Près de 10 millions de touristes à fin 2010 au Maroc

3 septembre 2010 - 04h18 - Economie - Ecrit par : J.L

Le Maroc dépassera les 9 millions de touristes à fin 2010, et ce malgré la conjoncture économique difficile que traverse le monde ces dernières années. C’est en tout cas ce qu’a promis le ministre du Tourisme, Yasser Znagui, dans une déclaration à la presse lors du lancement de la rénovation du village de vacances Yasmina du Club Med de Cabo Negro.

Cet objectif répond, selon le ministre, aux aspirations de la stratégie touristique nationale qui visait les 10 millions de touristes en 2010 et qui représente 94% du chiffre prévu.

Yasser Znagui s’est déclaré confiant quant au développement du tourisme national qui enregistre une croissance de 6%, représente 9% du produit intérieur brut et a soutenu la croissance du pays à hauteur de 15% au cours des 10 dernières années.

Le développement du tourisme national est dû principalement aux infrastructures de base réalisées ces dernières années et aux projets touristiques de luxe qui ont vu le jour dans le nord du Royaume tel le projet de "Tamuda Bay" a conclu le ministre.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tourisme - Destination - Club Med - Plan Azur - Plan Biladi - Yassir Znagui - Ministère du Tourisme

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : changement majeur chez Airbnb

La plateforme américaine Airbnb interdit désormais toutes les caméras de surveillance à l’intérieur des logements mis en location. Cette nouvelle règle entrera en vigueur en avril dans tous les pays, y compris le Maroc.

Le Maroc fait le pari de la diversité touristique

Le Maroc compte augmenter sensiblement la capacité hôtelière dans les prochaines années et préparer le pays pour la Coupe du monde 2030. Un plan vient d’être lancé dans ce sens et il est très ambitieux.

L’aéroport de Tanger fait peau neuve

Le projet de développement et d’expansion de l’aéroport Ibn Batouta, vise à contribuer au développement touristique et économique de la ville de Tanger. La commune apporte une contribution financière.

Maroc : voici les plages qu’il faut éviter cette année

Alors que les 24 plages propres (Pavillon bleu) au Maroc ont été révélées cette semaine, le ministère de la Transition énergétique et du Développement durable vient de publier la liste des plages où il n’est pas recommandé de se baigner cette année.

Les couples non-mariés pourraient partager une chambre d’hôtel au Maroc

Au Maroc, le ministère du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire a engagé des concertations avec les ministères de l’Intérieur et de la Justice, en vue de la levée de l’interdiction pour les couples non-mariés de partager la...

Séisme : l’économie marocaine touchée en plein cœur

Le puissant séisme qui a touché le Maroc dans la nuit du vendredi 8 septembre, n’a pas causé que des dégâts humains et matériels. Il affecte durement l’économie du royaume, en plein essor depuis une dizaine d’années.

Touristes au Maroc : les chiffres d’une année record

Quelque 13,2 millions de personnes ont visité le Maroc durant les onze premiers mois de 2023, battant le record absolu de 12,9 millions de touristes de toute l’année de 2019, selon le ministère du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Économie sociale et...

Maroc : les recettes touristiques se consolident au troisième trimestre de l’année

Les recettes touristiques se sont élevées à 52,2 milliards de dirhams à fin août dernier, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF), en forte augmentation de 155,9 % par rapport aux chiffres de l’année dernière.

Taxis contre Indrive : quand la rue marocaine devient un ring

La Coordination nationale et le Bureau régional de l’Organisation nationale pour les droits humains et la défense des libertés au Maroc appellent les autorités responsables du secteur des transports à trouver des solutions efficaces pour résoudre le...

Du changement pour les voitures des MRE à leur arrivée à la douane

Les Marocains résidant à l’étranger devront se soumettre à un nouveau document émis par l’administration des douanes et qui concerne la circulation des véhicules immatriculés à l’étranger.