France : la célébrité d’un trafiquant de cannabis en cavale au Maroc porte préjudice à son frère

29 septembre 2021 - 12h20 - Maroc - Ecrit par : S.A

Alors que Nordine, le frère de Bouchaïb El Kacimi alias « Bouch de Dreux », trafiquant de cannabis le plus recherché en France toujours en cavale au Maroc, s’attendait à bénéficier d’une remise en liberté, la chambre de l’instruction de Paris a refusé sa demande.

Mis en cause dans une affaire d’importation de cannabis entre l’Espagne et Dreux (Eure-et-Loir), Nordine reste en prison. La chambre de l’instruction de Paris a rejeté sa demande de remise en liberté le 17 septembre dernier, rapporte Le Parisien. La célébrité de son frère aîné, Bouchaïb El Kacimi alias « Bouch de Dreux » ne lui facilite pas la vie. Celui-ci avait été arrêté en France en 2018, pour une affaire d’usurpation d’identité. Considéré comme le responsable d’un vaste réseau d’importation de résine de cannabis, ce Franco-marocain serait en cavale au Maroc. Il avait été condamné à 20 ans de prison. On lui attribue 45 go-fasts organisés depuis l’Espagne en 14 mois pour importer 50 tonnes de cannabis.

Selon une source proche de la défense, le refus d’une mise en liberté de son client est lié à son frère. « Bouch de Dreux a pris la fuite et donc Nordine aussi le fera. Il n’existe aucun risque génétique de fuite, il ne doit pas être créé pour pallier les carences de l’accusation », s’indigne-t-elle devant la chambre de l’instruction.

À lire : Des Marocains parmi les 10 plus gros trafiquants de drogue de France

L’affaire pour laquelle Nordine est mis en examen remonte à 2020 et faisait suite à un renseignement recueilli sur un réseau d’importateurs de résine et d’herbe de cannabis spécialisé dans le « Go Fast » entre l’Espagne et Dreux (Eure-et-Loir) par les enquêteurs de la brigade des stups de la police judiciaire de Versailles en décembre 2019. En août 2020, les forces de l’ordre interceptent un convoi, arrêtent les suspects de la voiture porteuse qui transportait 396 kg de résine, ceux qui assurent la sécurité du transport et la nourrice, saisissent 45 kg d’herbe contenus dans quarante sacs dissimulés dans un box, interpellent seize autres suspects. Nordine sera, lui, localisé et arrêté avec un autre complice, le 10 septembre 2020 à Bagnolet (Seine-Saint-Denis).

Selon les enquêteurs, ce jeune de 29 ans avait l’intention de se lancer dans le trafic international de stupéfiants. Mais le casier judiciaire de Nordine est vierge et son activité serait le commerce de pièces détachées automobile sur Internet.

Sujets associés : Paris - Défense - Armement - Cannabis

Aller plus loin

Le principal importateur de cannabis en France entre-temps en cavale au Maroc interpellé

Considéré comme le principal importateur de cannabis en France, Moufide Bouchibi alias «  Mouf  » en cavale au Maroc en 2012 a été arrêté à Dubaï. Il sera extradé vers...

Espagne : saisie d’un narco-drone dédié au transport du cannabis marocain

Un narco-drone chargé de transporter du cannabis depuis le Rif marocain jusqu’aux plages andalouses a été saisi en Andalousie. En tout, une dizaine de personnes arrêtées à...

Le Puy-de-Dôme, un département de transit pour le cannabis marocain

Les douanes de Clermont-Ferrand sont impliquées dans la lutte contre le trafic de drogue dans le Puy-de-Dôme, un département de transit pour le cannabis marocain ainsi que...

En cavale depuis des années, un trafiquant du cannabis marocain arrêté en Espagne

Un trafiquant de drogue importateur de résine de cannabis entre le Maroc et la région parisienne et deux autres ont été interpellés, cette semaine, à Courbevoie...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc investit massivement dans sa défense et son industrie militaire

Le budget du ministère marocain de la Défense nationale devrait atteindre 124,7 milliards de dirhams l’année prochaine, selon le Projet de loi de finances (PLF) 2024. Un budget en hausse d’environ 5 milliards de dirhams par rapport à 2023.

Port d’armes : le Maroc durcit son arsenal juridique

Le gouvernement fait du contrôle des armes à feu une priorité. Dans ce sens, il a adopté un projet de loi pour répondre aux défis actuels et aux mutations sociales et technologiques. Ce projet est déjà sur la table du Parlement.

Le Maroc établit une nouvelle zone militaire au Nord

Le Maroc va se doter d’une nouvelle zone militaire dans le nord du pays. De quoi quadriller davantage le territoire national.

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Les militaires marocains s’imprègnent des capacités technologiques de l’armée israélienne

Les militaires marocains participant à la Conférence internationale Innovation et Défense organisée en Israël ont été entretenus sur les nouvelles capacités technologiques de l’armée israélienne.

Le Maroc modernise ses Forces royales air avec des nouveaux hélicoptères

Les Forces royales air devraient bientôt recevoir de nouveaux hélicoptères H135M commandés auprès du constructeur européen Airbus Helicopters.

Armée marocaine : budget record et capacités renforcées

Le budget du ministère marocain de la Défense atteint le niveau record de 124,7 milliards de dirhams (12,2 milliards de dollars). Et, les Forces armées royales (FAR) prévoient de conclure des accords records pour renforcer leurs capacités.

Le Maroc aurait réceptionné des drones SpyX israéliens

Les Forces armées royales (FAR) marocaines auraient réceptionné un lot de drones suicides SpyX développés par la société israélienne BlueBird Aero System.

Le Polisario craint toujours les drones marocains

Le Front Polisario craint de plus en plus les attaques par drone du Maroc au Sahara. Depuis la reprise en 2021 d’un conflit de faible intensité entre les deux parties, une vingtaine d’attaques ont été déjà enregistrées selon un rapport de l’ONU.

Le Polisario craint les drones marocains

Le Polisario se plaint de l’utilisation par le Maroc de drones chinois contre ses milices dans le Sahara.