USA : une chaîne d’hôtels prévue à travers le Maroc

9 novembre 2006 - 22h20 - Economie - Ecrit par : L.A

Quelques mois à peine après le lancement des accords de libre-échange conclus entre le Maroc et les USA, un premier investissement d’envergure s’annonce à Marrakech. Il s’agit de la construction d’un hôtel composé de 52 suites classé en 4* pour un montant de 80 millions de DH.

Suivront 7 autres établissements qui seront réalisés d’ici trois ans. Le promoteur est Chris Rivadalla, un Américain originaire de l’Etat de l’Arizona et plus particulièrement de la ville de Scottsdale, destination touristique de luxe. L’investissement est de taille et justifie pleinement le déplacement de l’ambassadeur des USA au Maroc, Thomas Riley, et toute une délégation de la ville américaine pour l’inauguration de ce premier établissement de la chaîne, sis sur la route de Casablanca (à proximité de chez Ali). Techniquement, cet l’hôtel a ouvert ses portes à titre de test, il y a un mois avec un effectif de 90 personnes. Effectif qui ira en crescendo. En effet, dans la foulée, l’établissement met en place un restaurant cubain. « C’est un exemple parfait de ce que peut créer un investissement américain », souligne Riley. Octogone est le nom de la chaîne créée par Rivadalla. Son nom commercial est Terre Resort & Spa.

Ce genre de produit est à la mode à Marrakech. Toutes les grandes enseignes s’y mettent à l’instar de la chaîne française, Accor, qui a lancé la construction d’un même type d’hôtel et dont l’ouverture est prévue en 2007.

En attendant, l’hôtel américain sera le premier sur cette niche et devrait ainsi contribuer à une reprise sur le marché américain, en baisse depuis les évènements du 11 septembre. A noter que le nombre de visiteurs américains en 2006 a à peine dépassé les 70.000 touristes dont plus de 12.000 arrivées à Marrakech sur les 8 premiers mois. Des palaces, comme la Mamounia, ont connu pourtant des années très fastes avec les touristes américains.

Souvent, c’est la méconnaissance du produit et aussi les méfaits des guerres (Irak), le terrorisme… qui entravent la reprise de ce marché touristique, d’autant plus que les Américains ne voyagent pas beaucoup en dehors de leur pays.
S’adressant aux élus de Scottsdale, Omar El Jazouli, maire de Marrakech a insisté longuement sur ces amalgames qui nuisent à Marrakech : « Et pourtant, nous sommes bien loin de tout conflit et sommes certainement une des villes les plus sûres du monde », conclut-il.

L’Economiste

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tourisme - États-Unis - Implantation

Ces articles devraient vous intéresser :

Au Maroc, 20% des entreprises de transport touristique mettent la clé sous le paillasson

Les entreprises de transport touristique n’ont pas pu se refaire une bonne santé financière après la crise sanitaire liée au Covid-19 qui a touché de plein fouet le secteur. Conséquence : près de 20 % d’entre elles se voient contraintes de mettre la...

Maroc : le secteur du tourisme fait un retour en force

Avec l’Opération Marhaba 2022 et la reprise des activités touristiques, le secteur revient à un taux de récupération d’avant la crise sanitaire, selon le rapport mensuel de l’Office des changes publié le lundi 3 octobre.

Le Maroc veut devenir une destination touristique incontournable

La ministre marocaine du Tourisme, Fatim-Zahra Ammor, a dévoilé la nouvelle feuille de route élaborée pour le secteur à l’horizon 2026 afin de faire du Maroc l’une des plus grandes destinations touristiques au monde.

Maroc : les recettes touristiques se consolident au troisième trimestre de l’année

Les recettes touristiques se sont élevées à 52,2 milliards de dirhams à fin août dernier, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF), en forte augmentation de 155,9 % par rapport aux chiffres de l’année dernière.

Le tourisme marocain surfe sur la vague « Lions de l’Atlas »

Les exploits des Lions de l’Atlas au Qatar ne font pas seulement le bonheur des fans de football. Ils constituent également une bonne campagne publicitaire pour le tourisme marocain, selon l’Office national marocain du tourisme (ONMT).

La reprise du tourisme marocain boostée par les MRE

L’arrivée des Marocains résidant à l’étranger (MRE) a fortement contribué à la forte embellie du tourisme marocain frappé de pleins fouets par la crise sanitaire liée au Covid-19.

Maroc : le football comme vitrine touristique

La Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF) et l’Office National Marocain du Tourisme (ONMT) ont annoncé mercredi un partenariat stratégique, dans l’objectif de mettre en avant le Maroc comme destination touristique à travers le football.

Au Maroc, le tourisme se remet des effets de la pandémie de Covid-19

Lentement mais sûrement, l’industrie touristique se remet progressivement du Covid-19. C’est ce qui ressort de la présentation du budget du ministère du Tourisme devant la Commission des secteurs productifs à la Chambre des représentants.

Tourisme : Le Maroc vise le Top 10 mondial

L’Office national marocain du tourisme (ONMT) a présenté son plan d’action ambitieux pour la période 2023-2026 lors d’une nouvelle édition des « Tourism Marketing Days » qui s’est tenue à Rabat le 4 avril. Intitulé « Light In Action », ce plan d’action...

Les couples non-mariés pourraient partager une chambre d’hôtel au Maroc

Au Maroc, le ministère du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire a engagé des concertations avec les ministères de l’Intérieur et de la Justice, en vue de la levée de l’interdiction pour les couples non-mariés de partager la...