Youssef T. mis en examen pour avoir percuté des policiers

2 mai 2020 - 09h00 - France - Ecrit par : Bladi.net

Youssef T., le jeune qui a percuté des policiers, lundi dernier à Colombes dans les Hauts-de-Seine, a été présenté, vendredi, au juge d’instruction pour sa mise en examen.

"Tentative d’assassinat sur personnes dépositaires de l’autorité publique, en relation avec une entreprise terroriste". Tels sont les faits mis à la charge du jeune Youssef T., âgé de 29 ans, qui a percuté plusieurs policiers. Après sa présentation au juge d’instruction, ce dernier a ordonné l’ouverture d’une information judiciaire, informe LCI. Le mis en cause est poursuivi pour avoir violemment percuté, dans la soirée du lundi, trois policiers à Colombes, alors qu’il se trouvait à bord d’une BMW noire. Les trois avaient été hospitalisés ; deux avaient été grièvement blessés et le troisième, légèrement.

Dans un communiqué, le parquet national antiterroriste (PNAT) a indiqué que le mis en cause a fait allégeance à l’État islamique. Le communiqué précise que Youssef T. expliquait, dans une lettre retrouvée dans sa voiture en plus du couteau, qu’il faut se lancer "à corps perdu dans la bataille pour imposer la charia sur l’ensemble de la terre". Youssef T. ne regrette pas son geste, bien au contraire. Il le revendique parce qu’il en éprouve une certaine fierté et a même regretté de n’avoir pas réussi à tuer les policiers en cause, renseigne LCI. Le mis en cause a déclaré aux enquêteurs que la charia devrait d’ailleurs être appliquée en France.

Il ressort de l’expertise psychiatrique réalisée mardi, que Youssef T. avait la pleine jouissance de toutes ses facultés au moment de la commission des faits, même s’il est psychologiquement fragile. Son avocat a dit vouloir porter plainte pour violation du secret de l’enquête, du droit à la présomption d’innocence et du droit au respect de la vie privée, à cause de la diffusion sur les réseaux sociaux, des photos de Youssef T. en garde à vue.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Criminalité - Arrestation

Aller plus loin

Un Marocain d’Espagne condamné pour avoir foncé sur la police

Le tribunal de Palma a condamné à cinq ans de prison un Marocain de 41 ans pour avoir intentionnellement percuté à Son Banya un véhicule de la police nationale, causant des...

Course-poursuite à Palma : Un Marocain en fuite après avoir percuté une voiture de police

Un Marocain au volant d’une Mazda Xedos V6 avec de fausses plaques d’immatriculation, a forcé le passage à un contrôle de police dans le quartier de Can Valero à Palma, puis a...

Ces articles devraient vous intéresser :

Criminalité au Maroc : les chiffres

Les chiffres officiels de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) montrent les baisses importantes dans toutes les catégories de crimes en 2023.

Maroc : les tribunaux submergés après la levée des mesures restrictives

Depuis que l’amélioration de la situation épidémiologique au Maroc a entraîné l’assouplissement des mesures restrictives, la vie a repris dans les tribunaux avec une hausse considérable du nombre de plaintes, procès et affaires pénales.

Maroc : appel à l’arrêt immédiat des opérations d’abattage de chiens

Un collectif des associations marocaines de protection animale dénonce « des opérations brutales et inhumaines, de capture et d’abattage des animaux à travers tout le pays, incluant ceux déjà stérilisés, vaccinés et identifiés ».

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

La criminalité au Maroc est sous contrôle selon le ministre de l’Intérieur

Pas d’inquiétude à avoir en ce qui concerne la criminalité au Maroc. La situation sécuritaire dans le pays est « normale et sous contrôle », grâce aux efforts déployés par les autorités, affirme le ministre de l’Intérieur.