Nouvel Album de Nass El Ghiwane : « Ennehla Shama »

2 octobre 2006 - 04h51 - Culture - Ecrit par : L.A

La musique, la bonne, n’a pas d’âge ! En témoigne le nouvel album « Ennehla Shama » du groupe mythique des années 70, 80 et 90, Nass El Ghiwane. Un véritable coffret ghiwani avec, de temps à autre, une touche Malhoune, chaâbie ou encore du gnawi blues...

En 1985, feu Hassan II rencontrait Nass El Ghiwane, Jil Jilala et autres artistes stars de l’époque. En pleine discussion, il leur a proposé, en leur racontant l’histoire d’Ennehla, de chanter le poème Ennehla : « Vous qui ne cessez pas de chanter sur des sujets en rapport avec le quotidien des Marocains, essayez de chanter l’histoire d’Ennehla ! », avait dit feu Hassan II à Nass El Ghiwane et autres artistes présents. Les années passent et le poème Ennehla est toujours introuvable. Depuis cette date donc, aucun des chanteurs marocains n’a pu interpréter le poème Ennehla. Il fallait donc attendre ces dernières années pour que l’un des amis de Omar Sayed le contacte pour l’informer qu’il a le fameux poème d’Ennehla. Effectivement, Nass El Ghiwane ont pu se procurer ce poème de feu El Haj Thami Lamdaghri. « Après tant d’années donc, nous avons pu trouver l’intégralité de ce poème à Sidi Bernoussi, quartier avoisinant Hay Mohammadi. L’auteur y parle d’un dialogue entre un Sultan et la reine des abeilles, dialogue où elle met en valeur la qualité des services de ses ministres-abeilles qui l’approvisionnent en miel, alors que ceux du Sultan ne font que cacher au Souverain la réalité et les problèmes de ses sujets », nous a dit Omar Sayed.

Concernant ce nouvel album de Nass El Ghiwane, il est le troisième après la mort de Larbi Batma. Mais d’après Omar Sayed : « il faut reconnaître que l’essentiel du travail a été assuré par Rachid Batma, Hamid Batma et Chifaâ Abdelkrim, l’élève de Allal. Ces trois jeunes garçons ont fait de leur mieux pour la production de cet album. Pour ma part, ma contribution s’est limitée uniquement à quelques remarques concernant par exemple le Choral. J’ai aussi chanté quelques morceaux. J’espère que ce travail atteindra les résultats escomptés ». Dans cet album, Nass El Ghiwane ont veillé à ce que le style musical ghiwani propre au groupe depuis de longues années soit respecté et enrichi, entre autres, par une touche gnawi, voire gnawi blues (Nahnou Sifroune). Il y a aussi du style gnawi avec une touche chaâbie (Ya Chellal, La Tsalouni Aala Lajrah). Le texte et les paroles, quant à eux, sont presque les mêmes. Le texte ghiwani est fort présent avec ses métaphores qui en disent long sur la souffrance, le quotidien et les problèmes de l’homme avec son environnement. Des paroles qui ciblent en général des valeurs essentielles pour la vie en harmonie et en paix. Bref, ce sont des textes reflétant le vécu social du Marocain et de l’Homme arabe.

Toutefois, l’introduction de moyens technologiques dans le son a beaucoup aidé à réaliser un produit agréable à l’oreille. Le son dans cet album a évolué par rapport aux chansons d’antan. En tout, un chant puissant et précis. Les voix de Rahid Batma, Hamid Batma, Omar Sayed et Allal se relaient et harmonisent efficacement. Les percussions (Rachid), le Bendir (Omar), le Sentir (Hamid) offrent aux lignes mélodiques du banjo (Allal) une solide assise rythmique. Autrement dit, le nouveau ghiwane est bel et bien arrivé...

La Nouvelle Tribune

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Musique - Nass El Ghiwane

Aller plus loin

Omar Sayed, co-fondateur de Nass El Ghiwane, opéré d’urgence

L’artiste Omar Sayed, l’un des fondateurs du groupe marocain Nass El Ghiwane, a été admis dans la journée de mardi dans une clinique privée à Casablanca.

Ces articles devraient vous intéresser :

Dounia Batma bientôt célibataire

La chanteuse marocaine très controversée Dounia Batma s’apprête à tourner une page importante de sa vie. Le divorce tant annoncé avec son mari Mohamed Al Turk, ne serait plus qu’une question de jours.

L’état de santé de la chanteuse Khadija El Bidaouia s’aggrave

Nawal, la fille de la chanteuse Khadija El Bidaouia a annoncé qu’en raison de la propagation du cancer du poumon dont souffre sa mère, les médecins ont décidé d’arrêter la chimiothérapie.

Khtek, rappeuse marocaine, se confie sur sa maladie

Dans une interview, la rappeuse marocaine Khtek, de son vrai nom Houda Abouz, se confie sur sa bipolarité. La musique lui sert de thérapie, mais aussi de canal de sensibilisation.

Les cafés et restaurants menacés de poursuites judiciaires

Face au refus de nombreux propriétaires de cafés et restaurants de payer les droits d’auteur pour l’exploitation d’œuvres littéraires et artistiques, l’association professionnelle entend saisir la justice.

Le chanteur marocain Abdellah El Daoudi en deuil

Le chanteur marocain Abdellah El Daoudi vient d’annoncer une triste nouvelle dans un message publié sur les réseaux sociaux.

Samira Saïd : la retraite ?

La chanteuse marocaine Samira Saïd, dans une récente déclaration, a fait des confidences sur sa vie privée et professionnelle, révélant ne pas avoir peur de vieillir et avoir pensé à prendre sa retraite.

Saad Lamjarred sanctionné par Youtube ?

Le chanteur marocain Saad Lamjarred explique les raisons qui seraient derrière la baisse inquiétante du nombre de vues de ses chansons sur la plateforme YouTube.

Rap en darija : La spécificité linguistique du rap marocain

Dans un entretien à TV5 Monde, Anissa Rami, journaliste spécialiste du rap revient sur les origines du rap marocain et son évolution dans le temps.

Samira Said et Saad Lamjarred très critiqués

Le compositeur marocain Nabil El Khalidi a dénié à la chanteuse Samira Said et au chanteur Saad Lamjarred le statut d’artiste de renommée mondiale. Il estime par ailleurs qu’aucun artiste arabe, ancien ou nouveau ne l’a été.

Qui sont les représentants du Maroc aux AFRIMA 2022 ?

En tout, quatre artistes marocains sont nominés dans plusieurs catégories aux Africa Music Awards (AFRIMA) qui se tiendront du 8 au 11 décembre 2022.