Recherche

Tout se vend en catimini au Maroc… même les trésors archéologiques et les vestiges du passé

© Copyright : DR

22 mai 2014 - 21h27 - Maroc

La journée mondiale des musées, qui s’est déroulée le 18 mai, a été l’occasion de faire un constat : Les trésors archéologiques marocains disparaissent de la circulation quelque temps après avoir été découverts. Il en est ainsi d’un dinosaure trouvé au Maroc, âgé de 112 millions d’années, qui a été vendu à Paris… à 100.000 euros seulement.

Ce genre de ventes passe pratiquement inaperçu. Mais il faut savoir, selon Alarabiya.net, que l’on a mis 25 ans à réunir ce dinosaure marocain, appelé « Spinosaure », et ce, à Kinghine, dans le sud du Maroc. On a même consacré à ce dinosaure un timbre postal national… avant de le vendre à Paris, pour 100.000 euros.

Timbre de la poste marocaine à l’effigie du dinosaure de Tazouda

Et ce dinosaure n’est pas le seul trésor inestimable à avoir été vendu. Pour donner un autre exemple, une statue représentant le Dieu du vin Bacchus, a été volée dans les années 80. Elle avait été retrouvée à Volubilis. On peut également citer une pièce en or à l’effigie du roi Amazigh Juba, et qui datait de l’an 40 avant Jésus-Christ.

Aujourd’hui, des membres de la société civile ainsi que d’autres institutions commencent à demander le retour de tous les vestiges dérobés, vendus au marché noir, ou vendus tout court. Une attention toute particulière est donnée à l’époque du protectorat, où le Maroc a perdu un grand nombre de ses trésors archéologiques et historiques.

Certaines mafias s’activent même, actuellement, à dérober ce qui reste. Notamment auprès de la population dans certaines régions. Des les régions du sud marocain, ces mafias, profitant de la crédulité des gens, proposent par exemple, sous-couvert de bonne foi, de changer les anciennes (et magnifiques) portes, avec des gravures et des incrustations magnifiques, par des nouvelles, en fer. C’est un exemple parmi tant d’autres qu’utilisent ces malfaiteurs qui se prétendent bienfaiteurs afin de dépouiller les personnes qui ont des trésors dont ils ne connaissent pas la valeur.

Pour finir, notons que durant la journée mondiale des musées, 8 musées marocains ont ouvert leurs portes gratuitement au public pour permettre aux Marocains de découvrir les vestiges qui témoignent de l’histoire ancestrale du Maroc, et s’arrêter sur les richesses des musées marocains.

Plutôt ce qui en reste…

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact