Molenbeek : la famille de Rachid malmenée par la police

4 janvier 2021 - 08h20 - Belgique - Ecrit par : J.K

Une famille molenbeekoise a reçu comme cadeau de nouvel an, une interpellation musclée de la police belge. La famille, encore sous le choc, dénonce alors que la police dément.

Dans la nuit du nouvel an, de jeudi à vendredi, aux alentours de 22 heures, des adolescents jetaient des pétards dans la rue devant la maison, sourds à l’injonction d’un membre de la famille d’arrêter. Alertée par le bruit, la police débarque. Pris de peur, fait savoir La dernière heure, les jeunes étaient « rentrés chez nous pour se cacher. Ils sont trois, quatre, cinq je ne sais pas trop », a expliqué Rachid, boulanger.

Lorsque les policiers sont arrivés, « Ils m’ont poussé, ils sont rentrés dans la maison et sont montés à l’étage », a indiqué Faris, le frère de Rachid (…) J’ai entendu un coup de sonnette et le temps que je redescende, les policiers ont défoncé la porte avec un bélier, arrachant la porte et m’ont braqué », a-t-il ajouté. Certains policiers sont descendus à la cave et d’autres, sont montés à l’étage. Quand leur mère de 76 ans était sortie à cause du bruit, « ils l’ont prise par le bras en lui interdisant de sortir », détaille Rachid, soulignant, « nous avons été traités comme si nous étions des terroristes islamistes, pire, des animaux. C’est simple, c’était la Gestapo ». Au troisième étage, les adolescents qui se cachaient ont été arrêtés.

Une version que balaie la police de Bruxelles-Ouest couvrant Molenbeek, indiquant que « plusieurs jeunes, des adultes, lancent des pétards dans la rue, après le couvre-feu et pénètrent dans la maison avec l’accord des habitants ». Après avoir sonné 30 minutes durant, et devant le refus d’ouvrir, les policiers disent avoir appelé le magistrat de garde qui a donné l’accord d’entrer. « Nous sommes donc rentrés par la force », a précisé la porte-parole Caroline Vervaet. Au total, sept intrus ont été arrêtés, ainsi que les personnes qui n’habitent pas là. Hormis cela, la perquisition s’est bien déroulée s’est-elle félicitée.

Mais, cette version n’empêche pas Rachid de porter plainte. « Quand je vois dans quel état ils ont laissé ma maison et ma mère. Ils n’avaient aucun mandat », s’est-il indigné.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Belgique - Violences et agressions - Arrestation

Aller plus loin

Camélia Jordana accuse les policiers de "massacrer" les arabes et les noirs

L’actrice et comédienne, Camélia Jordana, a profité de son passage sur l’émission "On n’est pas couché" de Laurent Ruquier pour se prononcer sur les accusations de violences...

Quand les colonnes de la police française « puent » racisme et violence

L’agression de Michel Zecler, comme à tant de nombreux policiers d’origine maghrébine et subsaharienne, met à nu quelques « brebis galeuses », tapies dans les colonnes de la...

Des policiers français renvoyés pour racisme

Des policiers de Rouen ont été démis de leurs fonctions. Il leur est reproché le "manquement au devoir d’exemplarité par un comportement indigne des fonctions".

Belgique : un mineur victime de racisme lors d’un contrôle de police

La police d’Anvers est accusée d’avoir frappé un jeune de 16 ans lors d’un contrôle lié au respect des mesures sanitaires. Le policier qui a frappé l’adolescent affirme avoir...

Ces articles devraient vous intéresser :

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Violences au L’Boulevard : voici les explications du comité d’organisation

Au lendemain des actes de violence et de vandalisme survenus lors du festival L’Boulevard, le comité d’organisation a réagi, expliquant les causes de ce débordement. De nouvelles mesures sécuritaires ont été dévoilées.

Catalogne : un Algérien suspecté d’agression violente d’un Marocain arrêté

L’homme d’origine algérienne qui a violemment agressé un ressortissant marocain cette semaine dans le nord de l’Espagne a finalement été arrêté par la police. Un avis de recherche avait été émis le qualifiant d’individu « très dangereux ».

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.

Rapport inquiétant sur les violences faites aux femmes marocaines

Au Maroc, les femmes continuent de subir toutes sortes de violence dont les cas enregistrés ne cessent d’augmenter au point d’inquiéter.

Un Marocain tabassé par des videurs dans le nord de l’Espagne

Un jeune homme de 23 ans, médiateur culturel d’origine marocaine résidant à la Corogne, dans le nord-ouest de l’Espagne, a porté plainte, affirmant avoir été victime d’une agression racistede la part de deux videurs.

Ali B : un nouvel abum pour faire oublier ses ennuis judiciaires

Après avoir été éclaboussé par une affaire d’agressions sexuelles sur des candidates de l’émission The Voice of Holland, le rappeur néerlandais d’origine marocaine Ali B préparerait son retour sur la scène musicale. Il serait sur le point de sortir un...

Youssra Zouaghi, Maroco-néerlandaise, raconte l’inceste dans un livre

Victime d’abus sexuels et de négligence émotionnelle pendant son enfance, Youssra Zouaghi, 31 ans, raconte son histoire dans son ouvrage titré « Freed from Silence ». Une manière pour elle d’encourager d’autres victimes à briser le silence.

Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Drame dans la commune d’Ait Amira. Un jeune homme a donné un coup de couteau mortel à son père après que ce dernier a refusé de lui donner de l’argent pour acheter un paquet de cigarettes.

Un ancien joueur marocain condamné pour viol sur sa fille

L’ancien joueur néerlandais d’origine marocaine, Tarik Oulida, a été condamné par le tribunal de Marbella (Malaga) à deux ans et demi de prison pour abus sexuels sur sa fille.