Un prêt de la Banque mondiale pour booster l’économie bleue au Maroc

24 mai 2022 - 11h00 - Ecrit par : A.S

La Banque mondiale va approuver cette semaine un prêt de 350 millions de dollars visant à aider le Maroc à mettre en œuvre son programme de développement de l’économie bleue. Ce crédit représente 79,74% du financement total du programme sur cinq ans (2022-2026) estimé à 438,90 millions de dollars.

Ce programme s’inscrit dans le cadre d’une nouvelle stratégie nationale pour l’économie bleue d’un coût global de 2 milliards de dollars (cumul des budgets sectoriels concernés) pour les cinq prochaines années, élaboré par le gouvernement conformément aux objectifs du nouveau modèle de développement (NMD).

Concrètement, l’approche marocaine de l’économie bleue est définie autour de l’ensemble des activités contribuant à la protection et à la valorisation des ressources marines et côtières ayant trois objectifs centraux. Il s’agit du développement économique et de la création d’emplois au niveau territorial, de la sécurité alimentaire du pays et de la protection et valorisation des ressources environnementales.

A lire : La Banque Mondiale veut accompagner le Maroc dans son nouveau modèle de développement

Dans ce sens, un plan a été établi avec la Banque mondiale, avec pour objectif de poser les bases de la stratégie gouvernementale pour le développement de l’économie bleue, le tout structuré autour de deux domaines de résultats interdépendants qui contribuent à cette stratégie.

Le premier vise à renforcer le cadre intégré pour le développement de l’économie bleue, en soutenant l’élaboration de cadres institutionnels et financiers pour renforcer la coordination verticale et horizontale. Il va nécessiter un budget de 45,55 millions de dollars.

Le deuxième domaine de résultats, qui a pour objectif d’améliorer la gestion intégrée des ressources naturelles et renforcer les secteurs sélectionnés, porte essentiellement sur les activités clés du secteur marin en vue de favoriser une économie bleue résistante au climat pour se remettre de la pandémie de la Covid-19. Un montant de 393,35 millions a été alloué à ce volet, relève-t-on.

Tags : Banque mondiale - Prêt

Aller plus loin

La Banque Mondiale veut accompagner le Maroc dans son nouveau modèle de développement

Un nouveau modèle de développement (NMD) basé sur une économie forte, un meilleur capital humain, sans oublier l’inclusion sociale, les territoires et la durabilité pour...

Le Maroc reçoit son navire de recherches océanographiques

« Abou Al-Hassan Al-Marrakchi », navire de recherches océanographiques acquis par le Maroc, a été réceptionné au port d’Agadir.

Banque Mondiale : le Maroc continue de résister à la crise

Jusqu’ici, le Maroc a affiché une forte résistance face à la crise actuelle, comme le prouvent les dernières prévisions de la croissance économique publiées par la Banque...

La Banque Mondiale accorde un prêt de 450 millions dollars au Maroc

La Banque Mondiale a accepté d’accorder un prêt de 450 millions de dollars au Maroc. Ce prêt s’inscrit dans le cadre de l’aide de l’institution à la stratégie à long terme du royaume...

Nous vous recommandons

Le gazoduc Nigeria-Maroc, l’alternative pour l’Europe pour s’approvisionner en gaz ?

Après l’invasion russe en Ukraine, l’Europe est à la recherche d’alternatives énergétiques et l’une d’entre elles pourrait être l’importation de gaz via le gazoduc Nigeria-Maroc.

Un groupe israélien va cultiver des avocats au Maroc

Le groupe israélien Mehadrin compte s’installer au Maroc pour cultiver des avocats. Dans ce sens, il annonce avoir conclu une joint-venture avec un producteur marocain.

Ceuta et Melilla ne peuvent pas vivre sans le Maroc

Ceuta et Melilla « ne peuvent pas vivre en tournant le dos au Maroc », ont assuré jeudi Kissy Chandiramani (PP) et Dunia Almansouri (CPM), annonçant une métamorphose de la frontière à sa réouverture.

Des milliers de dollars de frais pour une Marocaine bloquée aux Etats-Unis

Une Marocaine de 75 ans se retrouve bloquée dans le comté de Henrico, aux États-Unis après la suspension par le Maroc de toutes les liaisons aériennes pendant deux semaines. Admise dans un hôpital après une blessure grave, elle n’a pas de moyens de payer...

Abdellatif Hammouchi suspend plusieurs policiers

Quatre responsables (un commandant de groupement, un commissaire divisionnaire, un commissaire principal et un commissaire) exerçant aux services centraux de la Sûreté nationale ont été suspendus par le directeur général de la Sûreté nationale (DGSN),...

Approvisionnement en phosphate : le Japon s’oriente vers le Maroc

Le conflit russo-ukrainien bouscule la filière des engrais dans le monde. Pour la première fois, le Japon a commencé à importer du phosphate du Maroc, pour sécuriser son approvisionnement.

Maroc : plaidoyer pour une baisse du prix des carburants

Face à la hausse des prix des carburants, les propriétaires et gérants de stations-service appellent au Maroc notamment à la réactivation du raffinage au sein de la Samir ou encore au recours aux pleines capacités de stockage et de traitement de la...

Gazoduc : le Maroc entretient toujours les installations sur son territoire

Malgré la rupture du contrat Gazoduc, le Maroc assure toujours la maintenance des installations du pipeline sur son territoire, tout comme l’Algérie et l’Espagne.

Sète : souffrance des MRE en attente d’une traversée pour le Maroc

À la gare maritime Orsetti, les conditions d’attente des vacanciers qui devront rallier le Maroc après l’arrivée d’un ferry sont difficiles. Ils sont partagés entre étonnement et colère.

Flambée des cas de Covid-19 : El Othmani décrit une situation « inquiétante »

Un rebond épidémique force les autorités marocaines à rappeler à la vigilance et au respect strict des mesures préventives au moment où la vaccination s’accélère. La situation serait «  inquiétante  », alerte Saâdeddine El...