Abbie Chalgoum : une enfance brisée par la violence domestique

12 décembre 2023 - 17h30 - Culture - Ecrit par : S.A

L’acteur et auteur néerlandais d’origine marocaine Abbie Chalgoum a été victime de violence domestique de la part de son père. Il revient sur cette période difficile.

Abbie Chalgoum a connu une enfance sous le signe de la violence. Son père s’est montré violent à plusieurs reprises. Il commence à vivre cet enfer après avoir quitté Marrakech en 1983 pour les Pays-Bas. Il s’attendait souvent à une intervention extérieure, comme celle des voisins ou des enseignants, mais personne n’est venu à son secours. La situation empire. Tous les enfants de la maison subissaient de la violence. Les filles subissaient, elles, des restrictions encore plus sévères. La persistance de cette violence physique et mentale a fini par détruire Abbie et les autres enfants. Cela a créé un sentiment d’inutilité et de dégoût de soi du jeune Marocain. Devenu adulte, il a eu du mal à exprimer ses sentiments et à établir des relations. Il a souffert de graves dépressions et développé une addiction à l’alcool.

À lire : L’artiste Jaouad Alloul évoque son homosexualité et ses extravagances

La mère d’Abbie, était elle-même victime de violence. Elle a tenté de protéger ses enfants jusqu’à ce qu’ils atteignent l’âge adulte. « Je ne l’ai jamais su à l’époque, mais elle était aussi maltraitée. J’ai découvert qu’elle s’était souvent assurée que nous ne soyons pas battus. C’est alors que vous commencez vraiment à connaître votre mère. Elle est restée avec lui tout ce temps, jusqu’à ce que le plus jeune ait dix-huit ans et parte de la maison. C’est alors seulement qu’elle l’a quitté », raconte l’acteur au media AD.

À lire : Khtek, rappeuse marocaine, se confie sur sa maladie

Aujourd’hui, Abbie, qui vit avec sa femme et ses deux enfants à Haarlem, se sent investi d’une mission, celle de sensibiliser sur la violence domestique et de soutenir les victimes. Afin de réussir cette mission, il a sorti « Je reste avec toi », un livre dans lequel il raconte son histoire, et sa version théâtrale, qu’il présente également dans les écoles. Aussi, partage-t-il ses expériences sur les réseaux sociaux. Sur la toile, il reçoit à la fois des réactions positives et négatives.

Sujets associés : Pays-Bas - Violences et agressions - MRE

Aller plus loin

Des confidences de la cheffe cuisinière personnelle du roi Mohammed VI (vidéo)

Babette de Rozières, célèbre cheffe cuisinière française, et par ailleurs conseillère régionale d’Île-de-France, s’est confiée sur sa première rencontre avec le roi Mohammed VI...

Gad Elmaleh se confie sur l’une de ses souffrances

L’humoriste marocain Gad Elmaleh, 52 ans, s’est confié sur le « jugement permanent » dont il a souffert toute sa vie.

Khtek, rappeuse marocaine, se confie sur sa maladie

Dans une interview, la rappeuse marocaine Khtek, de son vrai nom Houda Abouz, se confie sur sa bipolarité. La musique lui sert de thérapie, mais aussi de canal de sensibilisation.

Les confidences d’Oumaïma Oumi Rayane sur sa vie de couple avec Remco Evenepoel

La Marocaine Oumaïma « Oumi » Rayane est l’épouse du Belge Remco Evenepoel, champion du monde de cyclisme. Les deux tourtereaux, âgés de 23 ans, vivent une histoire d’amour...

Ces articles devraient vous intéresser :

Entre droits des MRE et échange de renseignements fiscaux : le dilemme du gouvernement marocain

Le gouvernement d’Akhannouch revient sur les deux projets de loi sur l’échange de renseignements fiscaux et de données des Marocains résidant à l’étranger (MRE). Par la voix de son porte-parole, Mustapha Baïtas, il rassure une fois de plus les MRE.

MRE retraités : voici les conditions de dédouanement des véhicules

L’allégement fiscal pour les Marocains résidant à l’étranger (MRE) âgé de 60 ans et plus, ayant résidé plus de 10 ans hors du Maroc est toujours d’actualité. Ils bénéficient d’un abattement de 90 % lors du dédouanement d’un véhicule de tourisme, à...

Prix des billets de bateau : le ministère confirme une baisse pour les MRE

L’augmentation du prix des billets de ferry entre le Maroc et l’Espagne suscite l’inquiétude parmi les Marocains résidant à l’étranger (MRE), nombreux à se rendre cette année au Maroc pour voir leurs proches. Le ministre marocain du Transport et de la...

Marhaba 2023 : Le Maroc accueille 1,2 million de MRE, en hausse de 21%

Quelque 1,2 million de Marocains résidant à l’étranger (MRE) et de 280 000 véhicules sont entrés au Maroc dans le cadre de l’opération de l’opération Marhaba 2023, selon le ministère du Transport et de la logistique.

Les MRE bénéficient d’une exonération fiscale pour l’achat de logements sociaux

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) peuvent bénéficier d’une exonération fiscale lorsqu’ils achètent un logement social, à condition de remplir les critères énoncés dans le Code général des impôts, a affirmé Nadia Fettah, ministre de l’Économie...

Accord fiscal Maroc-OCDE : Le gouvernement rassure les MRE

Le porte-parole du gouvernement marocain, Mustapha Baïtas, a voulu rassurer les Marocains résidant à l’étranger (MRE) au sujet de l’échange automatique d’informations financières et fiscales, signé par le royaume avec l’OCDE à Paris le 25 juin 2019.

Échange de données fiscales sur les MRE : le projet de loi reporté

Le gouvernement d’Akhannouch est appelé à revoir deux projets de loi sur l’échange de renseignements fiscaux et de données des Marocains résidant à l’étranger (MRE) qui ont fait l’objet d’une polémique. L’année 2025 est la date du délai de leur...

Le nombre de MRE en hausse de 10% à Tanger Med

Le flux de MRE accueillis au port de Tanger Med, dans le cadre de l’opération Marhaba a augmenté cette année de 10 % par rapport à l’édition de 2019. Jusqu’au 1ᵉʳ août dernier, environ 530 436 passagers et 136 263 véhicules ont transité par ce port.

Affluence record de MRE dans les ports espagnols

Plus de 634 606 Marocains d’Europe et 153 934 véhicules ont déjà traversé les cinq ports espagnols retenus pour l’Opération Marhaba 2022, ce qui représente une augmentation de 34,2 % pour les MRE et de 47 % pour les véhicules par rapport à la dernière...

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».