La tour Eiffel s’installe à Fès

25 octobre 2012 - 18h15 - France - Ecrit par : J.L

La construction d’une tour Eiffel de 20 mètres de haut à Fès, non loin de la maison du maire Hamid Chabat, suscite l’indignation dans les milieux fassis, gênés par la symbolique de la reproduction d’un monument français au cœur de la capitale spirituelle du Maroc.

Une fois la chape de 5 mètres posée sur ce tas d’acier, la tour Eiffel fassi sera quasi-prête.

Hamid Chabat ne compte pas en rester là, puisqu’il s’est fixé comme objectif d’inscrire son nom en lettres d’or dans l’histoire de la ville de Fès, où il est arrivé dans les années ’70 en tant qu’ouvrier

Le Tazi qui fait jaser les Fassis a restauré les sept portes antiques de la ville, construit de belles fontaines et programme d’autres projets afin que Fès n’ait bientôt plus rien à envier aux plus grandes capitales mondiales, d’après des sources proches du maire.

Chabat, patron de l’Istiqlal depuis peu, veut également reproduire l’Arc de Triomphe parisien à l’entrée de Fès du côté de la route de Meknès. Cet édifice mesurera cinq mètres de haut et sera prêt dans moins de cinq mois.

A Fès, où le taux de chômage et de pauvreté est l’un des plus élevés au Maroc, l’on se demande comment un représentant du peuple peut se permettre de dépenser l’argent public pour construire des symboles inutiles et ne reflétant en rien l’identité de la ville millénaire.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Fès - Patrimoine - Istiqlal - Hamid Chabat

Ces articles devraient vous intéresser :

Cannabis : des entreprises étrangères attendent leur autorisation au Maroc

Suite à l’adoption du projet de loi sur l’usage légal du cannabis, plusieurs investisseurs étrangers manifestent leur intérêt pour investir dans ce domaine au Maroc. Plus d’une dizaine d’entre eux attendent leurs autorisations, selon le député...

Agression de MRE en Europe : le parlement marocain interpellé

Un parlementaire du parti de l’Istiqlal vient d’appeler Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération africaine, à agir pour combattre les attaques racistes répétées ciblant les Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Maroc : les réformes des lois sur les libertés individuelles passent mal

Les réformes des lois sur les libertés individuelles initiées par le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi sont loin de faire l’unanimité. Après le parti de la justice et du développement (PJD), parti de l’opposition, c’est au tour du parti de la...

Des lunettes signées Imaan Hammam pour port Tanger

La marque de lunette Port Tanger a lancé de nouveaux modèles, fruit d’une collaboration avec le mannequin néerlandais d’origine marocaine Imaan Hammam. La collection a été récemment mise en vedette par la star de 26 ans.