Un prêt de la Banque mondiale pour booster l’économie bleue au Maroc

24 mai 2022 - 11h00 - Economie - Ecrit par : A.T

La Banque mondiale va approuver cette semaine un prêt de 350 millions de dollars visant à aider le Maroc à mettre en œuvre son programme de développement de l’économie bleue. Ce crédit représente 79,74% du financement total du programme sur cinq ans (2022-2026) estimé à 438,90 millions de dollars.

Ce programme s’inscrit dans le cadre d’une nouvelle stratégie nationale pour l’économie bleue d’un coût global de 2 milliards de dollars (cumul des budgets sectoriels concernés) pour les cinq prochaines années, élaboré par le gouvernement conformément aux objectifs du nouveau modèle de développement (NMD).

Concrètement, l’approche marocaine de l’économie bleue est définie autour de l’ensemble des activités contribuant à la protection et à la valorisation des ressources marines et côtières ayant trois objectifs centraux. Il s’agit du développement économique et de la création d’emplois au niveau territorial, de la sécurité alimentaire du pays et de la protection et valorisation des ressources environnementales.

A lire : La Banque Mondiale veut accompagner le Maroc dans son nouveau modèle de développement

Dans ce sens, un plan a été établi avec la Banque mondiale, avec pour objectif de poser les bases de la stratégie gouvernementale pour le développement de l’économie bleue, le tout structuré autour de deux domaines de résultats interdépendants qui contribuent à cette stratégie.

Le premier vise à renforcer le cadre intégré pour le développement de l’économie bleue, en soutenant l’élaboration de cadres institutionnels et financiers pour renforcer la coordination verticale et horizontale. Il va nécessiter un budget de 45,55 millions de dollars.

Le deuxième domaine de résultats, qui a pour objectif d’améliorer la gestion intégrée des ressources naturelles et renforcer les secteurs sélectionnés, porte essentiellement sur les activités clés du secteur marin en vue de favoriser une économie bleue résistante au climat pour se remettre de la pandémie de la Covid-19. Un montant de 393,35 millions a été alloué à ce volet, relève-t-on.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Banque mondiale - Prêt

Aller plus loin

Banque Mondiale : le Maroc continue de résister à la crise

Jusqu’ici, le Maroc a affiché une forte résistance face à la crise actuelle, comme le prouvent les dernières prévisions de la croissance économique publiées par la Banque Mondiale.

La Banque mondiale accorde un prêt pour le Nord-Est du Maroc

Un accord de prêt d’un montant de 236,7 millions d’euros a été signé lundi par la ministre de l’Économie et des Finances, Nadia Fettah Alaoui et le Directeur du Département...

La Banque Mondiale accorde un prêt de 450 millions dollars au Maroc

La Banque Mondiale a accepté d’accorder un prêt de 450 millions de dollars au Maroc. Ce prêt s’inscrit dans le cadre de l’aide de l’institution à la stratégie à long terme du...

La Banque Mondiale veut accompagner le Maroc dans son nouveau modèle de développement

Un nouveau modèle de développement (NMD) basé sur une économie forte, un meilleur capital humain, sans oublier l’inclusion sociale, les territoires et la durabilité pour...

Ces articles devraient vous intéresser :

Couverture sociale : un prêt de 3,1 MMDH de la BAD au Maroc

Le Maroc et la banque africaine de développement (BAD) ont signé deux accords de prêt pour le financement d’un projet de céréaliculture et la généralisation de la couverture sociale, portant sur un montant de plus de 3,1 milliards de dirhams.

Sécheresse : plus de 5% des Marocains menacés d’exode rural d’ici 2025

Plus de 5% de la population marocaine sont menacés par l’exode rural à l’horizon 2025 en raison la sécheresse sévère que traverse le pays, selon la Banque mondiale.

Le FMI va accorder un important prêt au Maroc

Le Fonds monétaire international (FMI) s’apprête à débloquer, à partir du nouveau fonds fiduciaire pour la résilience et la durabilité, un énorme prêt au Maroc, afin de renforcer la résistance du pays aux catastrophes liées au climat.

Croissance économique du Maroc : voici les chiffres de la Banque mondiale

L’économie marocaine devrait croître de 2,5 % cette année avant d’enregistrer 3,3 % en 2024, selon les derniers chiffres publiés par la Banque mondiale. Ces chiffres sont principalement dus à la résilience du secteur du tourisme et de l’industrie...

Investissement privé au Maroc : la banque mondiale sonne l’alarme

L’investissement privé est en chute libre au Maroc. C’est du moins ce que révèle la banque mondiale dans son nouveau rapport de suivi de l’économie marocaine.

Flexibilité du dirham : le Maroc franchit une nouvelle étape

Nadia Fettah, ministre de l’Économie et des finances, salue la réforme en cours du régime de change marocain, affirmant qu’une étape importante est en train d’être franchie pour améliorer la flexibilité du dirham.

Croissance économique en 2023 : le Maroc entre optimisme gouvernemental et les incertitudes du HCP

En 2023, le Maroc devra faire face à des défis économiques importants, selon le Haut commissariat au plan (HCP). Les experts de cette institution estiment que la croissance économique atteindra seulement 3,3% cette année, en deçà des prévisions du...

Les recommandations de la banque mondiale au Maroc

La banque mondiale a formulé quelques recommandations consignées dans son dernier rapport sur le climat et le développement (CCDR) du Maroc.

L’économie marocaine dopée par les MRE

Le dernier rapport de la Banque mondiale sur les migrations et le développement indique que 20 % des transferts d’argent de la région MENA proviennent des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Succès d’une nouvelle émission obligataire lancée par le Maroc

Le Maroc clôture avec succès un emprunt obligataire sur les marchés financiers internationaux d’un montant global de 2,5 milliards de dollars. L’opération fait suite à un Roadshow auprès de la communauté des investisseurs internationaux.