Transport urbain au Maroc : la Banque Mondiale investit 150 millions de dollars additionnels

10 novembre 2020 - 00h30 - Economie - Ecrit par : J.K

Le Conseil des administrateurs de la Banque Mondiale (BM) vient d’approuver un financement additionnel de 150 millions de dollars, en vue d’améliorer les capacités de l’État à offrir des transports publics de qualité, et d’accompagner les investissements d’infrastructures locales de transport urbain. Cet investissement s’inscrit dans le cadre du programme de transport urbain au Maroc lancé en 2015.

Le but de ce financement additionnel de la BM consiste à appliquer le programme aux nouvelles priorités en matière de mobilité, dans ce contexte sanitaire et d’élargir la portée du programme. " La pandémie de Covid-19 souligne plus que jamais l’importance des investissements dans des transports publics sûrs, abordables et efficaces au service de l’inclusion économique et sociale et de l’atténuation du changement climatique " a affirmé Jesko Hentschel, directeur pays de la Banque Mondiale pour le Maghreb, cité par le communiqué de la BM.

Jusqu’à ce jour, les investissements déployés dans ce programme ont été profitables pour 40 000 usagers des transports urbains par jour, grâce à l’augmentation de la qualité des services fournis. Le nombre total de bénéficiaires quotidiens devrait atteindre 130 000 citadins, à la fin du programme, a souligné le même communiqué.

Le financement additionnel de la BM envisage la mise en place des mécanismes de supervision pour rationaliser la gestion du secteur. Ces mécanismes contribueront à soutenir techniquement et stratégiquement, les autorités locales, responsables des transports urbains pour le développement des services durables, tel que souhaité. De plus, des couloirs de transport, surtout sous forme de Bus à Haut Niveau de Service (BHNS), seront également créés pour permettre aux populations de mieux accéder aux opportunités économiques et aux services sociaux.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Banque mondiale - Transport en commun

Aller plus loin

Casablanca : les bus d’occasion en février

La ville de Casablanca devra prendre son mal en patience jusqu’au mois de février pour la réception définitive des 400 bus d’occasion promis par Alsa. Pour le moment, une...

Casablanca : les taximen sèment le chaos

Les habitants et commerçants du centre-ville de Casablanca sont en colère contre l’occupation anarchique des ruelles de Derb Omar par les taxis blancs. Les taximen ont profité...

Rabat : les nouveaux bus d’Alsa arrivent

L’arrivée des nouveaux bus d’Alsa, pour l’agglomération de Rabat-Salé-Témara, sera effective avant la prochaine rentrée scolaire. C’est ce qu’a déclaré Abdellatif Soudou,...

Suspension des lignes de bus entre Casablanca et Mohammedia

Les déplacements par bus entre Casablanca et Mohammedia ont été suspendus. La société Alsa Al Baida, aurait pris cette décision suite à l’interdiction d’entrer et de sortir qui...

Ces articles devraient vous intéresser :

Bus électriques : Pari raté du Maroc ?

Alors que la mise en place d’un écosystème de production locale de bus électriques présente de nombreux avantages dont profitent certains pays, le Maroc est encore à la traîne.

Croissance économique en 2023 : le Maroc entre optimisme gouvernemental et les incertitudes du HCP

En 2023, le Maroc devra faire face à des défis économiques importants, selon le Haut commissariat au plan (HCP). Les experts de cette institution estiment que la croissance économique atteindra seulement 3,3% cette année, en deçà des prévisions du...

Maroc : Les VTC, un nouveau cauchemar pour les taxis ?

Les applications de VTC (Voiture de Transport avec Chauffeur) comme InDrive ou Yassir gagnent en popularité au Maroc, mais leur statut juridique reste flou. Des voix s’élèvent au sein de l’opposition parlementaire et de la société civile pour réclamer...

Taxis contre Indrive : quand la rue marocaine devient un ring

La Coordination nationale et le Bureau régional de l’Organisation nationale pour les droits humains et la défense des libertés au Maroc appellent les autorités responsables du secteur des transports à trouver des solutions efficaces pour résoudre le...

Flexibilité du dirham : le Maroc franchit une nouvelle étape

Nadia Fettah, ministre de l’Économie et des finances, salue la réforme en cours du régime de change marocain, affirmant qu’une étape importante est en train d’être franchie pour améliorer la flexibilité du dirham.

Investissement privé au Maroc : la banque mondiale sonne l’alarme

L’investissement privé est en chute libre au Maroc. C’est du moins ce que révèle la banque mondiale dans son nouveau rapport de suivi de l’économie marocaine.

Taxis au Maroc : Fini les arnaques ?

Au Maroc, de nombreuses licences ont été retirées aux chauffeurs de taxi qui ne sont pas en règle. Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, assure que son département s’évertue à soutenir et à accompagner diverses initiatives visant à moderniser les...

Le Maroc face à l’urgence de réglementer les VTC

La bagarre entre un chauffeur de taxi et un autre sans licence (VTC), révélée par une vidéo devenue virale sur les réseaux, a fini par dégénérer. Les deux protagonistes ont causé des dommages réciproques à leurs véhicules. De tels incidents deviennent,...

Le tramway va arriver à Temara

Dans le cadre de la préparation du Maroc à l’accueil de la Coupe du Monde de la FIFA 2030, une étape importante a été franchie avec l’approbation du programme de développement du réseau de tramway Rabat-Salé-Témara.

Croissance économique du Maroc : voici les chiffres de la Banque mondiale

L’économie marocaine devrait croître de 2,5 % cette année avant d’enregistrer 3,3 % en 2024, selon les derniers chiffres publiés par la Banque mondiale. Ces chiffres sont principalement dus à la résilience du secteur du tourisme et de l’industrie...