Recherche

Le parcours impressionnant de l’athlète marocain Abdelaziz Merzougui

© Copyright : DR

30 novembre 2020 - 09h00 - Sport - Par: S.A

Parti du Maroc pour le Luxembourg en passant par l’Espagne, Abdelaziz Merzougui, 29 ans, coureur hispano-marocain poursuit son rêve de se qualifier pour la 3ᵉ fois consécutive pour les Jeux olympiques à Longwy. Retour sur le parcours impressionnant de cet athlète d’exception.

Abdelaziz n’est pas né avec une cuillère d’argent dans la bouche mais est doté d’un don qui le révèlera plus tard : la course à pied. Petit, il gagne le cross scolaire en benjamins puis minimes. À Guelmim, il ne rencontre pas des opportunités pour faire éclore son talent. Sur proposition de son ami, Ayad Lamdassem, un autre athlète marocain issu de son quartier, Abdelaziz alors âgé de 15 ans rallie l’Espagne un jour de novembre 2006. Lui et son ami Lahbib avaient embarqué vers 16 h à Sidi Ifni à bord d’une embarcation de fortune.

«  Je me rappelle que j’avais donné 300 euros aux passeurs. Les adultes, eux, avaient payé 600 euros. Mais j’étais mineur, frêle… Je ne prenais pas de place, ils ont sûrement eu pitié de moi  », raconte-t-il au journal Le Quotidien. Il arrive à destination sain et sauf. «  J’étais hyper content. Car, au pire, ils m’emmenaient au centre pour mineurs, mais ils ne pouvaient pas me renvoyer au Maroc  », dit-il. Il rejoint Ayad à Lleida après avoir passé une semaine chez le frère de Lahbib à Lanzarote. Sans papiers, il intègre le centre d’accueil pour primo-arrivants d’Amorebieta en octobre 2007, afin de régulariser sa situation.

Il sera repéré pour son excellente condition physique puis transféré au bout d’une semaine au centre pour mineurs Zabaloetxe de Loiu. Avec son éducateur Hassan Reddad, il s’entraîne durement. Six mois plus tard, il est sacré champion d’Espagne cadets du 3 000 m devant le triathlète Mario Mola. Les succès se multiplient. L’année suivante, il est champion du 1 500 m et de cross. En juin 2010, alors âgé de 18 ans, il réalise -trois mois après sa naturalisation- un énorme 8’33”29 sur 3 000 m steeple, et bat l’un des plus vieux records d’Espagne, celui junior, d’Alejandro Gómez datant de 1986.

Il remporte des titres prestigieux (champion d’Europe de cross juniors en 2010, champion d’Europe espoirs du 3 000 m steeple en 2013), finit 4ᵉ des championnats du monde juniors du 3 000 m steeple en 2010, 2ᵉ des championnats d’Europe espoirs du 3 000 m steeple en 2011 et 4ᵉ des championnats d’Europe seniors du 3 000 m steeple en 2012. Il participe deux fois aux JO (éliminé en séries du 3 000 m steeple en 2012 et 2016). La suite ? Il sera contraint de mettre sa carrière entre parenthèses à cause d’une pubalgie tenace associée à une hernie inguinale. «  Après Rio, j’étais mort, cassé, complètement H. S.  », se souvient Abdel.

La chance semble lui sourire à nouveau. Séduit par son talent, Rachid Habbaz, 39 ans, vice-président et directeur technique de l’Entente athlétisme-triathlon du Grand Longwy (EATGL), également originaire de Guelmim le prend sous son aile. Remis de sa blessure, Abdel s’entraîne à Longwy. Son nouveau défi : participer aux JO de Tokyo (23 juillet-8 août 2021) sous les couleurs de l’Espagne.

Mots clés: France , Espagne , Athlétisme , Luxembourg

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact