France : démantèlement d’un important réseau d’importation de haschich marocain

25 avril 2021 - 09h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Les gendarmes français ont démantelé un important réseau marocain d’importation de drogue basé en Île-de-France et à Lyon. En tout, treize personnes mises en examen, dont neuf en détention provisoire.

C’est le fruit d’une enquête qui aura duré un an. Les gendarmes se sont mis à enquêter sur un important réseau marocain d’importation de drogue. Un réseau dirigé depuis près de 20 ans par plusieurs membres d’une grande famille basée en Île-de-France et à Lyon. Près d’une trentaine de frères et de demi-frères aux commandes. Ils feraient partie des plus gros importateurs de drogue en France.

Surnommé « l’Autruche », Mohamed B., spécialisé dans l’élevage du volatile au Maroc est l’homme le plus connu de cette famille. Il avait fui le royaume après une peine à 10 ans de prison en 1998. Il finit par tourner dos au trafic de drogue après avoir écopé d’une lourde peine en juin 2010 pour l’importation de 42 tonnes de résine de cannabis. Son neveu Nassim B. et son frère demi-frère prennent la relève. Le premier est considéré comme le principal relais à Lyon du second.

De l’importation de cannabis en gros depuis le Maroc, ils sont passés aux go fast pour remonter de l’herbe depuis l’Espagne ou de la cocaïne des Pays-Bas en mars 2020. Le confinement imposé en raison de l’épidémie de Covid-19 et la fermeture des frontières obligent. Le demi-frère de « l’Autruche » s’installe à Lyon après avoir passé des années à Malaga. Le réseau se restructure.

Septembre 2020 : arrestation d’un convoyeur avec un kilo de cocaïne à destination de la Suisse. Le 9 octobre, un go fast est intercepté depuis l’Espagne. Les éléments du Groupe d’intervention de la Gendarmerie nationale (GIGN) arrêtent deux convoyeurs avec 67 kg d’herbe à Nîmes, rapporte Le Parisien. Lors d’une perquisition au domicile du demi-frère de « l’Autruche » à Lyon, 31 kg de cocaïne ont été saisis. Les gendarmes n’ont pas réussi à interpeller le suspect et son neveu Nassim.

Janvier 2021 : nouvelle opération. Elle se déroule dans les cités de Marseille (Bouches-du-Rhône), Toulon et La Seyne-sur-Mer (Var). À la manœuvre, les gendarmes des sections de recherche de Lyon, Versailles et Marseille. Ils ont arrêté plusieurs clients, suspectés d’avoir acquis de grosses quantités de cocaïne auprès de la fratrie lyonnaise. Ceux-ci seront en suite mis en examen. Informés du retour de Nassim B., caché aux Pays-Bas depuis plusieurs semaines, les mêmes gendarmes réussissent à l’interpeller le 23 mars, en compagnie de deux autres personnes. Quant à son oncle, il est toujours en cavale.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Importations - Lyon - Drogues - Trafic - Cannabis

Aller plus loin

Espagne : vaste opération de démantèlement d’un réseau de trafic de haschich marocain

La Garde civile a lancé une vaste opération de démantèlement d’un réseau de trafic de haschich marocain dénommée « opération Limoneros ». Dans ce cadre, 400 agents ont été...

Du haschich marocain dans des aubergines

L’UDYCO d’Estepona et de Ceuta ont procédé au démantèlement d’un réseau de trafic de haschich marocain destiné à la France. En tout, 10 kilos de cette drogue, dissimulés dans...

Lyon : un réseau de trafic de cannabis marocain démantelé, cinq personnes arrêtées

Les policiers de l’Office antistupéfiants OFAST) de Lyon ont réussi à démanteler un important réseau de trafic de cannabis marocain et à arrêter cinq personnes. La marchandise...

Nancy : un réseau de trafic de cannabis marocain démantelé, sept personnes arrêtées

La Juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Nancy (nord-est de la France) a réussi à démanteler un vaste trafic de cannabis opérant entre le Maroc, l’Espagne et les...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : Le secteur de la franchise en danger de mort

La fermeture en série des franchises dans les grandes villes du Maroc inquiète Mohamed el Fane, le président de la Fédération marocaine de la franchise (FMF). Il appelle l’État à soutenir ce secteur qui se meurt.

Le prix des lentilles s’envole au Maroc

Le prix des lentilles a considérablement augmenté au Maroc, atteignant 32 dirhams le kilo chez les détaillants, contre 25 dirhams pour les lentilles importées.

Maroc : une taxe fait exploser le prix des téléphones

La commission des Finances à la Chambre des conseillers a revu à la baisse le droit d’importation appliqué aux smartphones. Ce qui semble être une bonne nouvelle s’avère très désavantageux pour les distributeurs locaux et les consommateurs.

Crise céréalière : les producteurs français pour combler les besoins du Maroc

La production céréalière est en forte baisse en raison de la sécheresse. Une opportunité vite saisie par les producteurs français qui disent être prêts à combler le déficit sur le marché marocain.

Israël importe des étrogs marocains pour la fête de Souccot

Pour la célébration de la fête de Souccot cette année, les juifs d’Israël vont utiliser des étrogs marocains. Une grande quantité de ce fruit a été acheminée en Israël, en raison des restrictions liées à la loi juive et grâce à la normalisation des...

Maroc : les taxes sur les cigarettes électroniques passent à 40%

Les droits d’importation des cigarettes électroniques devraient passer de 2,5 à 40 % dès l’année prochaine. La mesure est très mal accueillie par les commerçants.

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »

Maroc : faire du thé à la menthe coûtera plus cher

Les prix du thé vert sont restés stables au Maroc, malgré la volatilité des cours internationaux des matières premières. Mais jusqu’à quand cette stabilité sera-t-elle maintenue ?

Les Marocains de France battent des records de transfert

Les Marocains du monde ont transféré au Maroc près de 115,15 milliards de dirhams (MMDH) à fin décembre 2023, soit une hausse de 4 % par rapport à la même période de 2022 (110,72 MMDH), révèle l’Office des changes.

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.