Un site archéologique détruit pour une ferme de pastèques à Zagora

6 octobre 2022 - 18h20 - Maroc - Ecrit par : P. A

Les ministères de l’Intérieur et de la Culture ont dépêché une commission d’inspection à Zagora pour constater la destruction d’un important site archéologique par un agriculteur pour y installer sa ferme de pastèques.

L’agriculteur a saccagé le site archéologique « Ouakhir » d’une valeur historique et patrimoniale inestimables pour y aménager une ferme agricole destinée à la culture de la pastèque, rapporte le quotidien Assabah. Le site, découvert par le chercheur français André Simoneau et inscrit au catalogue des sites d’inscriptions rupestres sous le numéro 150039, est situé dans la commune rurale de Ktaoua, à Zagora, dans la région de Drâa-Tafilalet.

À lire : Tout se vend en catimini au Maroc… même les trésors archéologiques et les vestiges du passé

Avant sa destruction, le site contenait des inscriptions rupestres réalisées dans le style « tazina », explique un chercheur en archéologie cité par le quotidien, précisant que le site ne compte plus que trois inscriptions sur plus de 200. Ce genre d’acte de vandalisme constitue une menace pour le patrimoine archéologique de la région de Drâa-Tafilalet, la plus touchée au niveau national, selon le chercheur qui a lancé un appel aux autorités et à toutes les forces vives du royaume pour sa protection.

À lire : Maroc : plus de 2 millions de visites sur les sites archéologiques

Une commission d’inspection ministérielle s’est rendue sur place et a constaté les dégâts. Au terme de la visite, le ministère de la Culture devrait prendre les mesures nécessaires qui s’imposent pour protéger les sites archéologiques de la région. De même, l’Observatoire national du patrimoine culturel a appelé le ministère de l’Agriculture et les autres départements ministériels à veiller à la protection de ces sites lors de la phase des études d’impact des projets.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Zagora - Ministère de l’Intérieur (Maroc) - Ministère de la Culture - Archéologie

Aller plus loin

Tout se vend en catimini au Maroc… même les trésors archéologiques et les vestiges du passé

La journée mondiale des musées, qui s’est déroulée le 18 mai, a été l’occasion de faire un constat : Les trésors archéologiques marocains disparaissent de la circulation quelque...

Gilbert Collard pris en flagrant délit de mensonge sur un Marocain

Une crèche de Noël a été détruite à coups de marteau en Espagne. Un acte attribué à tort par l’ancien avocat devenu aujourd’hui député européen, Gilbert Collard, à un Marocain.

Pourquoi la culture de la pastèque a-t-elle été limitée à Zagora ?

Pour faire face à la pénurie d’eau, le gouverneur de la province de Zagora a pris des mesures urgentes, touchant certaines cultures, dont la pastèque.

Maroc : plus de 2 millions de visites sur les sites archéologiques

Le département de la culture du ministère de tutelle a annoncé mardi que plus de 2 millions de personnes ont visité les 19 sites archéologiques entre janvier et septembre 2019.

Ces articles devraient vous intéresser :

Les Marocains libres de choisir le prénom de leurs enfants, sous certaines conditions

Les officiers marocains de l’état civil sont à présent dans l’obligation d’accepter temporairement les prénoms déclarés, y compris ceux en contradiction avec la loi, contrairement aux pratiques antérieures, selon un décret qui vient d’être publié.

Safi : le maire s’octroie un garage en douce, la colère gronde

Le président de la commune urbaine d’Asfi a construit sans autorisation préalable un garage souterrain pour sa maison de deux étages, en chantier dans le quartier Miftah Al Rahma, suscitant l’indignation et la colère des résidents et des défenseurs des...

Maroc : les autorités veulent imposer une réduction de la facture énergétique de 30%

Pour faire face à la hausse de la facture énergétique, les autorités ont demandé aux collectivités de baisser drastiquement la consommation de l’électricité des établissements publics et des réseaux d’éclairage public.

Cimetières au Maroc : entre abandon et insécurité

La gestion des cimetières pose problème au Maroc. Selon un rapport du ministère de l’Intérieur, les sites existants sont saturés ou en état de dégradation et les collectivités territoriales peinent à les réhabiliter et à identifier des terrains viables...

La criminalité au Maroc est sous contrôle selon le ministre de l’Intérieur

Pas d’inquiétude à avoir en ce qui concerne la criminalité au Maroc. La situation sécuritaire dans le pays est « normale et sous contrôle », grâce aux efforts déployés par les autorités, affirme le ministre de l’Intérieur.

Maroc : des élus communaux corrompus révoqués

Le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit part en croisade contre la corruption au sein des collectivités territoriales. Il a instruit les walis et gouverneurs à l’effet de révoquer les présidents de communes qui sont en situation de conflits...

La viande consommée par les Marocains dangereuse pour la santé ? un ministre répond

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a assuré du bon état des abattoirs et de la qualité de la viande qui en est issue. Ceci, en réaction aux propos d’un conseiller parlementaire qui a dénoncé l’absence de maintenance des équipements et de...

Le journal en anglais à la télévision marocaine

Le Maroc manifeste un intérêt grandissant pour l’anglais. Il entend diffuser des informations dans cette langue qui est la plus parlée dans le monde, avec un total de plus de 1,4 milliard de locuteurs, afin d’attirer davantage les touristes anglophones.

Maroc : mise en garde contre les constructions illégales

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, a apporté des clarifications au sujet des démolitions dans les zones côtières.

Maroc : ménage au ministère de l’Intérieur ?

Un nouveau redéploiement s’annonce imminent au ministère de l’Intérieur avec, à la clé, la mise à la retraite de bon nombre de walis et gouverneurs et des nominations.