Le vapotage augmente le risque de contraction du Covid-19

17 août 2020 - 07h20 - Maroc - Ecrit par : J.K

Le risque de contracter le Covid-19 est 7 fois élevé chez les adolescents et les jeunes adultes qui utilisent à la fois des cigarettes électroniques et des cigarettes traditionnelles. C’est ce que révèle une étude de Stanford University School of Medicine.

Déjà connu pour ses conséquences sur les poumons et le système immunitaire, le tabagisme expose davantage à une infection au Covid-19, note l’étude des chercheurs. Les jeunes sont les plus exposés indique l’étude qui a tiré ses conclusions des tests faits sur plus de 4300 adolescents et jeunes adultes américains, âgés de 13 à 24 ans.

Selon Shivani Mathur Gaiha, chercheur postdoctoral à la Stanford University School of Medicine et auteur principal de l’étude, les jeunes se trompent quand ils comptent sur la force leur jeune âge pour résister au nouveau coronavirus. Même jeune, le tabagisme augmente le risque de contamination constate l’étude.

Les chercheurs n’ont pu établir le lien entre le tabagisme et cette exposition au risque de contamination au Covid-19. Néanmoins, ils pensent que des comportements tels que le partage des produits de vapotage, le fait de toucher à plusieurs reprises le visage et la bouche dans la pratique du tabagisme peuvent augmenter le risque d’infection.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : États-Unis - Santé - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Ces articles devraient vous intéresser :

Au Maroc, l’été rime avec piqûres de scorpion

La recrudescence des piqûres de scorpion dans certaines régions du Maroc, en cette période de canicule et de saison estivale, inquiète. Les spécialistes appellent les citoyens à prendre les précautions pour prévenir ces piqûres mortelles.

Maroc : bonne nouvelle pour le personnel de la santé militaire

Au Maroc, le gouvernement a décidé de revaloriser les primes de risque attribuées au personnel de la santé militaire bénéficiant du statut de salariés des Forces armées royales (FAR).

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé jusqu’au 31 décembre

Le gouvernement vient d’annoncer, une nouvelle fois, la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Maroc : les taxes sur les cigarettes électroniques passent à 40%

Les droits d’importation des cigarettes électroniques devraient passer de 2,5 à 40 % dès l’année prochaine. La mesure est très mal accueillie par les commerçants.

Le Maroc teste un système de santé intelligent

Le Maroc prévoit d’installer un « système de santé intelligent » dans les centres de santé des régions de Rabat-Salé-Kénitra (16), Fès-Meknès (15), Beni Mellal-Khénifra (11) et Draâ-Tafilalet (11). Cette première phase du projet devrait nécessiter un...

Ces plantes qui empoisonnent les Marocains

L’intoxication par les plantes et les produits de pharmacopée traditionnelle prend des proportions alarmantes au Maroc. Le Centre antipoison du Maroc (CAPM) alerte sur ce problème de santé publique méconnu du grand public.

Maroc : mauvaise nouvelle pour les fumeurs

Sale temps pour les fumeurs marocains qui devront, une fois encore, passer à la caisse pour s’acheter leurs cigarettes. Cette augmentation vient d’être validée définitivement et doit entrer en vigueur au début de l’année.

Le tourisme marocain connaît une embellie pendant les fêtes de fin d’année

Au Maroc, plusieurs établissements hôteliers ont fait le plein pendant les fêtes de fin d’année. Une embellie après deux ans difficiles de crise sanitaire liée au Covid-19.

Covid-19 : les Marocains désertent les centres de vaccination

Au Maroc, ce n’est plus la grande affluence dans les centres de vaccination. La stabilité de la situation épidémiologique semble expliquer ce désintérêt des Marocains pour la vaccination contre le Covid-19.

Aziz Akhannouch confiné après avoir contracté le Covid-19

Le Chef du gouvernement,Aziz Akhannouch, a contracté le Covid-19, sous une forme asymptomatique, selon le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas.