Les Marocains ne font pas confiance aux banques pour leurs crédits

5 juillet 2022 - 21h40 - Economie - Ecrit par : S.A

Quelque 77 % des emprunteurs marocains se tournent vers les amis et les membres de la famille plutôt que les banques. C’est ce que révèle l’enquête Global Findex 2021 de la banque mondiale.

Intitulé « The Global Findex Database 2021, Financial Inclusion, Digital Payments, and Resilience in the Age of Covid-19 », le rapport de la Banque mondiale indique que 77 % des Marocains (adultes) ont tendance à emprunter de l’argent à leur famille ou amis. Seuls 5 % environ des créanciers se tournent vers des établissements de crédit formels pour obtenir des prêts, 5 % supplémentaires optent pour des établissements de crédit semi-formels et plus de 30 % se tournent vers d’autres sources, notamment les emprunts auprès d’amis et de la famille.

À lire : Les Marocains, de gros consommateurs de crédit à la consommation

La proportion d’adultes ayant un compte bancaire au Maroc est de 44 % en 2021 contre 29 % en 2017. Ce pourcentage a aussi progressé chez les femmes passant de 25 % en 2017 à 33 % en 2021. Au Maroc, 19 % des adultes qui ne font pas affaire avec les banques attribuent cela à la religion. La principale raison du faible taux d’inclusion financière dans les économies en développement est le manque d’argent, note le rapport. Plus de 60 % des sondés le confirment. Pour près de 35 % des répondants, ce choix s’explique par le coût élevé des services financiers. Environ 23 % des sondés évoquent un « manque de confiance » pour justifier leur réticence à se tourner vers les institutions financières pour obtenir un prêt.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Banque mondiale - Banques - Prêt - Enquête

Aller plus loin

La Banque Mondiale accorde un prêt de 450 millions dollars au Maroc

La Banque Mondiale a accepté d’accorder un prêt de 450 millions de dollars au Maroc. Ce prêt s’inscrit dans le cadre de l’aide de l’institution à la stratégie à long terme du...

Immobilier au Maroc : des opportunités en vue

Le recul de l’inflation et la stabilité des taux de crédits immobiliers apportent non seulement un soulagement aux acquéreurs, mais ils suscitent également un nouvel espoir pour...

Les Marocains, de gros consommateurs de crédit à la consommation

Plus de 90 % des Marocains ont recours au crédit à la consommation par nécessité. Un mode de financement pourtant mal perçu dans la société. C’est ce que révèle une étude...

Les Marocains rejettent les influenceurs

51,4 % des Marocains font davantage confiance aux informations diffusées par les journalistes professionnels que celles relayées par les influenceurs et créateurs de contenus...

Ces articles devraient vous intéresser :

Chèques sans provision : une aministie bienvenue au Maroc

Au Maroc, le service centralisé des amendes pour défaut de provision sur chèques a enregistré en 2022 559 918 incidents de paiement, soit une augmentation de près de 12 %, comparativement à l’année précédente. C’est ce qui ressort d’un rapport sur la...

Virement instantané au Maroc : gros dilemme des banques

Décrétée début juin pour trois mois, la gratuité du virement interbancaire instantané, une innovation du Bank Al-Maghrib et du Groupement pour un Système interbancaire marocain de télécompensation, va bientôt prendre fin. En attendant, les banques se...

L’économie marocaine dopée par les MRE

Le dernier rapport de la Banque mondiale sur les migrations et le développement indique que 20 % des transferts d’argent de la région MENA proviennent des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Le dirham marocain prend de la valeur par rapport à l’euro

Le dirham s’est apprécié de 0,12% vis-à-vis de l’euro et s’est déprécié de 0,34% face au dollar américain entre le 01 et le 07 février 2024, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Les recommandations de la banque mondiale au Maroc

La banque mondiale a formulé quelques recommandations consignées dans son dernier rapport sur le climat et le développement (CCDR) du Maroc.

Le nouveau régime des dotations touristiques porte préjudice aux Marocains voyageant à l’étranger

Alors que l’Office des Changes assure avoir entrepris une réforme pour simplifier le régime des dotations touristiques pour tous les intervenants, y compris les banques, il a été constaté que le nouveau régime porte préjudice à de nombreux Marocains...

Croissance économique en 2023 : le Maroc entre optimisme gouvernemental et les incertitudes du HCP

En 2023, le Maroc devra faire face à des défis économiques importants, selon le Haut commissariat au plan (HCP). Les experts de cette institution estiment que la croissance économique atteindra seulement 3,3% cette année, en deçà des prévisions du...

Croissance économique du Maroc : voici les chiffres de la Banque mondiale

L’économie marocaine devrait croître de 2,5 % cette année avant d’enregistrer 3,3 % en 2024, selon les derniers chiffres publiés par la Banque mondiale. Ces chiffres sont principalement dus à la résilience du secteur du tourisme et de l’industrie...

Banques marocaines : Fitch Rating avertit

Les banques marocaines font face à une situation de dégradation de la qualité de leurs prêts, en dépit d’une plus grande sélectivité dans leur octroi, avertit l’agence de notation américaine Fitch Ratings.

Couverture sociale : un prêt de 3,1 MMDH de la BAD au Maroc

Le Maroc et la banque africaine de développement (BAD) ont signé deux accords de prêt pour le financement d’un projet de céréaliculture et la généralisation de la couverture sociale, portant sur un montant de plus de 3,1 milliards de dirhams.