Viol collectif de Khadija : la police met fin à la cavale d’un suspect

24 janvier 2019 - 13h00 - Ecrit par : Bladi.net

Après plusieurs mois de cavale, la police a réussi à mettre la main sur l’un des principaux suspects dans l’affaire de Khadija, du nom de cette adolescente victime d’un viol collectif pendant de longues semaines.

Des sources citées par Alyaoum24 expliquent que l’homme a été arrêté lundi dernier par les gendarmes. Il s’agit du fameux « Azeddine » dont le prénom était tatoué sur plusieurs parties du corps de la jeune femme. Le père de Khadija a eu du vent, dit-il, de cette arrestation mais attend encore la confirmation de la part de la police.

Un autre suspect aurait également été arrêté. Il s’agit d’un certain « Salah », qui s’était aussi volatilisé après l’éclatement de cette affaire dans la région de Beni Mellal.

Pour rappel, Khadija a été kidnappée, tatouée, violée et séquestrée pendant près de 2 mois par des jeunes de son village, selon son témoignage diffusé sur les réseaux sociaux. Les 12 présumés agresseurs avaient été arrêtés puis poursuivis pour « association de malfaiteurs », « viols », « enlèvement et séquestration », « traite d’êtres humains » et « attentat à la pudeur consommé ou tenté avec violences ».

Tags : Beni Mellal - Gendarmerie Royale - Violences et agressions

Nous vous recommandons

Imran Louza délaisse la France pour le Maroc

Imran Louza, joueur évoluant à Watford, a finalement choisi le Maroc après de longs mois de suspense. Une bonne nouvelle pour Vahid Halihodzic qui cherche à apporter du sang neuf à l’équipe avant les éliminatoires de la coupe du monde...

MRE retraités : nouvelles conditions de dédouanement des véhicules

Les autorités marocaines ont assoupli les mesures concernant l’abattement de 90 % sur le dédouanement des voitures importées par les Marocains résidant à l’étranger (MRE) retraités. Toutefois, l’importation des véhicules de plus de cinq ans est toujours...

L’Espagne cherche-t-elle à éviter une nouvelle crise avec le Maroc ?

L’Espagne continue de jouer l’apaisement avec le Maroc. Il a été interdit à des journalistes de la chaine publique espagnole TVE de participer à un voyage professionnel aux camps de Tindouf, au cours duquel des confrères d’autres médias devront interviewer...

Michael Passenier va-t-il entraîner à nouveau Badr Hari ?

Les affrontements qui ont eu lieu le 19 mars dans la Trixxo Arena à Hasselt, en Belgique lors du combat entre le Marocain Badr Hari et le Polonais Arkadiusz Wrzosek au Glory 80 continuent de susciter des commentaires. Michael Passenier, ancien coach...

Difficile pour Gad Elmaleh d’obtenir la nationalité française

Amoureux de la France, l’humoriste maroco-canadien Gad Elmaleh ne possède pourtant pas la nationalité française. Il évoque les raisons qui l’ont poussé à ne plus la demander.

Le Maroc va-t-il suspendre ses vols avec la France ?

Le Maroc pourrait suspendre ses liaisons avec la France où la situation sanitaire s’est brutalement aggravée. Le pays est à sa cinquième vague, après une augmentation continue des cas enregistrés ces trois dernières...

Pourquoi Hakim Ziyech n’a pas célébré son but face à Brighton

L’entraîneur de Chelsea Thomas Tuchel revient sur le refus de l’international marocain Hakim Ziyech de célébrer son but face à Brighton (1-1) mardi 18 janvier à l’Amex stadium.

Réaction du groupe OCP au reportage de France 5

Le groupe OCP a relevé les contre-vérités contenues dans le documentaire « Vert de rage : engrais maudits », diffusé le 19 septembre 2021 sur France 5 et saisi par la même occasion le comité d’éthique de France...

Le départ de Vahid Halilhodzic se précise, l’Algérie sa prochaine destination ?

Le sélectionneur du Maroc, Vahid Halilhodzic, est sur la sellette. Son départ était annoncé depuis l’élimination des Lions de l’Atlas en huitièmes de finale de la Coupe d’Afrique au Cameroun. La crise avec certains joueurs comme Hakim Ziyech est venue...

Le Maroc a du mal à trouver du blé à l’international

Le Maroc a du mal à trouver des fournisseurs pour sa demande de blé dur américain (une importation de 363 000 tonnes). L’appel d’offres lancé dans ce sens s’est avéré infructueux.