Le Trambus d’Agadir en passe de devenir réalité

17 janvier 2021 - 00h00 - Maroc - Ecrit par : J.K

Tout se déroule comme prévu pour la mise en service de la première ligne de Bus à Haut Niveau de Service (BHNS) d’Agadir baptisé « Amalway Agadir Trambus ». Cet important projet permettra la création d’une structure de développement local consacrée à la gestion de la mobilité urbaine et au développement de l’attractivité d’Agadir.

Le projet « Amalway Agadir Trambus » est le fruit d’une convention de partenariat décentralisé entre la commune d’Agadir et la municipalité de Nantes. « Ce projet comprend deux volets : l’un relatif à la qualification urbaine qui a nécessité un montant de 300 millions de dirhams (MDH) et le second lié à l’achat des BHNS pour une enveloppe budgétaire de 900 MDH », a affirmé Mohamed Bakiri, premier vice-président de la commune urbaine d’Agadir, chargé de l’environnement et du service de proximité technique.

Le « Trambus Amalway » qui sera opérationnel sous peu, permettra d’améliorer les conditions de vie des habitants du Grand Agadir et aussi de favoriser une mobilité durable. Longue de 15,5 km, cette ligne parcourt l’ensemble de la ville suivant un axe nord-Sud-Est reliant le port d’Agadir aux quartiers de Tikiouine et desservant le centre administratif, l’avenue Hassan Il, Souk El Had, l’avenue Hassan 1ᵉʳ, le pôle universitaire, la Cité Al Houda, la Zone industrielle Tassila et le centre de Tikiouine.

Avec ce projet, environ 30 nouveaux bus avec des standards internationaux, seront opérationnels et passeront par 35 stations, a indiqué M. Bakiri, précisant que les autobus transporteront 60 000 voyageurs par jour, dans un périmètre de 500 mètres autour de la ligne.

La réalisation d’ « Amalway Agadir Trambus » sera suivi d’un réaménagement de tout le réseau de transport public, la création de pôles d’échanges pour optimiser la correspondance entre les divers modes de transport et de services pour rentabiliser le temps d’attente et le rendre plus sécurisé et confortable.

En plus du projet de transport, les aménagements qui seront effectués de façade à façade sur les axes traversés par « Amalway Agadir Trambus », permettront de requalifier les espaces publics et la voirie le long du projet et de sécuriser le déplacement des piétons et cycles.

Sujets associés : Agadir - Transport ferroviaire - Transport en commun

Aller plus loin

A Tanger, des bus plus rapides pour réduire les embouteillages

La ville de Tanger étudie la faisabilité du projet de Bus Rapid Transit (BRT ou Bus à haut niveau de service), en vue de faciliter la mobilité urbaine et réduire les bouchons...

Le TGV jusqu’à Agadir coûtera près de 10 milliards d’euros

Une enveloppe budgétaire de 40 milliards de dirhams est nécessaire pour réaliser une ligne ferroviaire grande vitesse (LGV) entre Kénitra et Marrakech, a annoncé mardi le...

Des bus à haut niveau de service (BHNS) bientôt à Casablanca

Un appel d’offres a été lancé le lundi 16 mars pour la réalisation des lignes 5 et 6 de bus à haut niveau de service (BHNS) par la société de transport Casa-Transport.

Transport urbain au Maroc : la Banque Mondiale investit 150 millions de dollars additionnels

Le Conseil des administrateurs de la Banque Mondiale (BM) vient d’approuver un financement additionnel de 150 millions de dollars, en vue d’améliorer les capacités de l’État à...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : Laftit veut mettre fin à « l’héritage » des agréments de taxis

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, a décidé d’encadrer le transfert des agréments des taxis. De nouvelles conditions ont été ainsi définies.

L’ONCF retrouve le sourire

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a connu une très belle période d’été avec quelque 10,5 millions de voyageurs transportés. Un record d’affluence, se réjouit l’Office.

Du nouveau pour le TGV Marrakech-Agadir

Dans le cadre de son accord avec l’Office national des chemins de fer (ONCF), le gouvernement marocain va continuer à financer les études et l’acquisition de biens immobiliers liés à l’extension du réseau de ligne à grande vitesse (LGV) vers les villes...

Investissement massif dans le rail marocain

L’Office national des chemins de fer (ONCF) veut renforcer le rail national. Il vient de lancer un appel à concurrence pour acquérir de nouveaux et différents trains.

Les aéroports marocains reliés par train

L’aéroport international Ibn Battouta de Tanger sera bientôt relié au réseau ferroviaire, dans le cadre d’un projet qui inclut 15 aéroports internationaux.

Le Maroc va acquérir de nouveaux trains

Le Maroc s’apprête à lancer un appel d’offres international pour l’acquisition de trains et le développement d’un réseau ferroviaire local, attirant l’intérêt de géants du secteur tels, notamment français et espagnols. C’est ce qu’a révélé Mohamed...

Bus électriques : Pari raté du Maroc ?

Alors que la mise en place d’un écosystème de production locale de bus électriques présente de nombreux avantages dont profitent certains pays, le Maroc est encore à la traîne.

Les travaux du TGV Kénitra-Marrakech lancés

L’Office national des chemins de fer (ONCF) vient de lancer un appel d’offres pour la réalisation des travaux de génie civil de la Ligne à grande vitesse (LGV) reliant Kenitra à Marrakech.

Maroc : Un pas de géant dans le projet de TGV Kenitra-Marrakech

Le gouvernement d’Aziz Akhannouch vient de franchir un pas vers la réalisation de la ligne grande vitesse Kenitra-Marrakech. Prévu dans le plan Rail Maroc 2040, ce projet représente un enjeu stratégique dans la poursuite du développement du réseau de...

Du nouveau pour le TGV Agadir-Marrakech

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a confié au bureau d’études LPEE les travaux de reconnaissance géologique, hydrogéologique et géotechnique nécessaires aux études d’avant-projet sommaire (APS) de la liaison ferroviaire grande vitesse...