La Banque Mondiale accorde un prêt de 450 millions dollars au Maroc

7 juin 2021 - 06h00 - Maroc - Ecrit par : J.K

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

La Banque Mondiale a accepté d’accorder un prêt de 450 millions de dollars au Maroc. Ce prêt s’inscrit dans le cadre de l’aide de l’institution à la stratégie à long terme du royaume dans le développement du capital humain, surtout de l’enfance.

Ce prêt, précise la Banque Mondiale dans un communiqué, permettra de renforcer le développement de la petite enfance en milieu rural et financera ainsi la troisième phase de l’initiative nationale pour le développement humain (INDH), principalement les jeunes enfants. Pour le directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Maghreb, Jesko Hentschel, « la trajectoire sociale et économique future du Maroc dépendra de sa capacité à accélérer les progrès dans le développement et la répartition équitable du capital humain ». Ainsi, « le programme soutiendra des interventions essentielles pour renforcer l’accès des populations rurales à des services de développement de la petite enfance de qualité ».

Par ailleurs, les inégalités constatées au niveau des enfants ruraux seraient relatives à une absence d’accès de ces enfants aux programmes de développement de la petite enfance de qualité, a remarqué le chef de programme pour le développement humain et co-chef d’équipe du projet, Luc Laviolette. Ainsi, ce programme les prendra pleinement en compte, car « les premières années de la vie constituent une période de croissance cognitive, sociale et affective intense. Les expériences vécues par les enfants au cours de cette phase de développement sont déterminantes pour leur santé et leur bien-être futurs », a indiqué l’économiste principale et co-chef d’équipe du projet, Fadila Caillaud.

Par ailleurs, « il est indispensable de surveiller l’épanouissement global des enfants depuis la naissance jusqu’à leur entrée à l’école primaire pour faire en sorte que les systèmes de développement de la petite enfance, dans le monde entier, viennent efficacement en aide aux enfants vulnérables », a souligné Samira Nikaein, la spécialiste de l’éducation et co-chef d’équipe du projet, Samira Nikaein.

Sujets associés : Banque mondiale - Développement - Enfant

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

La Banque Mondiale veut accompagner le Maroc dans son nouveau modèle de développement

Un nouveau modèle de développement (NMD) basé sur une économie forte, un meilleur capital humain, sans oublier l’inclusion sociale, les territoires et la durabilité pour...

Un prêt de la Banque mondiale pour booster l’économie bleue au Maroc

La Banque mondiale va approuver cette semaine un prêt de 350 millions de dollars visant à aider le Maroc à mettre en œuvre son programme de développement de l’économie bleue. Ce...

La Banque mondiale accorde un nouveau prêt au Maroc

Un nouveau prêt de la Banque Mondiale vient d’être accordé au Maroc. Il servira à mettre l’accent sur l’accès aux infrastructures et services numériques pour les particuliers et...

Maroc : un nouveau prêt de la Banque mondiale pour l’agriculture

La Banque mondiale va allouer un financement de 250 millions de dollars au programme destiné à soutenir la stratégie Génération Green (Al Jayl Al Akhdar) dédiée à l’agriculture. Ce...

Nous vous recommandons

Banque mondiale

Un rapport de la Banque mondiale félicite le Maroc pour sa gestion du Covid-19

Le Maroc a su profiter de la crise du Covid-19 pour en faire une opportunité et lancer un ambitieux programme de réformes transformatrices capables d’impulser la croissance du PIB à 4,6% en 2021. C’est ce qu’indique un rapport de la Banque mondiale sur...

La Banque Mondiale veut accompagner le Maroc dans son nouveau modèle de développement

Un nouveau modèle de développement (NMD) basé sur une économie forte, un meilleur capital humain, sans oublier l’inclusion sociale, les territoires et la durabilité pour transformer le Maroc à l’horizon 2035 a été proposé par la Commission spéciale sur le...

Maroc : une croissance économique de 4% attendue en 2021

Après avoir essuyé quelques revers au cours de l’année dernière, l’économie marocaine pourrait connaitre un bond de 4% en 2021, selon les prévisions de la Banque mondiale (BM). Cette prouesse sera possible grâce à la progression de la production agricole qui...

Banque mondiale : une croissance de 3,2 % attendue au Maroc en 2022

L’économie marocaine devrait croître de 3,2 % en 2022 contre une croissance de 5,3 % enregistrée l’année dernière, selon la Banque mondiale.

Près de 71 % des Marocains sans banque

Les Marocains, dans leur grande majorité, sont réticents à l’usage du secteur financier formel. Une étude réalisée par la plateforme de recherche britannique « Merchant Machine » indique que 71 % d’entre eux n’ont pas de compte...

Développement

Le joueur N’golo Kanté est au Maroc

Le joueur français d’origine malienne N’golo Kanté est au Maroc. Il a été reçu par le conseil provincial de Tiznit.

Le Maroc, bon élève en matière de lutte contre la pollution au carbone

Le Maroc ne figure pas parmi les grands émetteurs de carbone. C’est ce qu’a indiqué l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), à travers un nouveau rapport sur la consommation d’énergie et le développement durable dans environ...

L’intelligence économique : un outil de performance économique et un facteur de compétitivité du Maroc

Grâce à la crise sanitaire actuelle, l’intelligence économique s’impose comme un outil de performance économique et un facteur de compétitivité pour le Maroc. Y aller ou périr, fini le temps où elle était considérée comme un...

Une nouvelle stratégie entre le patronat et le ministère des MRE

Le ministère délégué chargé des Marocains résidant à l’étranger et la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), ont tenu une réunion mercredi dernier dans le cadre de l’élaboration d’une stratégie nationale au profit des Marocains à l’étranger...

Hydrogène vert : une priorité pour le Maroc

Le Maroc mise davantage sur l’hydrogène vert en ce qui concerne les énergies renouvelables. Dans ce sens, plusieurs initiatives ont été mises en place afin d’affermir la place du royaume dans le secteur.

Enfant

Une fillette de 6 ans torturée par sa belle-mère

Une fillette de 6 ans a subi les pires atrocités de la part de sa belle-mère. Celle-ci la torturait au point de lui brûler les organes génitaux.

Retours forcés des mineurs : le cas du jeune Achraf devant la justice

Le procureur de Sebta a ouvert une enquête sur le cas du jeune Achraf renvoyé au Maroc après avoir rejoint l’Espagne à la nage. Il a demandé la vidéo non éditée de Reuters qui retrace la scène de l’accueil puis du retour de l’adolescent et dans laquelle il...

Les parents de Monim, rapatrié, regrettent son retour au Maroc

Monim Almaymoni fait partie de la première vague de mineurs du centre sportif de Santa Amelia rapatriés au Maroc. Ses parents, qui l’ont poussé à partir, regrettent son retour. Le jeune homme aussi guette la moindre occasion pour retourner à...

Presque la totalité des mineurs marocains à Sebta refuse de rentrer au Maroc

La plupart des mineurs marocains arrivés en mai à Ceuta affirment avoir subi des violences physiques, des abus et mauvais traitements au Maroc. Pour cette raison, ils ne souhaitent pas retourner dans le...

Maroc : la réforme du congé de paternité pourrait s’élargir au secteur privé

Le congé de paternité de 15 jours accordés aux fonctionnaires du public pourrait être élargi au secteur privé. Le gouvernement va soumettre cette proposition lors des prochaines négociations du dialogue...