Abdelilah Benkirane plaide pour l’ouverture des frontières entre le Maroc et l’Algérie

13 novembre 2020 - 11h30 - Maroc - Ecrit par : G.A

L’une des raisons qui explique la situation tendue entre le Maroc et l’Algérie, est la fermeture de la frontière terrestre entre les deux pays. Pour l’ancien chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, cette situation qui persiste depuis 26 ans n’a fait que trop durer.

L’ancien chef du gouvernement marocain s’est prononcé sur la question, en marge d’une conférence virtuelle accordée au centre Al Taraqi pour études stratégiques. Abdelilah Benkirane a affirmé qu’il est inconcevable que les frontières continuent d’être fermées. « Qu’est-ce qui nous empêche de relancer la construction de L’Union du Maghreb arabe (regroupant l’Algérie, la Libye, la Mauritanie, le Maroc et la Tunisie).

Pour lui, l’idéal serait de laisser l’ONU régler le désaccord entre les deux pays frères pour un retour définitif de la paix. Il souligne que l’ouverture des frontières aidera à soigner les blessures du passé.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Algérie - ONU - Abdelilah Benkirane

Aller plus loin

Benkirane à l’Algérie : « vous n’allez pas gagner la guerre »

Le secrétaire général du parti de la justice et du développement (PJD), Abdelilah Benkirane conseille à l’Algérie de cesser d’attaquer le Maroc, car si guerre il y a, elle ne...

«  Le régime algérien mène une guerre cachée qui cible les intérêts marocains  »

Opinant sur la brouille diplomatique entre l’Algérie et le Maroc au sujet des bases militaires, l’expert international sur les questions de sécurité et de terrorisme, Mohamed...

Abdelilah Benkirane s’en prend à Aziz Rabbah

Après le député Al Mouqrie El Idrissi Abouzaid, l’ex-président du Parti de la justice et du développement (PJD) Abdelilah Benkirane a critiqué Aziz Rabbah pour avoir déclaré...

La réouverture des frontières maroco-algériennes : une question de temps

Une rencontre s’est déroulée dernièrement entre le chef du Parti socialiste, Driss Lachgar, et le Conseiller du président algérien, Abdelmajid Tebboune. Les deux parties ont...

Ces articles devraient vous intéresser :

Abdelilah Benkirane met en garde contre le capitalisme occidental

Le secrétaire général du Parti Justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a dénoncé le capitalisme occidental qui, à terme, nuira au peuple et à l’économie marocaine.

Abdelkader Amara claque la porte du PJD, voici pourquoi

Abdelkader Amara n’est plus membre du parti de la justice et du développement (PJD). Lundi, l’ancien ministre de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau a annoncé sa démission du parti islamiste après une réflexion sur ce que...

Staffan de Mistura tiendra des « consultations bilatérales » avec le Maroc et le Polisario

L’envoyé du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara occidental, Staffan de Mistura, tiendra des « consultations bilatérales » avec les représentants des autorités marocaines et du Front Polisario, a annoncé le porte-parole du secrétaire...

Le Polisario dit « accepter la paix » mais ne veut pas « déposer les armes »

Le Front Polisario a déclaré qu’il est pleinement engagé pour une paix juste, mais aussi pour la défense, par « tous les moyens légitimes », du droit inaliénable du peuple sahraoui à l’autodétermination.

Rappel à l’ordre du cabinet royal : quelle sera la réaction du PJD ?

Jusqu’à présent, le Parti Justice et développement (PJD), dirigé par Abdelilah Benkirane, s’est gardé de tout commentaire après la mise en garde du cabinet royal, mais il pourrait réagir dans les tout prochains jours.

Akhannouch attaque, Benkirane contre-attaque

Abdelilah Benkirane, secrétaire général du PJD et ancien chef du gouvernement a réagi aux propos du président du RNI, Aziz Akhannouch, actuel chef du gouvernement qui a accusé son parti d’avoir fait de « l’obstruction au développement » pendant dix...

Antonio Guterres reçu par le roi Mohammed VI

Le Secrétaire Général des Nations Unies, Antonio Guterres, a été reçu mercredi en audience par le roi Mohammed VI, annonce le cabinet royal dans un communiqué.

Le PJD exprime son regret après la mise en garde du Cabinet royal

Le Parti Justice et Développement (PJD) est sorti de son silence après avoir été recadré par le Cabinet royal au sujet des relations du Maroc avec Israël. Dans un communiqué signé par son secrétaire général, Abdelilah Benkirane, le parti a exprimé son...

La mise en garde d’Abdelilah Benkirane à Aziz Akhannouch

Abdelilah Benkirane, secrétaire général du parti de la justice et du développement (PJD) a poussé un coup de gueule contre le gouvernement d’Aziz Akhannouch. Il l’a par ailleurs mis en garde contre l’éventualité d’un déclenchement des manifestations...

Brahim Ghali dénonce le « silence complice » de l’ONU sur les «  abus  » du Maroc

Le secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a accusé le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, de maintenir un « silence complice et injustifiable » sur «  la violation par le Maroc du cessez-le-feu  », menaçant qu’il n’y...