Casablanca : les handicapés obligés de payer les transports publics

27 novembre 2020 - 22h00 - Maroc - Ecrit par : K.B

Le nouveau prestataire casablancais de transport urbain, Alsa, a annulé la gratuité du bus en faveur des personnes en situation d’handicap. Une manifestation est prévue cette semaine devant le Conseil de la ville.

Après Rabat, le nouveau délégataire des services de transport urbain, Alsa Maroc, a récidivé un an plus tard à Casablanca, en privant cette catégorie sociale d’un droit acquis depuis plus de 30 ans.

Traitée avec mépris dans les bus d’Alsa, cette catégorie sociale refuse qu’on leur retire la gratuité du bus, déplore Hicham Mouchtaq, coordinateur de l’Alliance nationale de la paix pour les personnes en situation d’handicap. Certaines personnes ont été conduites de force aux commissariats de police.

Pour justifier sa décision, le prestataire espagnol a affirmé que le cas des personnes en situation d’handicap n’aurait pas été pris en considération lors de la signature du contrat de gestion avec le Conseil de la ville.

C’est la première fois, précise Mouchtaq, que les personnes en situation d’handicap vivent une telle restriction. De tous les mandataires de transport urbain, Alsa est le seul à avoir annulé la gratuité des bus.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Casablanca - Transport en commun - Alsa

Aller plus loin

Alsa s’impose peu à peu au Maroc

L’Espagnol Alsa s’impose peu à peu au Maroc. Il contrôle aujourd’hui plusieurs grandes villes dont Casablanca et Rabat, et assure le déplacement de quelque 405 millions de...

Officiel : les bus casablancais gérés par Alsa

Le transport collectif urbain par autobus sera géré par la Société, Alsa Maroc, sur le territoire des 18 communes du Grand Casablanca. Celle-ci a signé jeudi avec...

Casablanca pense à la gratuité des transports en commun pour les handicapés

La ville de Casablanca envisage la gratuité du transport en commun pour les personnes en situation de handicap. L’initiative sera soumise à tous les acteurs du secteur pour...

Maroc : plaidoyer pour la vaccination en priorité des personnes en situation de handicap mental

Malgré leur santé fragile et leur vulnérabilité, les personnes en situation de handicap mental ne font pas partie des personnes à vacciner en priorité dans le cadre de la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : 32 villes dotées de 3 500 bus flambant neufs

Le Maroc va mobiliser 10 milliards de dirhams pour l’acquisition d’une flotte de 3 500 bus de transport urbain au profit de 32 villes sur la période 2024-2029, a annoncé lundi Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur.

Taxis au Maroc : Fini les arnaques ?

Au Maroc, de nombreuses licences ont été retirées aux chauffeurs de taxi qui ne sont pas en règle. Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, assure que son département s’évertue à soutenir et à accompagner diverses initiatives visant à moderniser les...

Bus électriques : Pari raté du Maroc ?

Alors que la mise en place d’un écosystème de production locale de bus électriques présente de nombreux avantages dont profitent certains pays, le Maroc est encore à la traîne.

Taxis contre Indrive : quand la rue marocaine devient un ring

La Coordination nationale et le Bureau régional de l’Organisation nationale pour les droits humains et la défense des libertés au Maroc appellent les autorités responsables du secteur des transports à trouver des solutions efficaces pour résoudre le...

Maroc : Les VTC, un nouveau cauchemar pour les taxis ?

Les applications de VTC (Voiture de Transport avec Chauffeur) comme InDrive ou Yassir gagnent en popularité au Maroc, mais leur statut juridique reste flou. Des voix s’élèvent au sein de l’opposition parlementaire et de la société civile pour réclamer...

Le Maroc face à l’urgence de réglementer les VTC

La bagarre entre un chauffeur de taxi et un autre sans licence (VTC), révélée par une vidéo devenue virale sur les réseaux, a fini par dégénérer. Les deux protagonistes ont causé des dommages réciproques à leurs véhicules. De tels incidents deviennent,...

Du nouveau pour le TGV Agadir-Marrakech

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a confié au bureau d’études LPEE les travaux de reconnaissance géologique, hydrogéologique et géotechnique nécessaires aux études d’avant-projet sommaire (APS) de la liaison ferroviaire grande vitesse...