Amélioration de l’accès à Internet : le Maroc peine à s’imposer

9 mars 2020 - 18h00 - Maroc - Ecrit par : I.L

Les efforts du Maroc, classé 59ᵉ, ne sont pas assez suffisants dans l’accès à internet, au point d’être l’un des pays les plus faibles de l’indice à soutenir son inclusion à l’échelle mondiale.

Classé à la 59ᵉ place sur 100 pays dans l’indice d’Internet inclusif établi par l’Economist Intelligence Unit pour le compte de Facebook, le Maroc avance dans l’amélioration de l’accès à Internet ; mais il a encore du chemin à parcourir. En se positionnant ainsi, le Royaume avance de trois places, passant de la 62ᵉ place dans l’édition 2019 de l’indice, à la 59ᵉ sur 100 pays pour celle de 2020.

Le royaume est l’un des pays les plus faibles de l’indice à soutenir l’inclusion d’Internet, à l’échelle mondiale en raison du "résultat d’une stratégie nationale de développement du haut débit dépassée et du développement limité de stratégies d’e-inclusion", indique-t-on. Le rapport note par ailleurs que "la culture numérique est faible par rapport à un benchmark mondial et régional, bien que du contenu local et des services d’administration en ligne soient disponibles".

En ce qui concerne le score global de l’indice, il est basé sur quatre catégories à savoir la disponibilité qui examine la qualité et l’étendue de l’infrastructure disponible requise pour l’accès et les niveaux d’utilisation d’Internet ; l’accessibilité qui examine le coût d’accès par rapport au revenu, et le niveau de concurrence sur le marché Internet ; la pertinence qui porte sur l’existence et l’étendue du contenu en langue locale et du contenu pertinent. A cela s’ajoutent la disposition opérationnelle qui examine la capacité d’accéder à Internet, y compris les compétences, l’acceptation culturelle et la politique de soutien.

D’après les auteurs du rapport, cinq principales conclusions découlent de cet aspect dont entre autres l’augmentation, à l’échelle mondiale, de l’accès à Internet, le ralentissement du taux d’utilisation dans les zones les plus difficiles d’accès, etc.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Télécoms - Internet

Aller plus loin

Près de 90 % de Marocains accèdent à Internet via un appareil mobile

Selon le nouveau rapport Digital 2021 publié par We Are Social et Hootsuite, environ 90 % des Marocains utilisent un appareil mobile pour accéder à Internet et surtout, aux...

Lenteur de la connexion : Maroc Telecom s’explique et rassure sa clientèle

Maroc Telecom est conscient de la lenteur de la navigation sur Facebook, WhatsApp et les autres réseaux sociaux. Dans un communiqué, l’opérateur Telecom a rassuré sa clientèle...

Ces articles devraient vous intéresser :

Taxes en hausse au Maroc : les téléphones coûteront plus cher

Le gouvernement marocain prévoit d’augmenter le droit d’importation appliqué aux smartphones. Par conséquent, les prix de ces appareils pourraient augmenter de façon significative.

Interdire ou réguler TikTok ? Le Maroc cherche la solution

Menacé d’interdiction aux États-Unis et en Europe, TikTok est de plus en plus décrié dans le monde. Au Maroc, des voix continuent d’appeler à l’interdiction de l’application chinoise. Mais plutôt que de l’interdire, des experts appellent à encadrer son...

Inwi fait condamner Maroc Telecom

Le tribunal de commerce de Rabat vient de condamner Itissalat Al-Maghrib (IAM-Maroc Telecom) à verser 6,3 milliards de dirhams à son concurrent Wana (inwi) qui lui reproche des pratiques « anticoncurrentielles ». Un coup dur pour l’opérateur historique...

Suite à un contrôle fiscal, Maroc Telecom va payer 600 MDH

Maroc Telecom et le fisc sont parvenus à un protocole d’accord pour le règlement d’un montant de 600 millions de dirhams, suite à un contrôle fiscal effectué en juin 2022.

Office des changes au Maroc : du nouveau pour l’e-commerce

Les jeunes entreprises innovantes en nouvelles technologies ont désormais une dotation commerce électronique plafonnée à un million de dirhams par année civile, selon la version 2024 de l’Instruction générale des opérations de change (IGOC).

Le Maroc accélère son déploiement de la 5G

Le Maroc s’active pour disposer d’une connexion internet 5G avant 2030, année où il co-organisera la Coupe du monde 2030 avec l’Espagne et le Portugal.

Bonne nouvelle pour les automobilistes marocains

La Direction Générale des Impôts (DGI) vient de faire une fleur aux automobilistes marocains en ce qui concerne la Taxe Spéciale Annuelle sur les Véhicules (TSAV).

Des influenceurs marocains impliqués dans des achats immobiliers illégaux à l’étranger

L’Office des changes a découvert que des influenceurs et créateurs de contenu sur Internet ont des propriétés non déclarées à l’étranger et violent les textes régissant le change.

Le Maroc s’oriente vers une administration sans papier avec une nouvelle plateforme numérique

Le ministère délégué chargé de la Transition numérique entend développer une plateforme dénommée « le compte numérique de l’usager » pour améliorer la qualité des services de l’administration aux usagers.

Maroc : ces régions oubliées de l’internet

Lors d’un débat organisé par le Parti Authenticité et Modernité (PAM), Ghita Mezzour, ministre de la transition numérique et de la réforme de l’administration, a révélé la part du territoire marocain sans couverture internet.