable délocalisation de la production au Maroc, le chômage partiel et la pénurie de semi-conducteurs ont poussé les salariés d’Opel, détenu aujourd’hui par PSA, à organiser une journée d’action et de manifestation sur les sites du constructeur en Allemagne, vendredi 29 octobre.

Répondant à l’appel du syndicat IG Metall, 50 000 salariés ont exprimé leur mécontentement vendredi dernier sur les sites d’Opel. Ils protestent contre le démantèlement du constructeur allemand. À l’origine de ce mouvement d’humeur, les actions menées par PSA, qui a racheté Opel il y a moins de cinq ans. Pénurie de semi-conducteurs, transferts de production vers d’autres sites, chômage partiel et les rumeurs persistantes sur une délocalisation de la production au Maroc, où le centre d’ingénierie et de production de Kénitra pourrait être agrandi… Autant d’actions qui fâchent les salariés.

À lire : Opel veut transférer des activités au Maroc

Les travailleurs s’inquiètent par ailleurs du sort réservé aux usines. Il est prévu qu’elles soient rattachées à des entités appartenant à Stellantis et non plus à Opel Automobile GmbH. Selon les syndicalistes, ce sont les signes annonciateurs de la fermeture des usines en Allemagne et d’une délocalisation à grande échelle de l’activité industrielle du constructeur allemand. « Les scissions et les délocalisations ne seront pas acceptées sans résistance », a prévenu Jörg Köhlinger, responsable d’IG Metall, expliquant que la restructuration juridique est surtout un moyen d’échapper au système de cogestion, qui impose aux grandes entreprises que 50 % des sièges du conseil de surveillance reviennent aux représentants des salariés.

À lire : La délocalisation d’activités de Stellantis au Maroc inquiète les salariés français

« Stellantis continue d’imposer des décisions sans consulter les structures de négociation collective, a affirmé le responsable syndical. La direction agit de manière opaque, ce qui alimente la peur des travailleurs ». Une crainte partagée par le syndicat chrétien CGM en Hesse. Ce dernier craint « que les sites de production allemands soient trop coûteux et qu’ils soient tout simplement vendus grâce à leur indépendance juridique ».

Sujets associés : Allemagne - Automobile - Opel

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Opel va-t-elle s’implanter au Maroc ?

Opel aurait choisi le Maroc comme site de production d’un nouveau modèle de véhicule. Ce choix s’expliquerait par la politique de PSA qui vise à déployer la marque allemande hors...

Opel veut transférer des activités au Maroc

Stellantis, la société mère d’Opel, pourrait transférer des emplois du centre de développement en Allemagne vers le Maroc. Le géant de l’automobile a évoqué le niveau élevé des...

Véhicules électriques : le Maroc fait les yeux doux à Stellantis

Le constructeur automobile Stellantis, sollicite l’aide du gouvernement espagnol pour installer l’une des quatre usines de production de véhicules électriques STLA. Le fabricant a...

La délocalisation d’activités de Stellantis au Maroc inquiète les salariés français

S’il est un sujet qui préoccupe les salariés français du groupe automobile Stellantis, c’est bien la délocalisation des activités au Maroc et en Inde pour des raisons de coûts...

Nous vous recommandons

Allemagne

Allemagne : levée de l’interdiction du port de voile

Un tribunal de la ville de Hambourg a levé l’interdiction du port du hijab et du niqab à l’école. Une ordonnance qui relance le débat sur le port du voile en Allemagne.

Jamal Ben Saddik et Benjamin Adegbuyi à l’affiche de Glory 81

Le combat du kick-boxeur belge d’origine marocaine, Jamal Ben Saddik contre le Roumain Benjamin Adegbuyi aura lieu demain samedi 20 août 2022 à Düsseldorf en Allemagne dans le cadre de la soirée Glory...

Brûler un drapeau en Allemagne vous enverra en prison

Toute personne qui brûlerait le drapeau étranger, dont le marocain, ou allemand, sera passible d’une peine de prison. C’est l’essentiel à retenir d’une loi votée au parlement allemand, jeudi 14 mai.

Hamza Sakhi suscite l’intérêt de plusieurs clubs européens

Le joueur marocain Hamza Sakhi est dans le viseur de plusieurs clubs dont Toulouse, récent champion en Ligue 2 et promu en Ligue 1.

Bloqués au Maroc, les touristes allemands en colère contre leur gouvernement

Coincés par milliers dans le monde, les touristes allemands, bloqués au Maroc, désapprouvent les mesures prises par leur gouvernement pour assurer leur rapatriement au pays.

Automobile

Maroc : les auto-écoles au bord de la faillite

Les propriétaires d’auto-écoles craignent que sans une aide financière, leur secteur ne se retrouve dans le rouge. Ils redoutent un dépôt de bilan forcé, à cause de la pandémie du coronavirus.

Le Maroc rêve plus grand pour le secteur automobile

Au total, 700 000 voitures sont fabriquées au Maroc chaque année. Le royaume qui aspire à détrôner la Chine ne compte pas dormir sur ses lauriers. Il rêve grand pour le secteur.

La Citroën AMI, fabriquée au Maroc, connaît un grand succès

Le succès de la Citroën AMI, une voiture sans permis électrique fabriquée dans l’usine du Groupe PSA installée à Kénitra, au Maroc, ne connaît pas de limites.

Maroc : des réserves de cobalt pour fabriquer des batteries rechargeables

Le Maroc pense sérieusement à exploiter ses réserves de cobalt dans le but de se lancer dans la fabrication des batteries rechargeables. L’information a été donnée à l’agence de presse Reuters par un haut responsable de l’Office national des hydrocarbures et...

La voiture NEO « Made in Morocco » bientôt sur le marché

Le Maroc procèdera bientôt au lancement de NEO, la toute première voiture conçue et produite sur le sol marocain. Le véhicule a déjà validé les tests statiques et dynamiques au Maroc et à l’étranger. Le processus de son homologation est en...

Opel

Opel : les employés allemands craignent une délocalisation au Maroc

La probable délocalisation de la production au Maroc, le chômage partiel et la pénurie de semi-conducteurs ont poussé les salariés d’Opel, détenu aujourd’hui par PSA, à organiser une journée d’action et de manifestation sur les sites du constructeur en...

Opel va-t-elle s’implanter au Maroc ?

Opel aurait choisi le Maroc comme site de production d’un nouveau modèle de véhicule. Ce choix s’expliquerait par la politique de PSA qui vise à déployer la marque allemande hors d’Europe.