Tomate : le Maroc, 2ᵉ fournisseur de l’UE devant l’Espagne

1er mars 2023 - 19h20 - Maroc - Ecrit par : P. A

Le Maroc est devenu en 2022 le deuxième plus grand fournisseur de tomate sur le marché européen, devant l’Espagne. Le royaume a augmenté ses exportations de tomate de 71,33 % au cours des dix dernières années pendant que les Pays-Bas et l’Espagne les ont réduites respectivement de 25,22 % et de 28,42 %.

Pour la première fois de l’histoire, le Maroc a supplanté l’Espagne en matière d’exportation de tomate sur le marché de l’Union européenne (UE) en 2022, selon le rapport réalisé par Hortoinfo sur la base des données statistiques d’Euroestacom (Icex-Eurostat). Au cours des dix dernières années, les Pays-Bas ont exporté le plus de tomates sur le marché européen, soit 861,18 millions de kilos en 2013, suivis de près par l’Espagne avec 717,86 millions de kilos. De son côté, le Maroc a réduit l’écart avec l’Espagne, jusqu’à l’évincer de la deuxième place et se rapprocher des chiffres des Pays-Bas.

À lire : Tomates : le Maroc, troisième fournisseur de l’UE, talonne l’Espagne

En 2022, les Pays-Bas sont restés le premier fournisseur de tomates au marché de l’UE, avec un volume de 644,01 millions de kilos, soit 217,17 millions de kilos de moins qu’en 2013 (−25,22 %), pour une valeur d’1,28 milliard d’euros (1,99 euro / kilo), contre 1,06 milliard d’euros en 2013 (1,23 euro / kilo). Le Maroc arrive en deuxième position avec 558,27 millions de kilos de tomate vendues (+71,33 %) contre 232,42 millions de kilos en 2013. L’Espagne, elle, est passée à la troisième, avec un volume de 513,84 millions de kilos, soit 204,02 millions de kilos de moins qu’en 2013 (−28,42 %).

À lire : Tomate : le Maroc pourrait à terme dépasser les Pays-Bas

Malgré cette baisse en termes de volume de tomates, la valeur des tomates espagnoles a augmenté de 126,31 millions d’euros par rapport à 2013 (+15,57 %), passant de 811,36 millions d’euros (1,13 euro / kilo) à 937,67 millions d’euros (1,82 euro / kilo). La France occupe la quatrième position avec 212,59 millions de kilos, soit 391,84 millions d’euros de moins qu’en 2013 (1,84 euro / kilo), suivie de la Turquie avec un volume de 187,12 millions de kilos, soit 220,17 millions d’euros de moins qu’en 2013 (1,18 euro / kilo).

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Espagne - Union européenne - Pays-Bas - Exportations - Turquie

Aller plus loin

Tomate marocaine : vers une hausse des exportations en Europe ?

La tomate marocaine pourrait profiter de la crise agricole qu’entrevoit l’Europe cette année. Un rapport de la commission prévoit une baisse de la production et de la...

Les fruits et légumes marocains très prisés dans les supermarchés européens

Alors qu’il continue de développer et moderniser son secteur agricole et agroalimentaire, le Maroc a progressivement conquis le marché européen, devenant aujourd’hui le...

Exportations mondiales de tomate : le Maroc pourrait dépasser l’Espagne cette année

Le Maroc a augmenté ses exportations mondiales de tomates de 41,84 % au cours des dix dernières années, tandis que celles de l’Espagne ont été réduites du même pourcentage....

Tomate : le Maroc pourrait à terme dépasser les Pays-Bas

Environ 20 % des producteurs néerlandais de tomate ont arrêté de travailler en hiver en raison de la crise énergétique provoquée par la guerre en Ukraine. Une situation qui...

Ces articles devraient vous intéresser :

Blanchiment d’argent : le Maroc sort de la liste grise de l’Europe

La Commission européenne vient d’annoncer le retrait du Maroc de la liste grise de l’Union européenne des pays sous surveillance en matière de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme. Cette décision fait suite à l’évaluation effectuée...

Transferts des MRE : les assurances d’Abdellatif Jouahri concernant une directive européenne

Les autorités marocaines vont engager des négociations avec la Commission européenne au sujet d’une directive européenne visant à restreindre les transferts de fonds des Marocains résidant à l’étranger (MRE), a récemment annoncé Abdellatif Jouahri, le...

Après les tomates, le Maroc « inonde » l’Europe de poivron

Après la tomate, le poivron. Le Maroc confirme de plus en plus sa place d’exportateur de poivron, notamment vers l’Europe, avec une forte augmentation de 45 % des exportations ces dernières années.

Maroc : les exportations automobiles dépassent les 100 MMDH à fin novembre

Les exportations marocaines dans le secteur automobile ont généré au terme des onze premiers mois de l’année un chiffre d’affaires de 100,37 milliards de dirhams, en augmentation de 35% par rapport à la même période de 2021.

Chute historique des exportations d’olives marocaines

Les exportations d’olive marocaine sont en net recul alors que les importations sont en hausse. Le déficit commercial s’est creusé.

Le Maroc veut exporter de l’hydrogène vert vers l’UE d’ici 2050

Le Maroc veut continuer à produire davantage de l’hydrogène vert pour poursuivre sa transition énergétique et devenir à terme un grand exportateur du combustible vers l’UE.

Maroc : bond spectaculaire des exportations automobiles

Au Maroc, les exportations du secteur automobile ont atteint plus de 141,76 milliards de dirhams à fin décembre 2023, soit une augmentation de 27,4 % par rapport à l’année précédente.

L’Union Européenne brise le tabou des droits humains au Maroc

Le Parlement Européen tiendra la semaine prochaine une séance plénière pour discuter des droits humains au Maroc, une première en 25 ans. Cette décision a été prise suite au scandale de corruption « MoroccoGate » qui a touché l’institution européenne,...

Le marché britannique souffre de la pénurie de tomates marocaines

La baisse des exportations de tomates marocaines affecte le marché de légumes au Royaume-Uni. De nombreux Britanniques déplorent la situation sur les réseaux sociaux.

Pastèque et sécheresse : le casse-tête marocain

Faut-il continuer à produire de la pastèque rouge qui nécessite une importante quantité d’eau et épuise les sols, alors que le Maroc connaît la pire sécheresse depuis quatre décennies ? La question divise les producteurs, exportateurs et...